Limitation à 80 km/h : le CNSR se penche sur la question

Le CNSR examine ce lundi une éventuelle baisse de la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires de 90 à 80 km/h.

La baisse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires pourrait épargner 400 vies par an (illustration).
Crédit : AFP / MARTIN BUREAU
La baisse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires pourrait épargner 400 vies par an (illustration).

Un permis dès 15 ans, favoriser l'utilisation du vélo ou encore l'instauration d'une nouvelle baisse de la vitesse autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires. Le Conseil national de la sécurité routière (CNSR) doit voter ce lundi 16 juin les contours, déjà en partie dévoilés, d'une réforme de la sécurité routière. 

Avec toutes ces mesures, le gouvernement souhaite renforcer sa lutte contre la délinquance routière et faire passer le nombre de morts sur les routes en dessous de la barre des 2.000 d'ici à 2020, contre 3.268 en 2013.

Une proposition très impopulaire

Selon les experts, la baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires permettrait d'épargner "350 à 400 vies" chaque année. Mais elle reste très impopulaire. Cette baisse de 10 km/h a notamment été critiquée par la Ligue de défense des conducteurs, pour qui d'autres "facteurs d'amélioration de la sécurité routière comme la formation, l'entretien des infrastructures, la sécurité des véhicules ou encore l'efficacité des premiers secours" existent, au-delà de la limitation de vitesse.

Autre proposition : réduire les délais de passage du permis (à 45 jours d'ici deux ans, contre trois mois aujourd'hui) et de baisser son coût. "Le permis sera plus facile, plus simple et il y aura moins de délais", a promis vendredi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Réduction du temps de l'examen de conduite

Le ministre a également annoncé qu'il allait proposer des cours de sécurité routière pour tous les élèves de seconde, sanctionnés par une attestation niveau 3 (ASSR 3). Pour dégager du temps aux inspecteurs, il a suggéré que les tests du code soient surveillés dès le 1er juillet par une cinquantaine de volontaires, notamment des retraités de la police et de la gendarmerie, avant un recours à des prestataires privés dès 2015.

Enfin, le temps de l'examen de conduite devrait diminue de trois minutes, en réduisant le nombre de manœuvres et vérifications. Dans un communiqué transmis vendredi, la présidente de la Ligue contre la violence routière, Chantal Perrichon, a regretté la "précipitation" du ministère et condamné cette réduction.
Les syndicats d'inspecteurs se sont également émus de la "privatisation" envisagée de la surveillance de l'examen du code de la route et menacent d'engager un conflit si la réforme est adoptée.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7772670706
Limitation à 80 km/h : le CNSR se penche sur la question
Limitation à 80 km/h : le CNSR se penche sur la question
Le CNSR examine ce lundi une éventuelle baisse de la vitesse maximale autorisée sur les routes secondaires de 90 à 80 km/h.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/limitation-a-80-km-h-le-cnsr-se-penche-sur-la-question-7772670706
2014-06-16 10:40:00
http://media.rtl.fr/cache/Z_fQySxfe5ve41LiO7MWvg/330v220-2/online/image/2014/0616/7772671095_000-par7382420.jpg