3 min de lecture Exposition

Les jardins sont les vedettes au Grand Palais, Orsay et au Centre Pompidou à Metz

REPORTAGE - Les jardins sous toutes leurs formes sont au cœur de plusieurs expositions en ce moment : au Grand Palais et à Orsay à Paris, au Centre Pompidou à Metz, ou encore à Chaumont-sur-Loire dans le Loir-et-Cher.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Les jardins sont les vedettes des grandes expositions en ce moment Crédit Image : GINIES/SIPA | Crédit Média : Monique Younès | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès Journaliste RTL

À deux jours du premier tour des élections présidentielles, on change d'air avec les nombreuses expositions dédiées aux jardins. Le Grand Palais à Paris propose une exposition exceptionnelle sur les jardins et leur représentation par les artistes. Jardins poétiques, jardins érotiques, écologiques ou mystiques, tous les jardins, sauf les jardins de l’Elysée, c’est promis. "Le jardin, disait Michel Foucault, c'est la plus petite parcelle du monde et puis c'est la totalité du monde", voilà sans doute pourquoi les artistes, de l'Antiquité à nos jours, ont représenté les jardins.

En peinture, en sculpture, en cire, en maquettes ou en trompe-l’œil, au cinéma et au théâtre, en bijoux ou en chapeaux, on a même peint 18 miniatures sur des boutons de redingote représentant 18 vues des jardins de Versailles. Tout cela se trouve au Grand Palais à Paris dans le cadre d’une exposition sobrement intitulée Jardins et que l'on doit à Laurent Le Bon, le président du musée Picasso à Paris. Il s'intéresse depuis longtemps aux jardins, de toutes les manières, savante ou anecdotiques. Il a monté une exposition sur les nains de jardin.  Au Grand Palais, ce qu’il propose est beaucoup plus sérieux et tout à fait étourdissant, enivrant ... 

Une promenade bucolique

C’est une promenade, évidemment, et bucolique, et spatio-temporelle à travers quelques 300 œuvres, dont une cinquantaine exposées pour la première fois en France. L'expérience est quasi olfactive tellement les fleurs, les herbes, la terre, les mousses, sont présents, sans parler des animaux et des jardiniers, auxquels le peintre Emile Claus rend un hommage bouleversant. Comme il est dit à un certain moment dans l’expo, la première chose à faire pour avoir un beau jardin, c’est de prendre un jardinier. Car il y a aussi des textes, dans cette exposition qui racontent, qui apprennent et surprennent. Par exemple, un des herbiers exposés est une œuvre de Paul Klee. "On voulait surprendre le visiteur en lui offrant la même magie qu'une promenade dans un jardin avec ses surprises et ses découvertes (...) Paul Klee on le connaît avec ses aquarelles, mais un peu moins pour ses herbiers", confie Laurent Le Bon.

À lire aussi
Maria Callas, le 9 janvier 1958 musique
"Maria by Callas" : une exposition célèbre la cantatrice à La Seine musicale

Laurent Le Bon a rassemblé quelques chefs-d’œuvre, comme cette aquarelle de Dürer qui nargue un dessin de l’artiste contemporain Guiseppe Penone, ou encore à cette fresque de Pompéi qui répond à un tableau de Dubuffet. Et puis il y a des œuvres qui ne dialoguent avec aucune autres comme ces sublimes fleurs en verre de Léopold Blashka. Fragonard s’invite à la fête avec la douceur du jardin de Saint-Cloud. Des stars, certes, mais rassemblées autour d’un thème à la fois universel et rarement exploré.  

Des jardins infinis et le Flower Power

Mais pour les amateurs d’art contemporain, il faut aller à Metz à l'exposition Jardins infinis du Pompidou-Metz. Là, l’actualité reprend ses droits : de la déforestation amazonienne aux jardins artifices marocains. En passant par le travail de Pierre Huygues intitulé le Nymphéa Transplante : un aquarium dans lequel se trouve un condensé de l'eau du Jardin de Giverny.

Enfin, pour visiter "un vrai jardin", il faut se rendre au domaine de Chaumont-sur-Loire qui a hier inauguré son 26e Festival international des jardins. Le thème cette année, c'est le Flower Power. Et là c'est une débauche de fleurs jamais vues, rarissime, par leurs formes, leurs couleurs et leurs parfums. Vous les verrez de jardins en jardins assemblées de manière très originale, jouant sur l’accumulation et les surprises. Un festin de fantaisie, d’audace et d'émerveillement, bien loin des onze plantes bavardes qui ont cherché à obtenir nos faveurs d’électeurs jeudi soir sur France 2.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Exposition Art Musée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788225815
Les jardins sont les vedettes au Grand Palais, Orsay et au Centre Pompidou à Metz
Les jardins sont les vedettes au Grand Palais, Orsay et au Centre Pompidou à Metz
REPORTAGE - Les jardins sous toutes leurs formes sont au cœur de plusieurs expositions en ce moment : au Grand Palais et à Orsay à Paris, au Centre Pompidou à Metz, ou encore à Chaumont-sur-Loire dans le Loir-et-Cher.
http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/les-jardins-sont-les-vedettes-au-grand-palais-orsay-et-au-centre-pompidou-a-metz-7788225815
2017-04-21 10:48:00
http://media.rtl.fr/cache/DCLRuZkzYrFad-MjkBbyAg/330v220-2/online/image/2017/0421/7788225943_klimt.jpg