Santé : le deuxième avis en ligne divise les médecins

REPLAY / INVITÉ - La validation par la CNIL de "DeuxièmeAvis.fr", un site qui propose aux patients un second avis sur leur pathologie, est "choquante" selon certains médecins généralistes.

>
Santé : le deuxième avis en ligne divise les médecins Crédit Image : PRAKASH SINGH / AFP Crédit Média : Yves Calvi Télécharger

Nouvelle polémique chez les médecins : le 1er décembre 2015, le site internet "Deuxième avis.fr" a été lancé avec l'accord de la Commission nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL). Il s'agit d'un service proposant une seconde expertise sur une pathologie au tarif de 295 euros. Aussitôt mise en place, l'initiative a divisé le corps médical. “Il ne s’agit pas d’un diagnostic, il s’agit d’un deuxième avis”, précise le Dr Agnès Thorn, du centre hospitalier de Versailles. “Le patient, après avoir eu un diagnostic avec son médecin traitant, peut aussi rassembler toutes les données sur son état de santé et demander l’avis d’un expert sur le sujet”, ajoute-t-elle.

Ce principe autorise donc le médecin à donner son avis sans jamais avoir rencontré le patient. “Je sais que cela peut paraître choquant, mais il faut savoir que sur des pathologies graves comme les cancers, c’est déjà comme cela qu’on prend des décisions thérapeutiques pour les patients. Les réunions de consultation pluridisciplinaires se font sur dossier, et cela arrive tous les jours”, ajoute-t-elle.

On propose au patient de payer 295 euros pour faire quelque chose que nous faisons déjà à un tarif bien inférieur.

Claude Leicher, président de MG France

Pour Claude Leicher, président de MF France, syndicat de médecins généralistes libéraux, ces réunions pluridisciplinaires diffèrent tout de même du principe de deuxième avis sur Internet. “Dans ces réunions, il y a toujours un des médecins qui a vu le patient”, rétorque-t-il. Selon lui, dans le cas de maladies graves, le deuxième avis existe déjà : “Il n’y a plus aucune grosse décision qui est prise par un médecin tout seul”, explique-t-il. Un processus qui permet aussi de rassurer le médecin lui-même, tout en apportant une plus grande fiabilité de l'avis au patient.

“Ce qui me choque dans ce dossier, c’est qu’on propose au patient d’aller demander un avis à des experts, de payer 295 euros pour faire quelque chose que nous faisons déjà à un tarif bien inférieur et avec une efficacité bien supérieure”, estime Claude Leicher. Un coût élevé, qui peut selon lui discriminer les patients qui n’ont pas de complémentaire santé. “On est en train de quitter le système de santé, pour aller vers la notion de ‘marché de la santé’”, dénonce le président de MG France.

Les médecins généralistes n'ont pas toujours accès directement à ces médecins experts, qui sont parfois uniques en France.

Agnès Thorn, médecin au centre hospitalier de Versailles

L’avantage essentiel de ce site d'expertise médicale en ligne, c’est avant tout sa rapidité : en moins d’une semaine, on obtient l’avis d’un expert. Des délais beaucoup plus longs en milieu hospitalier, car “les médecins généralistes n’ont pas toujours accès directement à ces médecins experts qui sont parfois uniques en France”, selon Agnès Thorn. Pour elle, le deuxième avis sur Internet est aussi un moyen de réduire des inégalités territoriales : sans l’avis de ces experts en ligne, les patients atteints de maladies rares qui vivent “dans une région dépourvue de médecins spécialistes dans le domaine n’auront pas accès à ce qui se fait de plus récent”, estime-t-elle.

La rédaction vous recommande
par Yves CalviJournaliste RTL
Suivez Yves Calvi sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781187747
Santé : le deuxième avis en ligne divise les médecins
Santé : le deuxième avis en ligne divise les médecins
REPLAY / INVITÉ - La validation par la CNIL de "DeuxièmeAvis.fr", un site qui propose aux patients un second avis sur leur pathologie, est "choquante" selon certains médecins généralistes.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/sante-le-deuxieme-avis-en-ligne-divise-les-medecins-7781187747
2016-01-06 12:29:00
http://media.rtl.fr/cache/AbmW5QoW98toEoiXq7znsg/330v220-2/online/image/2015/1002/7779936322_morbihan-la-telemedecine-au-secours-des-villages-bretons.jpg