Florian Philippot : "Dire que l'islamisme radical n'a aucun rapport avec l'immigration, c'est vivre sur une autre planète"

REPLAY - Le vice-président du Front national s'associe à l'appel à "l'unité nationale" lancé après l'attentat contre "Charlie Hebdo". Il dénonce la "pudeur" autour de la dénomination du fondamentalisme islamiste.

"Je suis Charlie". Florian Philippot a dit jeudi 8 janvier adhérer au slogan lancé au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo. "Quand on défend la liberté d'expression, on la défend entièrement, y compris celle qui vous égratigne", a plaidé le numéro deux du Front national.

Il trouve "plutôt rassurant et encourageant" que l'unité nationale se soit faite "assez naturellement" après cet attentat. "Ce qui s'est passé est d'une barbarie inouïe (...) On a une pensée pour les victimes et leurs proches", a-t-il ajouté. Pour lui, "ce sont nos vies et nos libertés qui sont aujourd'hui mises en danger".

Il y a un lien évident entre l'immigration et la montée du fondamentalisme islamique

Florian Philippot, n°2 du FN

Interrogé sur les propos du fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen - qui a déclaré la veille : "Je n'ai pas envie de soutenir l'action gouvernementale impuissante et incohérente face à un problème qui touche, évidemment de très près, à l'immigration massive subie par notre pays depuis quarante ans" -, Florian Philippot a répondu : "Moi, j'ai envie de soutenir tout gouvernement qui ira dans le bon sens".

"Nommer" l'islamisme

Il a expliqué que son parti avait développé une "analyse cohérente et constante" à propos du fondamentalisme islamique. "Il faut maintenant nommer ce problème", a-t-il ajouté, regrettant qu'il y ait "une certaine pudeur sur ce sujet de la part des responsables politiques". Pour lui, il faut désormais "se donner les moyens de le combattre".

"Je crois que c'est une évidence qu'il y a un lien entre l'immigration et la montée du fondamentalisme islamique", a assuré Florian Philippot. "Nous expliquer que l'islamisme radical n'a aucun rapport avec l'immigration, c'est vivre sur une autre planète", a-t-il poursuivi.

"Il y a la question des prêches à surveiller, des prédicateurs étrangers qui sont violents et qu'il faudrait renvoyer. Mais cette question-là viendra car le rôle du responsable politique c'est d'assurer l'unité nationale et il faut qu'elle soit assurée, la concorde et en même temps de prendre ses responsabilités", a indiqué le numéro deux du FN.

Marine Le Pen sera reçu vendredi par François Hollande. "Je crois qu'elle lui exposera déjà l'émotion du FN et de ses militants et ses électeurs face à ce drame. Elle lui exposera les solutions qui lui semble être les bonnes pour lutter contre ce fondamentalisme islamique, les solutions qui lui semble être les bonnes pour que la France ne soit plus visée par de tels actes de barbarie", a expliqué Florian Philippot.

La rédaction vous recommande

it 

par Jean-Michel AphatieJournaliste RTL
Suivez Jean-Michel Aphatie sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7776136960
Florian Philippot : "Dire que l'islamisme radical n'a aucun rapport avec l'immigration, c'est vivre sur une autre planète"
Florian Philippot : "Dire que l'islamisme radical n'a aucun rapport avec l'immigration, c'est vivre sur une autre planète"
REPLAY - Le vice-président du Front national s'associe à l'appel à "l'unité nationale" lancé après l'attentat contre "Charlie Hebdo". Il dénonce la "pudeur" autour de la dénomination du fondamentalisme islamiste.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/florian-philippot-dire-que-l-islamisme-radical-n-a-aucun-rapport-avec-l-immigration-c-est-vivre-sur-une-autre-planete-7776136960
2015-01-08 07:36:00
http://media.rtl.fr/cache/is0zWLJle5kLoGLBl8AnKw/330v220-2/online/image/2015/0108/7776137311_florian-philippot-invite-de-rtl-le-8-janvier-2015.JPG