Affaire Valbuena : contrôle judiciaire levé pour Benzema, il peut de nouveau côtoyer Valbuena

Le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sex-tape a été partiellement levé par la juge d'instruction, le parquet de Versailles ayant annoncé jeudi qu'il faisait appel.

Karim Benzema à l'entraînement avec le Real Madrid en avril 2015
Crédit : AFP/P.P.Marcou
Karim Benzema à l'entraînement avec le Real Madrid en avril 2015

Le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sex-tape a été partiellement levé par la juge d'instruction. Le parquet de Versailles a annoncé jeudi 18 février qu'il faisait appel de cette décision tout en précisant que désormais Karim Benzema et Mathieu Valbuena pourront se côtoyer. L'appel du parquet sera examiné par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles le 4 mars. D'ici là, aucun match de l'équipe de France de football n'est prévu. "Le juge d'instruction a décidé la mainlevée partielle du contrôle judiciaire, en supprimant l'interdiction d'entrer en contact avec Mathieu Valbuena", mais "l'interdiction d'entrer en contact avec les autres mis en examen" est en revanche "maintenue", a précisé le parquet de Versailles.

Karim Benzema demeure malgré tout mis en examen dans cette affaire pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit puni d'au moins cinq ans d'emprisonnement (en l'espèce le chantage)" sur Mathieu Valbuena le 5 novembre 2015.

Dans un communiqué, le Procureur de la République fait savoir que le contrôle judiciaire du footballeur Karim Benzema est "partiellement levé".  La rencontre entre les deux joueurs redevenue possible pourrait permettre théoriquement à Didier Deschamps de sélectionner les deux joueurs en équipe de France. Le prochain match des Bleus est prévu fin mars aux Pays-Bas. 

Cette décision de la juge d'instruction, même si elle n'est pas définitive, apparaît comme une première victoire pour Karim Benzema depuis sa mise en examen. Elle lui permettrait, si elle était confirmée en appel, de jouer l'Euro 2016 aux côtés de Mathieu Valbuena, alors que la Fédération française de football (FFF) avait précisé que le joueur du Real Madrid n'était pas sélectionnable tant que sa situation judiciaire n'évoluait pas.

Une démarche "amicale" pour Benzema

Au cœur de l'affaire, une vidéo intime de Mathieu Valbuena récupérée par trois hommes, plus ou moins familiers des footballeurs, et qu'ils sont soupçonnés d'avoir utilisé pour tenter d'extorquer de l'argent au joueur de l'OL. Karim Benzema avait été approché par un ami d'enfance, Karim Zenatti, quatrième membre présumé de l'entreprise de chantage, qui lui avait demandé de convaincre Mathieu Valbuena de payer. L'attaquant madrilène, originaire de la région lyonnaise, avait parlé de l'enregistrement à son coéquipier le 6 octobre au centre d'entraînement des Bleus à Clairefontaine, selon lui de manière amicale, de manière pressante et menaçante selon l'accusation.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781946239
Affaire Valbuena : contrôle judiciaire levé pour Benzema, il peut de nouveau côtoyer Valbuena
Affaire Valbuena : contrôle judiciaire levé pour Benzema, il peut de nouveau côtoyer Valbuena
Le contrôle judiciaire de Karim Benzema dans l'affaire du chantage à la sex-tape a été partiellement levé par la juge d'instruction, le parquet de Versailles ayant annoncé jeudi qu'il faisait appel.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/sex-tape-controle-judiciaire-leve-pour-benzema-appel-du-procureur-7781946239
2016-02-18 10:48:00
http://media.rtl.fr/cache/kdra9PNVSMOfj2qezYMIcQ/330v220-2/online/image/2016/0218/7781946567_karim-benzema-a-l-entrainement-avec-le-real-madrid-en-avril-2015.jpg