Tanguy Pastureau : Jawad Bendaoud, bouquet missaire innocent

REPLAY - Jawad Bendaoud, a écrit depuis sa prison une longue lettre au juge d'instruction. Dans cette missive, il explique avoir naguère "malencontreusement tué un ami", avant de refuser d'être le "bouquet missaire" de l'affaire. Bernard Pivot ressent une grande fatigue.

On reparle du tristement célèbre Jawad Bendaoud, cet olibrius qui nous avait arraché un maigre sourire dans l’actualité sordide des attentats du 13 novembre.


C’est lui qui avait loué aux terroristes son F2 à Saint-Denis, que l’assaut du Raid a ravagé, il n’y a même plus de plancher, à moins de tomber sur un bonze tibétain en lévitation, impossible de relouer. Jawad était apparu sur BFM TV, le matin de l’opération, en disant en gros "Si j’ai loué à Daech, c’est pas de ma faute, j’ai juste rendu service", il avait tellement surjoué l’agneau venant de naître que le salon de l’agriculture avait pensé l’exposer dans le hall des ovins.

Depuis il croupit en prison, où il s’est promis que désormais pour gérer son parc locatif il passera par Stéphane Plaza. Et révèle l’Obs, en décembre, il a écrit une lettre au juge d’instruction, parce qu’il se rendait compte qu’écrire au Père Noël, avec ce qu’il a fait, l’autre allait lui refourguer une vieille boite de Mon Chéri périmés.
 
Dans sa lettre, de 18 pages, soit 18 de plus que n’en comporterait l’autobiographie de Nabilla, il clame son innocence. Il n’a, je le cite, "jamais senti d’ambiance terroriste", c’est-à-dire que lors de la remise des clés, les types n’avait pas de T-shirt Daech, ni aucun autre indice, là même Sherlock Holmes signait le bail avec le soutien de Watson. Et, précise-t-il dans la lettre, Abaaoud, l’un des terroristes, avait "l’air normal et portait un bob", et c’est vrai que s’il faut se méfier des gens qui ont un bob, la moindre étape du Tour de France, potentiellement, ça devient Kaboul. Mais il admet avoir consommé du crack, ce qui explique que son jugement ait peut-être été un tout petit peu faussé.

Ce personnage, qui prête à rire, n’est pourtant pas un tendre...

La rédaction vous recommande
par Tanguy PastureauJournaliste RTL
Suivez Tanguy Pastureau sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781513275
Tanguy Pastureau : Jawad Bendaoud, bouquet missaire innocent
Tanguy Pastureau : Jawad Bendaoud, bouquet missaire innocent
REPLAY - Jawad Bendaoud, a écrit depuis sa prison une longue lettre au juge d'instruction. Dans cette missive, il explique avoir naguère "malencontreusement tué un ami", avant de refuser d'être le "bouquet missaire" de l'affaire. Bernard Pivot ressent une grande fatigue.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/tanguy-pastureau-jawad-bendaoud-bouquet-missaire-innocent-7781513275
2016-01-23 11:27:00
http://media.rtl.fr/cache/Q5jVX_vi5kvp_bIc4NnrAQ/330v220-2/online/image/2014/0423/7771380343_tanguy-pastureau.jpg