Saint-Brieuc : les algues vertes ont-elles encore provoqué un décès ?

Le corps d'un joggeur de 50 ans, retrouvé mort face contre terre dans une zone infestée d'algues vertes près de Saint-Brieuc, a été exhumé jeudi 22 septembre.

Une plage recouverte d'algues vertes, le 16 septembre 2001 près de Saint-Brieuc. La prolifération de ces algues serait due à la pollution des eaux par les nitrates (archives)
Crédit : AFP / FRED TANNEAU
Une plage recouverte d'algues vertes, le 16 septembre 2001 près de Saint-Brieuc. La prolifération de ces algues serait due à la pollution des eaux par les nitrates (archives)

Les algues vertes sont à nouveau mises en cause. Le parquet de Saint-Brieuc a ordonné jeudi 22 septembre l'exhumation du corps d'un joggeur de 50 ans, retrouvé mort face contre terre sur la vase, dans une zone où stagnent des algues vertes, au niveau de l'embouchure du Gouessant (Côtes-d'Armor).

L'homme a été retrouvé face contre terre, le visage dans la vase et non enfoncé jusqu'à la taille comme cela avait été indiqué en premier lieu. "Cet élément nouveau important a donc amené à ordonner l'exhumation du corps de la victime en vue de son autopsie et d'analyses complémentaires", a précisé le procureur de la République de Saint-Brieuc dans un communiqué.

Depuis la découverte de ce corps, le 8 septembre, les associations écologistes locales craignent que ce décès soit lié à la présence d'algues vertes. Jean-Yves Piriou, de l'association "Eaux et Rivières de Bretagne", rapporte dans Le Parisien que "l'hydrogène sulfuré produit par les algues vertes peut rester présent pendant des années et réapparaître soudainement, surtout lorsqu'un homme passe dedans. Cela peut libérer des poches de gaz toxiques", explique-t-il.

Déjà à l'été 2011, 36 sangliers avaient été retrouvés morts dans le même secteur, à une période où un dépôt important d'algues vertes était observé. À la suite de cette mystérieuse affaire, un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) avait établi de fortes présomptions quant aux émissions d'hydrogène sulfuré provenant de ces algues en décomposition. 

Deux associations ont déposé plainte vendredi avec constitution de partie civile contre deux préfets. "C'est tout à fait délibérément que Messieurs les Préfets de Région Bretagne et des Côtes d'Armor ont mis en danger la vie (...) de tous les usagers du littoral", écrivent, dans un courrier adressé au Procureur et dont l'AFP a eu copie, les associations Halte aux marées vertes et Sauvegarde du Trégor. 

La rédaction vous recommande
par Philippe Peyre
Suivez Philippe Peyre sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7784966919
Saint-Brieuc : les algues vertes ont-elles encore provoqué un décès ?
Saint-Brieuc : les algues vertes ont-elles encore provoqué un décès ?
Le corps d'un joggeur de 50 ans, retrouvé mort face contre terre dans une zone infestée d'algues vertes près de Saint-Brieuc, a été exhumé jeudi 22 septembre.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/les-algues-vertes-ont-elles-encore-provoque-un-deces-7784966919
2016-09-23 12:27:00
http://media.rtl.fr/cache/8RJwwqlPbZ6DNErYn1HwVA/330v220-2/online/image/2014/0904/7774105907_une-plage-recouverte-d-algues-vertes-le-16-septembre-2001-pres-de-saint-brieuc-la-proliferation-de-ces-algues-serait-due-a-la-pollution-des-eaux-par-les-nitrates-archives.jpg