3 min de lecture Musique

Avec "Géopoétique", Mc Solaar veut "raconter l'histoire d’aujourd’hui"

INVITÉ RTL - Après dix ans sans production, le taulier du rap revient avec "Géopolitique", opus dans la continuité poétique de ses prédécesseurs.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Télécharger Laissez-vous tenter du 03 novembre 2017 Crédit Image : RTLnet | Crédit Média : Le Service Culture | Durée : | Date :
La page de l'émission
Anthony Martin
Anthony Martin Journaliste RTL

Géopoétique, le nouvel album de MC Solaar, sort aujourd'hui, et qui marque son retour après dix ans sans production.Mais où était-il ? Dans certains textes de cet album, l’artiste donne quelques clés pour comprendre ces dix ans passées sans faire de disque : il écrit "J'ai pris le maquis, je me sentais un peu compressé dans le paquet de Knacki", dans la chanson Eksassaute.

Autrement dit, il s’est laissé vivre pendant dix, et c'est un luxe qu’il assume."J'ai lu le bouquin Le droit à la paresse (de Paul Lafargue, ndlr) j’y ai cru, je voulais essayer. Mais ça n'a pas duré que trois ans… (rire)".


Géopoétique est un disque dense et riche de 19 titres, dans lequel il réapparaît hors-compétition, comme toujours, navigant entre chanson, slam et rap. Les ambiances sont soignées et variées : pop, funk, jazz, musique africaine, quelques envolées lyriques... On retrouve son don pour l'acrobatie lexicale, sa plume érudite qui pointe les travers de notre époque : la course effrénée au profit, le harcèlement, les mômes qui aiment le murmure du Beretta, la ville qui est une jungle.Mais comme il le dit lui-même, il reste le rappeur qui prône Confusius plutôt que la confusion.

À lire aussi
Hélène Darroze Johnny Hallyday
"Laeticia pleure son mari, pas ce qu'il se passe aujourd'hui", confie Hélène Darroze sur RTL

Entre histoire, autodérision et style "solarien"

Autre titre de son album, la formidable chanson Les mirabelles, où il raconte la vie d'un village mort pour la France pendant la guerre de 14-18. Les seuls témoins, sont les mirabelles. Une reconstitution dont le poète s’est fait un devoir : "Je crois que même en musique on a la possibilité de faire des antisèches, raconter une histoire, celle d’aujourd’hui."

C’est le morceau Sonotone qui a lancé son retour. Tenait-il à revenir avec un texte rempli d'autodérision? "Oui, car cela me permettait de répondre à un vrai questionnement : comment allais-je être perçu ? Sonotone est une sorte de guide. Même si je n’ai pas l’angoisse de vieillir dans le rap !"


Il y a toujours eu un morceau sur le temps qui passe dans ses albums. En dix ans, ceux qui ont pris le pouvoir sur la planète rap, parfois à grand coup de "moi je" s'appellent Orelsan, Nekfeu, Black M, Soprano, Maître Gims pour ne citer qu'eux. Pour bon nombre, il est un patron. A-t-il eu peur à un moment d'être dépassé par les élèves et qu'il soit trop tard pour revenir? Il répond avec sincérité : "Oui j’ai eu peur ! Comme je les aime, qu’ils sont talentueux et qu’ils peuvent faire des choses que je ne peux pas. Mais les styles changent, il y a des parfums tous les mois. Et on m’a dit garde une partie de son style, solarien, parle et tout ira bien."

Hommage à "Gainsbarre"

Pour continuer dans le registre maître/élève, il consacre un morceau à un de ses maîtres, Serge Gainsbourg avec cette phrase géniale : "On peut frotter des lampes et écumer quinze bars, ça n'fera pas apparaître le génie de Gainsbarre"... et c'est sur une partition jazzy et gainsbourienne que vous nous donnez une leçon de Géopoétique, le morceau remarquable qui donne son nom à l'album. Le rappeur admet bien volontiers qu'il l'a "imité. C'est très beau, facile, mais il ne faut pas mettre de mots en trop. J’ai essayé d’être l’élève, de faire quelque chose de bien, pour lui.". Défi relevé !

Dans un an pile, le 3 novembre 2018, il sera à quelques heures de retrouver le public, ça sera le coup d'envoi de sa tournée des Zéniths, à Dijon... Que prépare-t-il ?

"J’ai envie de faire une longue histoire sur plusieurs périodes, un spectacle avec un fil rouge avec le bien, le mal. Et qu’en sortant, on ait le sentiment d’avoir gagné. Le monde est dur, je souhaite que les gens aient le sourire après." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790784822
Avec "Géopoétique", Mc Solaar veut "raconter l'histoire d’aujourd’hui"
Avec "Géopoétique", Mc Solaar veut "raconter l'histoire d’aujourd’hui"
INVITÉ RTL - Après dix ans sans production, le taulier du rap revient avec "Géopolitique", opus dans la continuité poétique de ses prédécesseurs.
http://www.rtl.fr/culture/musique/avec-geopoetique-mc-solaar-veut-raconter-l-histoire-d-aujourd-hui-7790784822
2017-11-03 10:53:00
http://media.rtl.fr/cache/eKvSPTTO_XqIsGddPhrRwg/330v220-2/online/image/2017/1103/7790787289_mc-solaar-etait-l-invite-de-rtl-le-3-novembre-2017.jpg