Paris 18e : l'homme abattu devant le commissariat portait une ceinture d'explosifs factice

Armé d'un hachoir, l'assaillant a crié "Allah Akbar" en tentant de blesser un policier. Il était équipé d'un faux dispositif explosif.

>
L'homme abattu aurait crié "Allah Akbar" en tentant d'agresser un policier à l'accueil Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP Crédit Média : Damien Delseny

Un homme a été tué par les policiers jeudi 7 janvier devant un commissariat du XVIIIe arrondissement, dans le nord de Paris, alors qu'il tentait de pénétrer dans le bâtiment. Les faits sont survenus vers 11h55 lorsqu'un homme s'est présenté à l'accueil du commissariat situé au 34 rue de la Goutte d'Or. Armé d'un hachoir, l'individu tient des propos menaçants et crie "Allah Akbar" en tentant d'agresser un policier. Les fonctionnaires présents sur place ont alors effectué un tir de riposte. Neutralisé par balles, le suspect est décédé environ un quart d'heure après l'arrivée des secours. 

L'assaillant portait également une ceinture d'explosifs factice, signalée par les policiers qui ont vu des fils dépasser des vêtements de l'individu. Cette découverte a nécessité l'intervention d'une équipe de déminage du laboratoire central de la préfecture de police de Paris.

Pour le moment, la piste d'une action terroriste solitaire est privilégiée. Le quartier de la Goutte d'Or a été bouclé par les forces de l'ordre, les élèves de deux écoles sont confinés et les transports en commun sont perturbés. Le parquet antiterroriste n'a pas été saisie de l'enquête mais observe l'évolution de la situation.

Revivez les événements minute par minute

14h29 - Des policiers armés continuent de quadriller la zone.

14h10 - Une source judiciaire indique que l'homme abattu était armé d'un "hachoir" et non pas un "couteau".


14h01 - Le trafic a repris au ralenti sur les lignes 2 et 4 du métro parisien, annonce la RATP. Quant au funiculaire de Montmartre, il fonctionne à nouveau normalement.

13h55 - Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique et la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été saisie. Pour l'instant, la section antiterroriste se contente de suivre les événements mais pourrait se charger du dossier selon les futurs éléments de l'enquête.

13h46 - Aucune pièce d'identité n'a été retrouvée sur le corps du suspect, rapportent Le Monde et LCI.

13h43 - Pour l'heure, les enquêteurs continuent de penser que l'assaillant a agi seul. "A priori, la police n'est pas à la recherche d'un individu en fuite", a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur sur iTELE.

13h32 - Un dispositif de police conséquent a été déployé dans le quartier de la Goutte d'Or, où se trouve le commissariat.

13h31 - Sous son manteau, le suspect était équipé d'une pochette scotchée d'où sortait un fil mais qui ne contient pas d'explosifs.

13h23 - La ceinture d'explosifs de l'assaillant est "factice", selon des sources concordantes citées par l'AFP.

13h17 - Un témoin de la scène s'est confié au micro de RTL. Selon lui, l'assaillant "s'est énervé et a fait un geste. Ils ont cru qu'il avait un couteau mais n'en a pas sorti. Il y en a un qui lui a dit de reculer mais il n'a pas voulu. Alors, ils lui ont mis deux ou trois balles. Il est tombé direct. On n'a rien vu, pas d'armes, pas d'explosifs. Il n'a pas essayé de se faire exploser", raconte cet homme.

13h10 - Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est "rendu immédiatement sur place", ajoute Pierre-Henry Brandet.

13h08 - "Il y a eu une réaction particulièrement adaptée des fonctionnaires de police présents sur les lieux", assure Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, au micro de RTL.

13h07 - Selon nos informations, le dispositif explosif serait factice.

13h01 - Les écoles du 49 bis et 57 rue de la Goutte d'Or sont confinées. La ligne 2 du métro parisien est également partiellement interrompue, entre les stations Blanche et Père-Lachaise. La ligne 4 est aussi coupée entre Réaumur-Sébastopol et Porte de Clignancourt. Le funiculaire Montmartre est également arrêté.

12h58 - "Les démineurs travaillent à la sécurisation des lieux", annonce le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

12h54 - Le quartier situé dans le nord de Paris, près de Barbès-Rochechouart, est bouclé.

12h47 - L'homme, muni d'un couteau, a crié "Allah Akbar" en entrant dans le commissariat.

12h45 - Le ministère de l'Intérieur annonce que l'assaillant semble être équipé d'un dispositif pouvant être un gilet explosif.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781209878
Paris 18e : l'homme abattu devant le commissariat portait une ceinture d'explosifs factice
Paris 18e : l'homme abattu devant le commissariat portait une ceinture d'explosifs factice
Armé d'un hachoir, l'assaillant a crié "Allah Akbar" en tentant de blesser un policier. Il était équipé d'un faux dispositif explosif.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/paris-un-homme-abattu-devant-un-commissariat-du-xviiie-arrondissement-7781209878
2016-01-07 12:29:00
http://media.rtl.fr/cache/8yMVJv_dDuXPQdWUmHQcmQ/330v220-2/online/image/2016/0107/7781210296_un-homme-abattu-devant-un-commissariat-du-xviiie-arrondissement-de-paris.jpg