Isabelle Morini-Bosc : "la télé-des-critiques cède la place à la télé du public"

ÉDITO - Contrairement à ce que laisse penser la presse média, "l'acces prime time" ne se limite pas au nouveau duo constitué par Cyril Hanounah et Yann Barthès.

Angui le 15 septembre 2014 à Paris.
Angui le 15 septembre 2014 à Paris.

Quelle est la particularité des droites parallèles ou des rails, de train s'entend ? Et bien, par définition et faute de points communs, elles ne se rencontrent jamais... Or vous savez quoi ? C'est pareil à la télé : y cohabitent des univers qui ne se croisent jamais, ou de moins en moins. Lesquels ? Et bien d'un côté la "télé-des-critiques", de l'autre la "télé-du-public" ! Les critiques jugent en effet la télé en oubliant souvent de la regarder, et le public la regarde en oubliant souvent les critiques ; qui déraillent justement selon eux.

Prenons un exemple, ce que nous appelons pompeusement - et surtout paresseusement "l'access-prime-time". Il s'agit, en français dans le texte, de la tranche précédant la première partie de soirée-télé, donc le "18h30 - 20h". Or de quoi parlent, depuis le 29 août, les observateurs des médias ? De la bataille entre Cyril Hanounah et Yann Barthès.

Le premier avec "Touche pas à mon poste" qui a tout prouvé sur C8, le second avec un Quotidien qui a brillamment commencé sur TMC. Et les "pros" de comparer les chiffres comme on compare, autour du cochonnet, la distance entre deux boules de pétanque, pour définir celui qui "prend" de celui qui '"prend cher". Cela nous donne pour l'instant 1.300.000 fidèles de moyenne sur "la 8", et presque 1.100.000 pour la filiale de TF1. Et c'est tout, rien d'autre à déclarer ?

L'acces-prime-time ne se résume pas à Cyril Hanounah et Yann Barthès

Si on était vulgaires, on ajouterait, à propos de boules, que les autres chaînes auraient toutes les raison de les avoir... Que font-elles en effet à cette heure-là ? Elles présentent la mire, l'écran noir, l'écran total, totalement vide ? Et bien voyez-vous, c'est très exactement là que la "télé-des-critiques" cède la place à la "télé du public, qui s'obstine à regarder ce qu'il a envie de voir. C'est bête, hein ! Et ça nous donne un compte qui n'est pas du tout un compte à dormir debout !

Si on considère ainsi l'avant-soirée d'hier, qu'avions-nous, pour faire court sur des résultats qui en disent long ? Et bien 2.974.000 fidèles devant Soir 3... 2.350.000 fous de karaoké en face devant un Nagui en très bonne "voix" avec "N'oubliez pas les paroles... 2.395.000 sur TF1 à la même heure pour s'entendre dire "Bienvenue à l'hôtel"...Et de l'hôtel à l'appartement il n'y a pas loin, comme le clame Stéphane Plaza qui amusait hier 1.611.000 fanas. Sans oublier les 665.000 inconditionnels de "C'est à vous" sur France 5. Restons en là pour ne pas compliquer l'addition, une addition qui nous donne un total de 9.995.000 individus se fichant bien des avis-télé-critiques des critiques-de-la-télé.

D'ailleurs, si on voulait lancer un débat-à-haut-débit, on lorgnerait plutôt sur LCI et Yves Calvi. Car le transfuge de La5 est en train de devenir la "bébête qui monte" de La Une, passant en 3 semaines de quelques dizaines de milliers de téléspectateurs à près de 170.000 hier... Il se rapproche ainsi inexorablement de BFMTV, et distance nettement le Grand journal, "tombé" à 103.000 irréductibles hier (un "journal" de nouveau "100%  clair" dès lundi). En décuplant presque son audience, Yves Calvi devient le nouveau sherpa du Paf. Progresser aussi régulièrement, c'est comme atteindre le sommet du Mont Blanc en sautillant. Oui, jusqu'au pic. D'audience, évidemment.

La rédaction vous recommande
par Isabelle Morini-BoscJournaliste RTL
Suivez Isabelle Morini-Bosc sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7784972094
Isabelle Morini-Bosc : "la télé-des-critiques cède la place à la télé du public"
Isabelle Morini-Bosc : "la télé-des-critiques cède la place à la télé du public"
ÉDITO - Contrairement à ce que laisse penser la presse média, "l'acces prime time" ne se limite pas au nouveau duo constitué par Cyril Hanounah et Yann Barthès.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-la-tele-des-critiques-cede-la-place-a-la-tele-du-public-7784972094
2016-09-23 19:57:00
http://media.rtl.fr/cache/ukOsIT1WWdORjoZ5067dGw/330v220-2/online/image/2016/0923/7784974092_angui-le-15-septembre-2014-a-paris.jpg