2 min de lecture Terrorisme

Bataille de Mossoul : "On doit s'attendre à des tentatives de riposte en France"

INVITÉS RTL - Pour Claude Moniquet, spécialiste du terrorisme et le Général Desportes, ancien directeur de l'École de Guerre, il faut renforcer la sécurité sur notre territoire.

Yves Calvi 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Télécharger Bataille de Mossoul : "On doit s'attendre à des tentatives de riposte en France" Crédit Image : THOMAS OLIVA / AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
La page de l'émission
Yves Calvi et Philippe Peyre

La bataille de Mossoul en Irak, fief de l'État islamique, est amorcée. Doit-on désormais s'attendre à une riposte de Daesch sur notre territoire ? "Le risque terroriste est très élevé", rappelle Claude Moniquet, spécialiste du terrorisme. Il est selon lui évident que chaque mise en cause de la territorialité de l'État islamique peut entraîner des réactions : "D'une part, de gens qui seront en colère et qui l'exprimeront sans être nécessairement téléguidés par l’État islamique, comme à Nice le 14 juillet. Et d'autres qui pourraient être envoyés par l'État islamique. On doit s'attendre à des tentatives de riposte", atteste le spécialiste. 

Une vision que partage le Général Desportes, ancien directeur de l'École de Guerre. "L'ours blessé attaque", souligne-t-il. "Il y aura des ripostes, c'est la loi même de la guerre mais il faut passer par cette phase indispensable de la prise de Mossoul". Selon le Général, le gouvernement doit prendre des mesures face à cette nouvelle bataille : "On a une politique extérieure offensive qui n'est pas corrélée aux mesures prises en France sur le plan sécuritaire", tranche-t-il. "Le Bataclan et Nice l'illustrent malheureusement. Alors renforçons les mesures sécuritaires sur le territoire national et préparons le peuple français à ce qui risque d'arriver", préconise le Général. 

À lire aussi
Des voitures de police stationnées à Bobigny, le 30 septembre 2008 (illustration) faits divers
Dîner du Crif : un suspect fiché S interpellé avec une arme blanche

Mais Daesh peut-il se relever s'il perd Mossoul ? La réponse est oui pour les deux spécialistes. "Oui, parce qu'il reste Raqqa et donc la bonne stratégie aurait été d'attaquer les deux villes en même temps", estime le Général Desportes. Claude Moniquet va même plus loin : "Même si Raqqa et Mossoul tombaient en même temps, l'État islamique ne serait pas vaincu". 

On va gagner la bataille de Mossoul mais on risque de perdre la guerre

Général Desportes
Partager la citation

Le spécialiste du terrorisme, Claude Moniquet, s'inquiète de l'après bataille : "On a vu qu'on arrivait à gagner les guerres mais la gestion de l'après est désastreuse. Daesh a anticipé assez largement la disparition de sa territorialité qui était sa force et sera prêt à repasser dans la clandestinité", relève le spécialiste. Une inquiétude que partage le Général Desportes "On va gagner la bataille de Mossoul mais on risque bien de perdre la guerre de Mossoul. C'est à dire, construire un état de paix meilleur que le précédent, et ça je ne sais pas comment on va y arriver". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme État Islamique International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7785332998
Bataille de Mossoul : "On doit s'attendre à des tentatives de riposte en France"
Bataille de Mossoul : "On doit s'attendre à des tentatives de riposte en France"
INVITÉS RTL - Pour Claude Moniquet, spécialiste du terrorisme et le Général Desportes, ancien directeur de l'École de Guerre, il faut renforcer la sécurité sur notre territoire.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/bataille-de-mossoul-on-doit-s-attendre-a-des-tentatives-de-riposte-en-france-7785332998
2016-10-18 18:51:33
https://media.rtl.fr/cache/hHIiGGkEAvVwuWcp-pUqTQ/330v220-2/online/image/2015/0628/7778911583_attentat.jpg