COP21 : "Des points de l'accord seront contraignants", assure Nicolas Hulot

LE GRAND JURY - Nicolas Hulot a tiré un premier bilan de la COP21 à mi-parcours de cette conférence climat qui se déroule à Paris. "S'il n'y avait pas eu la conférence de Paris, on aurait perdu la guerre climatique", estime-t-il.

Nicolas Hulot invité du Grand Jury dimanche 6 décembre >
Nicolas Hulot, invité du Grand Jury du 6 décembre 2015 (1e partie) Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

À mi-chemin de la COP21, la grande conférence climat qui se tient en ce moment au Bourget, celui qui représente de mieux et de loin la lutte pour l'environnement aux yeux des Français était l'invité du "Grand Jury" dimanche 6 décembre. Nicolas Hulot, l'envoyé spécial de François Hollande pour la planète, est très actif dans la COP21. À RTL, il a notamment assuré que des points "seront contraignants dans l'accord, qui devrait être trouvé en fin de semaine". Parmi ces contraintes, il cite "probablement, la clause de révision à la hausse des objectifs tous les cinq ans".

Mais quoi qu'il arrive à l'issue de cette conférence, "le bilan ne sera pas réductible simplement aux engagements des états", estime le candidat à la primaire d'Europe écologie en vue de l'élection présidentielle en 2012." Il y a maintenant une émulation, on est passé du constat à la résolution, note l'écologiste. S'il n'y avait pas eu la conférence de Paris, une chose est certaine : on aurait perdu la guerre climatique. Paris doit être un début, le début d'une dynamique, d'une nouvelle trajectoire, d'engagement, et évidemment il faudra accélérer derrière et multiplier les initiatives". 

Il y a une volonté de tous les états d'aboutir

Nicolas Hulot

Autre nouvelle positive selon l'ancien animateur de télévision, "il n'y a plus de pays climato-sceptiques." Personne ne conteste par exemple les travaux du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). "Cela nous a faut beaucoup de tort ce climato-scepticisme, ça a ajourné la mutation (...) À la sortie de Kyoto (1997, ndlr), nous avions à peine une trentaine d'États qui s'étaient engagés. Là, vous avez quasiment l'ensemble de l'humanité (...) Il y a une volonté de tous les états d'aboutir", explique Nicolas Hulot.

L'ancien présentateur de Ushuaïa ne nie par les intérêts de chaque État mais estime q'une prise de conscience a fortement émergé ces dernières années. "Ils ont tellement conscience qu'un échec serait préjudiciable pour tout le monde. Il y a quand même une conscience aiguë qu'on sera tous gagnants ou tous perdants". 

Nicolas Hulot a participé dimanche à l'aube à une séance de paddle de 1h30 sur la Seine pour le climat. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7780759165
COP21 : "Des points de l'accord seront contraignants", assure Nicolas Hulot
COP21 : "Des points de l'accord seront contraignants", assure Nicolas Hulot
LE GRAND JURY - Nicolas Hulot a tiré un premier bilan de la COP21 à mi-parcours de cette conférence climat qui se déroule à Paris. "S'il n'y avait pas eu la conférence de Paris, on aurait perdu la guerre climatique", estime-t-il.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/cop21-des-points-de-l-accord-seront-contraignants-assure-nicolas-hulot-7780759165
2015-12-06 14:19:00
http://media.rtl.fr/cache/g62EWW8jeFdcrIcRNcqucQ/330v220-2/online/image/2015/1206/7780759303_nicolas-hulot-invite-du-grand-jury-dimanche-6-decembre.jpg