3 min de lecture Médias

VIDÉO - Brigitte Lahaie, en larmes, s'explique sur ses propos sur le viol

L'animatrice qui a fait polémique en déclarant que l'on pouvait "jouir lors d'un viol" est revenue sur cette sortie polémique lors d'une interview sur la chaîne TV5 Monde.

>
En larmes, Brigitte Lahaie s'excuse pour ses propos sur le viol Crédit Image : Capture TV5Monde | Durée : |
AymericParthonnaud1
Aymeric Parthonnaud

Sur le plateau de BFMTV, Brigitte Lahaie avait fait polémique. Face à la militante féministe Caroline de Haas, l'animatrice de Sud Radio a usé d'un argument incendiaire. En plein débat sur la tribune du Monde sur la "liberté d’importuner", le débat s'est déplacé sur la question des viols et de leurs nombreuses conséquences pour les victimes. Caroline De Haas notait : "Quand vous avez été victime de viol, vous jouissez moins". Face à elle, Brigitte Lahaie a alors rétorqué : "On peut jouir lors d'un viol, je vous signale".

Téléspectateurs, internautes, militants et même d'autre co-signataires de la fameuse tribune se sont élevés contre cet argument. Invitée sur TV5Monde, ce vendredi 12 janvier 2018, Brigitte Lahaie est revenue sur cette séquence.

"Je regrette que ça a été mal compris et surtout sorti de son contexte, commence Brigitte Lahaie. C'est malheureusement une vérité. J'aurais peut-être dû ajouter ce 'malheureusement', en disant 'malheureusement, on peut jouir pendant un viol ce qui rend la reconstruction encore plus difficile'. Ce que je voulais dire - parce que je connais par cœur ces questions de sexualité, c'est que parfois, oui, le corps et l'esprit ne coïncident pas. C'est quand le corps et l'esprit ne coïncident pas que ça crée encore plus de difficultés." 

À lire aussi
Bruno Guillon et Nagui co-animent à nouveau ensemble le jeu "Tout le monde joue..." médias
Programme TV : ce soir, "Gone" et "Tout le monde joue avec la musique"

"OK, je présente mes excuses"

Interrogée sur la portée de la tribune dans Le Monde, l'animatrice continue : "Je comprends que cette tribune puisse choquer, puisse blesser. Je dis simplement, si on veut avancer vraiment sur la violence faites aux femmes il faut peut-être comprendre comment on peut - en amont - faire que les choses changent."

Sur sa réflexion face à Caroline de Haas, Brigitte Lahaie a commencé par ébaucher une excuse : "Je peux la [la phrase sur "la jouissance lors d'un viol"ndlr] regretter parce que j'ai pas vécu une journée très agréable, explique-t-elle la gorge serrée. Est-ce que je peux regretter de dire les choses telles qu'elles sont ?"

Et Brigitte Lahaie de prendre sa carrière comme un exemple de sa bonne foi sur le sujet des violences sexuelles : "Si on m'écoute un temps soit peu lorsque je suis à l'antenne [sur RMC où elle anime Lahaie, l'amour et vous, ndlr], je ne dis jamais quelque chose pour blesser. (...) Je sais que c'est à la mode aujourd'hui : on dit quelque chose, c'est repris par les réseaux sociaux, on est lynché et faut faire ses excuses. Si c'est comme ça que le monde marche, OK, je présente mes excuses". 

Réponse à Flavie Flament

Flavie Flament s'est indignée des propos de Brigitte Lahaie. L'animatrice de RTL et auteure du livre La Consolation - dans lequel elle raconte avoir été violée par le photographe David Hamilton - a déclaré : "La question n'est pas de savoir si on peut jouir d'une façon organique pendant un viol ou pas, la question est de se servir de ce genre d'argumentation pour porter le discours du manifeste sur la 'liberté d'importuner'. J'ai trouvé cela d'une indécence absolue face à une femme qui avait été elle-même victime [Caroline De Haas, ndlr]", a expliqué au micro de RTL Flavie Flament.

Confrontée à cette critique sur TVMonde, Brigitte Lahaie a expliqué : "Sans doute qu'elle s'est sentie agressée par mes propos. Je peux l'entendre , je peux le comprendre". "Vous pouvez le regretter ?", a insisté le journaliste. "Bien sûr que je regrette de blesser des gens et de leur faire du mal, a répondu l'animatrice de RMC. Je travaille pour aider les gens à aller mieux. Je vais pas être contente de sentir que les gens sont blessés." 

Lâchée

Après ces questions, Brigitte Lahaie n'a pu contenir ses larmes. La voix nouée, elle a insisté: "Je suis une femme qui a souffert dans sa chair et qui depuis 30 ans aide les femmes à se libérer, c'est tout. Quand on est incomprise à ce point ça fait mal. Mais je n'ai aucune violence contre les autres personnellement, c'est tout".

Enfin, sur le fait que d'autres signataires de la tribune du Monde se soient désolidarisés d'elle, Brigitte Lahaie a déclaré comprendre leur choix : "Là, maintenant elles m'ont mis un peu seule quand même. Elles ont raison. René Girard l'a démontré avant moi : il faut un bouc-émissaire comme ça la société se porte mieux", a-t-elle conclu, résignée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Société Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791808534
VIDÉO - Brigitte Lahaie, en larmes, s'explique sur ses propos sur le viol
VIDÉO - Brigitte Lahaie, en larmes, s'explique sur ses propos sur le viol
L'animatrice qui a fait polémique en déclarant que l'on pouvait "jouir lors d'un viol" est revenue sur cette sortie polémique lors d'une interview sur la chaîne TV5 Monde.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/video-brigitte-lahaie-en-larmes-s-explique-sur-ses-propos-sur-le-viol-7791808534
2018-01-12 17:53:00
http://media.rtl.fr/cache/qoWWtEG6-I08kZkuYOSV-w/330v220-2/online/image/2018/0112/7791808563_brigitte-lahaie-sur-le-plateau-de-tv5monde.JPG