Le site d'EDF piraté : un jeune homme mis en cause

Le site du groupe EDG a été bloqué par Anonymous, un jeune homme mis en cause plaide la méprise.

Facture EDF. (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Facture EDF. (illustration)

Un jeune homme passionné d'informatique a plaidé vendredi 7 novembre la méprise devant le tribunal correctionnel de Paris, qui le jugeait pour avoir contribué à bloquer le site du groupe EDF dans le cadre d'une attaque du collectif Anonymous.

Le site institutionnel d'EDF avait été bloqué à trois reprises, en avril et juin 2011 par le biais d'une "attaque par déni de services", qui consiste à paralyser un site en démultipliant les connexions jusqu'à rendre leur gestion impossible. Cette attaque avait été attribuée au collectif Anonymous, coutumier du piratage de sites institutionnels, qui réagissait à l'accident survenu en mars 2011 dans la centrale japonaise de Fukushima.

Le jeune homme, âgé de 32 ans, est soupçonné d'avoir permis à des internautes de se rendre sur des salons de discussion virtuels apparentés au collectif Anonymous avant les attaques du site EDF. Parmi de nombreux liens, il avait effectivement fait figurer sur son site celui menant au salon AnonOps, utilisé par Anonymous pour donner des informations sur des attaques à venir. Il avait été interpellé en janvier 2012 à son domicile, en Bretagne, lors d'une opération d'envergure menée par des policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Pour le procureur, Alice Cherif, qui a requis cinq mois d'emprisonnement avec sursis, le prévenu n'a certes pas piraté le site EDF mais a permis aux internautes de se rendre aisément sur ce salon, ce qui nécessitait normalement l'implantation d'un logiciel.

162.000 euros de préjudice

Le fait qu'il ait été désigné comme modérateur de l'un des salons affiliés à Anonymous témoigne, par ailleurs, de sa proximité avec le collectif, a souligné la représentant du ministère public. Le prévenu, large boucle à l'oreille gauche et les cheveux mi-longs, a réfuté toute proximité avec Anonymous et souligné que les salons incriminés étaient référencés sur son site parmi des centaines d'autres, sans aucune mention pouvant inciter les internautes à s'y rendre.

"Je n'ai jamais incité personne à attaquer quoi que ce soit", a soutenu ce déchétarien revendiqué, du nom des adeptes de la récupération des aliments comestibles jetés. EDF avait estimé à 162.000 euros le préjudice lié aux attaques de son site mais n'était pas partie civile dans ce procès.

"Je suis pour le nucléaire", a assuré, en contrepoint, le prévenu. "Chez moi, ça marche à l'énergie nucléaire." La décision a été mise en délibéré au 11 décembre.

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7775242754
Le site d'EDF piraté : un jeune homme mis en cause
Le site d'EDF piraté : un jeune homme mis en cause
Le site du groupe EDG a été bloqué par Anonymous, un jeune homme mis en cause plaide la méprise.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/le-site-d-edf-pirate-un-jeune-homme-mis-en-cause-7775242754
2014-11-08 16:29:00
http://media.rtl.fr/cache/VLGeNu__jn0o9NdhB56DHQ/330v220-2/online/image/2014/1105/7775197803_facture-edf-illustration.jpg