Quand les sectes ciblent les malades

REPLAY - Depuis 2012, on constate une véritable explosion des dérives sectaires dans le domaine de la santé.

>
Quand les sectes ciblent les malades Crédit Image : JOEL SAGET / AFP Crédit Média : Jacques Pradel Télécharger

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, le cri d’alarme de la Mivilude, l’organisme qui lutte contre les dérives sectaires, et leurs conséquences parfois dramatiques dans le domaine de la santé.

C’est désormais une certitude : les marchands d’illusion s’intéressent de plus en plus à notre santé.

Les signalements concernant des sectes qui proposent des méthodes de médecines alternatives, en conseillant parfois à leurs adeptes d’abandonner leurs traitements traditionnels, ont doublé en trois ans.

Selon les dernières études, 4 français sur 10 ont recours aux médecines dites alternatives ou complémentaires, dont 60 % parmi les malades du cancer. Les victimes potentielles des charlatans ou des illuminés y laissent parfois leur vie.

Invité de l’heure du crime, le Dr Serge Blisko, Président de la Mivilude, la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaire, qui s’inquiète de ce phénomène en augmentation.

Avec lui, et avec des témoignages d’adeptes et de proches de victimes, recueillis par des journalistes d’investigation, nous allons mesurer l’étendue de cette nouvelle menace.

Quand les gourous prétendent guérir sans traitement

Depuis 2012, on constate une véritable explosion des dérives sectaires dans le domaine de la santé. Des gourous qui prétendent guérir des maladies graves comme cet ancien chercheur au CNRS, Etienne Guillé, mis en examen en mai dernier pour abus de faiblesse par "sujetion psychologique". Il  avait créé dans les années 80 le groupe sectaire "La grande mutation" et disait à ses adeptes avoir fait le tour de 22 planètes et avoir le pouvoir de détecter et guérir les maladies grâce à un pendule


Autre mouvement dont les dérives sectaires ont été dénoncées par la Mivilude, la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, la biologie totale. Ce mouvement, fondé par un médecin allemand controversé, le Dr Hamer, est interdit en France. Son "gourou" français, Claude Sabbah, a été condamné à deux ans de prison ferme en 2007, suite à la plainte de Maryse Saksik dont le mari est mort d'un cancer après avoir refusé de se soigner. Cet homme décédé à l'âge de 68 ans était un adepte de la Biologie totale, il estimait que sa maladie n'était que le résultat d'un "conflit psychologique" guérissable grâce à une thérapie. Sabbah a été condamné pour "publicité mensongère".

Nos invités

Serge Blisko, médecin de profession et président de la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) ; Bérénice Rocfort-Giovanni, journaliste à l’Obs. A réalisé une enquête sur « la Grande Mutation » ; Charlotte Meritan, journaliste à « l’Heure du crime ». Elle a recueilli les témoignages de victimes de ces dérives sectaires. 

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
par Jacques Pradel
Suivez Jacques Pradel sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781929871
Quand les sectes ciblent les malades
Quand les sectes ciblent les malades
REPLAY - Depuis 2012, on constate une véritable explosion des dérives sectaires dans le domaine de la santé.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/quand-les-sectes-ciblent-les-malades-7781929871
2016-02-17 11:09:00
http://media.rtl.fr/cache/4z3U9-mECEeizKGIZgg6IQ/330v220-2/online/image/2014/0109/7768650384_photo-d-illustration-de-medicaments-prise-a-paris-le-19-decembre-archives.jpg