L'affaire Marcel Barbeault

REPLAY - Surnommé le "tueur de l’ombre" Marcel Barbeault est probablement l’auteur de 7 meurtres de femmes et d’un homme dans les alentours de Nogent-Sur-Oise dans les années 70.

>
L'affaire Marcel Barbeault Crédit Média : Jacques Pradel Télécharger

L'édito de Jacques Pradel

A la Une de l’heure du crime, l’enquête exceptionnelle d’un inspecteur de la PJ de Creil, qui a résolu à la fin des années 70, le mystère du "Tueur de l’ombre".

Entre 1969 et 1976, un mystérieux tueur en série a terrorisé les habitants de la petite ville de Nogent-sur-Oise. Ses 8 crimes sans mobile apparent, commis en général la nuit, d’où son surnom de "tueur de l’ombre", ont provoqué une véritable psychose dans tout le département de l’Oise.

Alors que l’enquête piétine depuis plusieurs années, Daniel Neveu, est nommé inspecteur divisionnaire à la PJ de Creil. Il reprend l’affaire à zéro, trouve les points communs entre les différents meurtres et établit, avant l’heure, un véritable profilage, qui aboutit à l’identification du tueur sur une liste de près de 300 suspects !

Il est l’invité de l’heure du crime, en compagnie de la journaliste Agnès Grossman, qui raconte cette affaire hors-norme dans une nouvelle revue trimestrielle, Sang Froid, dont nous saluons la naissance aujourd’hui.

Le tueur de l’Oise, Marcel Barbeault, a été condamné définitivement à la réclusion criminelle à perpétuité, le 10 juin 1981.

Le premier tueur de l'Oise

Le vendredi 10 janvier 1969, Françoise Lacron est touchée par balle alors qu'elle se trouve dans sa cuisine. Elle n'est que légèrement blessée, et n'a pas eu le temps de voir son agresseur. Quelques jours plus tard, c'est une jeune fille de 17 ans qui est attaquée, de la même manière, par balle et de nuit. Elle aussi survit à ses blessures. 

Le premier meurtre de celui qu'on appelle déjà le "tueur de l'ombre" est commis le 23 janvier 1969. Ce jour-là, on retrouve le cadavre de Thérèse Adam au bord de la voie de chemin de fer de la ville. L'horreur du crime sème la panique dans la petite ville de Nogent-sur-Oise. Mais la police n'a aucun élément pour retrouver le tueur. Seule étrange coïncidence : toutes les femmes attaquées sont brunes.

Le 16 novembre 1969, alors que cela fait un an que le "tueur de l'ombre" n'a pas agi, un nouvel assassinat effraye la ville. Suzanne Merienne est abattue sous les yeux de sa fille Micheline, 19 ans, qui, elle, parvient à se sauver. Les policiers constateront que la balle qui a tué Suzanne est du même type que celle retrouvée dans la nuque de Thérèse presque un an plus tôt. 

Il ne se passe ensuite plus rien pendant quatre ans, si ce n'est le suicide d'un homme qu'on pense alors être le criminel. Pourtant, entre l'année 1973 et l'année 1975,  le "tueur de l'ombre" se réveille et commet au moins cinq autres crimes. 

Il ne sera arrêté que le 17 décembre 1976 après une enquête de longue haleine. Son nom est Marcel Barbeault. Chez lui, la police retrouve une arme qui semble correspondre à celle utilisée pour tuer les sept personnes assassinées à Nogent en sept ans. 

Le procès de Marcel Barbeault s'ouvre le 25 mai 1981 devant la cour d'assises de l'Oise. Il est condamné le 10 juin 1981 à la réclusion criminelle à perpétuité. Il est condamné une nouvelle fois à la prison à vie, en cassation, en novembre 1983. 

A propos de la revue "Sang Froid"

Chaque trimestre, les 160 pages de cette revue vous plongeront au cœur des affaires judiciaires, de l'investigation et du polar grâce à des articles fouillés et à contre-courant.

Le polar sera aussi à l'honneur avec, dans chaque numéro, une nouvelle spécialement écrite pour la revue par un auteur reconnu ainsi que des interviews et des portraits. Sans oublier les critiques de livres en rapport avec le polar et la justice.

revue Sang Froid

Nos invités

Agnès Grossmann, journaliste indépendante, spécialisée dans le domaine de la justice, auteure de l’article consacré à l’affaire Barbeault dans le premier numéro de la revue Sang Froid ; Daniel Neveu, ancien policier, inspecteur à Creil dans les années 1970 ; Stéphane Damian Tissot, rédacteur en chef de la revue trimestrielle Sang Froid.


Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'équipe de l'émission vous recommande
par Jacques Pradel
Suivez Jacques Pradel sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782524685
L'affaire Marcel Barbeault
L'affaire Marcel Barbeault
REPLAY - Surnommé le "tueur de l’ombre" Marcel Barbeault est probablement l’auteur de 7 meurtres de femmes et d’un homme dans les alentours de Nogent-Sur-Oise dans les années 70.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-affaire-marcel-barbeault-7782524685
2016-03-24 11:12:00
http://media.rtl.fr/cache/tULUnd9oHjpePXYCPjWc5A/330v220-2/online/image/2014/0318/7770548579_marcel-barbeault.jpg