1 min de lecture États-Unis

"Casablanca", sorti il y a 75 ans, reste une invitation à l'engagement et au devoir

Sorti sur les écrans en 1942, le film "Casablanca", notamment interprété par Humphrey Bogart et Ingrid Bergman, est entré dans la légende hollywoodienne. Il reste d'actualité.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
Télécharger "Casablanca", sorti il y a 75 ans, reste une invitation à l'engagement et au devoir Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

Humphrey Bogart - Ingrid Bergman, une histoire d'amour impossible dans le Casablanca de la Seconde Guerre mondiale contrôlé par le gouvernement de Vichy. Casablanca, réalisé par Michael Curtiz, est sorti il y a 75 ans à New York. Mais les Français n'ont pu le découvrir que cinq ans plus tard : les films hollywoodiens n'étaient pas distribués dans la France occupée par les nazis. S'il est resté dans les mémoires, c'est notamment parce qu'il a été tourné par la Warner à Los Angeles pour servir la propagande américaine anti-nazie.

Aucune connotation négative, au contraire. C'est justement un film qui devait accompagner le choix fait un an plus tôt par les États-Unis d'entrer en guerre contre le Japon et l'Allemagne. Une propagande contre l'égoïsme et l'isolationnisme que défendait une partie de la société américaine, déjà à l'époque au nom de "l'Amérique d'abord".

Propagande pour les réfugiés aussi, car cela raconte l'histoire d'individus errant à cause de la guerre. La plupart des acteurs du film sont justement des Européens réfugiés à Hollywood. La sortie du film a d'ailleurs été anticipée de quelques semaines à la suite du débarquement en Afrique du Nord et la libération de Casablanca.

À lire aussi
Johnny Hallyday au Palais des Sports, en 1971. Johnny Hallyday
VIDÉO - Johnny Hallyday : quand le "Elvis français" reprenait des tubes américains
>
"La Marseillaise" dans "Casablanca"

Chaque personnage est confronté à un choix : comment réagir face à la menace totalitaire ? Il y a ainsi le choix entre l'amour et le devoir que doit faire Humphrey Bogart. Il y a aussi le choix entre l'engagement et la passivité dans ces temps troublés. La question se pose pour un personnage secondaire, le capitaine Renault, un Français, qui incarne bien la collaboration de l'État français, et qui finalement suggère à Bogart de rejoindre les Forces Françaises Libres à Brazzaville. Donc de Gaulle. Il y a d'ailleurs une Marseillaise très vibrante chantée dans le film, symbole de la résistance à la tyrannie.

>
"As time goes by", musique phare de "casablanca" (1942)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791152074
"Casablanca", sorti il y a 75 ans, reste une invitation à l'engagement et au devoir
"Casablanca", sorti il y a 75 ans, reste une invitation à l'engagement et au devoir
Sorti sur les écrans en 1942, le film "Casablanca", notamment interprété par Humphrey Bogart et Ingrid Bergman, est entré dans la légende hollywoodienne. Il reste d'actualité.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series/casablanca-sorti-il-y-a-75-ans-reste-une-invitation-a-l-engagement-et-au-devoir-7791152074
2017-11-27 07:03:00
http://media.rtl.fr/cache/1kv6jk-7SSKn9Czpk8PBog/330v220-2/online/image/2017/1127/7791152269_ingrid-bergman-et-humphrey-bogart-a-l-affiche-de-casablanca-en-1942.jpg