5 min de lecture États-Unis

Affaire Harvey Weinstein : ce que nous apprend l'enquête du "New Yorker"

ÉCLAIRAGE - Le journaliste Ronan Farrow a entendu le témoignage de treize victimes d'Harvey Weinstein et a mené une enquête édifiante au sein de son entreprise.

Harvey Weinstein est accusé d'agression sexuel par plusieurs stars
Harvey Weinstein est accusé d'agression sexuel par plusieurs stars Crédit : LOIC VENANCE / AFP
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Harvey Weinstein a agi à sa guise pendant trente ans. Trois décennies durant lesquelles il a sexuellement agressé et harcelé des dizaines de femmes, souvent très jeunes, des actrices populaires comme des anonymes. Tout Hollywood savait, mais personne n'a jamais rien dit.

Un article du New York Times publié le jeudi 5 octobre a mis fin à un secret de polichinelle dans le milieu du cinéma américain : plusieurs femmes témoignent pour la première fois en leur nom des agressions sexuelles qu'elles ont subies de la part du producteur américain. Dans un article daté du 10 octobre, le magazine américain The New Yorker va encore plus loin dans ses accusations grâce au témoignage de 13 de ses victimes et d'une quinzaine de ses collaborateurs.

L'influence d'Harvey Weinstein lui a permis de profiter d'une impunité totale pendant toutes ces années. Respecté et craint par tout Hollywood, il a la réputation d'être un homme menaçant, pouvant détruire une carrière en quelques instants. Un comportement qu'il a adressé à toutes celles qui osaient lui dire non. 

À lire aussi
Gérard Depardieu le 5 septembre 2017 à Venise. États-Unis
Gérard Depardieu sur RTL : "On a l'impression que Trump bat sa femme tous les matins"

Ses employés savaient

Les employés d'Harvey Weinstein savaient tout de son comportement avec les femmes. Les victimes qui témoignent évoquent toutes, à un moment ou à un autre, au moins un employé d'Harvey Weinstein.

Seize de ses collaborateurs ont confié à Ronan Farrow, auteur de l'article, qu'ils avaient été témoin de ses agissements ou qu'ils en avaient entendu parler. Tous parlent d'une culture de la complicité dans l'entreprise, suivie jusque dans les stratagèmes du producteur. 

C'est sa boîte. Si vous n'êtes pas contente, vous pouvez partir.

Un employé de The Weinstein Company
Partager la citation

Certains assistants d'Harvey Weinstein ont servi d'appâts pour rassurer les femmes qui avaient rendez-vous avec le producteur. Ils participaient à la réunion puis s'éclipsaient sur demande du patron, afin de le laisser seul avec sa nouvelle victime. C'est ce qu'explique Asia Argento.

En 1997, elle est invitée à une fête chez Harvey Weinstein par un de ses producteurs. Arrivée sur place et ne voyant personne, elle commence à s'inquiéter : "On est arrivé un petit peu tôt", lui répond l'employé. Mais Asia Argento est amenée directement dans la chambre d'Harvey Weinstein, où il la force à avoir un rapport oral.

Le service des Ressources Humaines de The Weinstein Company est bien alerté à plusieurs reprises par des employées, à l'instar d'Emily Nestor, réceptionniste dans l'entreprise et harcelée sexuellement par Weinstein. Mais les plaintes n'aboutissent à rien puisqu'elles arrivent aux oreilles d'Harvey Weinstein. Les responsables se contentent de répondre : "C'est sa boîte, si vous n'êtes pas contente, vous pouvez partir".

Trois femmes l'accusent de viol

Trois femmes racontent avoir été victimes de relations sexuelles forcées avec Harvey Weinstein, par deux fois des relations orales. Comme Asia Argento, Lucia Evans, une jeune femme qui voulait être actrice au début des années 2000, explique avoir subi une relation sexuelle orale avec le producteur. Convoquée pour un casting par Weinstein, elle accepte de se rendre dans son bureau où devait également se trouver une directrice de casting. 

Il est grand. Il était plus fort que moi.

Lucie Evans
Partager la citation

Arrivée sur place, Lucia Evans se retrouve seule avec le producteur, qui adopte un comportement étrange, fait de compliments et de commentaires rabaissents. Harvey Weinstein lui explique qu'elle pourrait participer à son émission de télé-réalité Project Runway et qu'il la verrait bien dans deux films un venir, un long-métrage d'épouvante et une romance pour adolescents. Ces propositions faites, il la force à avoir une relation sexuelle orale. Elle dit, non ; il insiste. 

Harvey Weinstein baisse alors son pantalon et entraîne sa tête contre son pénis. "J'ai répété encore et encore que je ne voulais pas faire ça", témoigne la jeune femme. "Je ne voulais pas le frapper ou me battre avec lui. Il est grand. Il était plus fort que moi". Alors elle abandonne tout combat et accepte de lui faire une fellation. Une dernière femme témoigne anonymement d'une relation vaginale forcée.

Des menaces par le biais de la presse

Les témoignages des victimes d'Harvey Weinstein et de ses collaborateurs donnent une idée des moyens de pression qu'il utilisait pour empêcher ses victimes de témoigner. Rosanna Arquette explique en avoir été victime après son refus en d'avoir des rapports sexuels avec lui : "Pendant des années il a rendu les choses très difficiles pour moi". L'actrice est certaine d'avoir perdu un rôle à cause de son refus, peu de temps après que les événements se soient produits.

Ambra Battilana Gutierrez est une jeune mannequin italienne de 22 ans lorsqu'elle rencontre Harvey Weinstein dans un club à New York. Le producteur se montre très vite insistant puis commence à attraper sa poitrine et à passer sa main sous sa jupe. La jeune femme va porter plainte à la police de New York, qui élabore alors une stratégie pour coincer le producteur : Ambra Gutierrez doit accepter de le revoir et le piéger à l'aide d'un micro.

Les enregistrements obtenus par la police permettent d'entendre Harvey Weinstein admettre qu'il a agressé sexuellement la jeune femme. L'enquête ouverte, des éléments sur le passé de la jeune femme apparaissent comme par magie dans les journaux : elle aurait participé à une soirée bunga bunga de Silvio Berlusconi et aurait déjà porté plainte pour agression sexuelle mais aurait ensuite refusé de coopérer avec la police. Les collaborateurs de Weinstein sont formels : il dispose d'une emprise médiatique qui lui permet de salir ses opposants dans la presse.

Toujours le même mode opératoire

Les treize témoignages recueillis par Ronan Farrow dans son article permettent de dresser le mode opératoire bien précis d'Harvey Weinstein, qui est toujours plus ou mois le même. Véritable prédateur, l'homme utilise les mêmes stratagèmes pour piéger ses victimes : il les convie d'abord à un rendez-vous professionnel, puis les invite à monter sous un prétexte qui a trait avec le travail, comme la remise d'un scénario.

Une fois seul avec sa victime, Weinstein s'isole dans la salle de bain, où il prend une douche. Il en ressort soit complètement nu, soit en peignoir et demande à la femme présente avec lui de lui faire un massage. N'acceptant pas le refus qu'il obtient, il passe à la force : il pose la main de sa victime sur son pénis, ou la force à avoir un rapport sexuel oral.

Dans quatre cas rapportés par le journaliste, il se masturbe devant elle. Harvey Weinstein sort souvent de la pièce en marmonnant : "J'ai fait des choses dont personne n'a idée". Maintenant tout le monde le sait, et heureusement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Cinéma People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790492930
Affaire Harvey Weinstein : ce que nous apprend l'enquête du "New Yorker"
Affaire Harvey Weinstein : ce que nous apprend l'enquête du "New Yorker"
ÉCLAIRAGE - Le journaliste Ronan Farrow a entendu le témoignage de treize victimes d'Harvey Weinstein et a mené une enquête édifiante au sein de son entreprise.
http://www.rtl.fr/culture/cine-series/affaire-harvey-weinstein-ce-que-nous-apprend-l-enquete-du-new-yorker-7790492930
2017-10-13 07:35:00
http://media.rtl.fr/cache/nwHNpRDyqRIbzJfmHhHj4A/330v220-2/online/image/2017/1011/7790477461_harvey-weinstein-est-accuse-d-agression-sexuel-par-plusieurs-stars.jpg