Baisse du niveau des élèves français en maths : "Il faut donner les moyens aux enseignants", demande Cédric Villani

INVITÉ RTL - Le mathématicien regrette de trop nombreux déparés dans le recrutement et la formation des enseignants de mathématiques, entraînant un niveau plus faible des élèves.

>
L'invité du Grand Soir du 29 novembre 2016 Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon Télécharger

Les élèves français sont de plus en plus mauvais en mathématiques à en croire une récente étude Timss (Trends in mathematics and science study). En Europe, les CM1 sont en bout de classement. Des résultats jugés "inacceptables" par la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Mais pas nécessairement une surprise pour Cédric Villani, mathématicien, lauréat de la médaille Fields en 2010 et directeur de l'institut Poincarré. "Cela fait des années et des années que nous répétons des chiffres inquiétants sur le malaise des enseignants et les faibles taux du recrutement des enseignants ainsi que sur la formation", explique-t-il au micro de RTL. "C'est normal que les résultats ne soient pas au rendez-vous."

Et selon lui, tout n'est pas la faute du programme mais vient plutôt d'un problème de ressources humaines. "Il faut se rendre à l'évidence. Dans un système d'éducation, ceux qui font l'éducation ce sont les maîtres et les maîtresses, les enseignants, et c'est sur eux que doivent porter les efforts", relève-t-il. "Ce qui veut dire les soutenir, leur donner les moyens de mener leur action, les former, leur laisser du temps pour tester, réfléchir et préparer".

Des problèmes constatés au delà d'une étude

Le mathématicien tient également à préciser que le problème va bien au delà des élèves de CM1, classe testée lors de l'étude. "On l'a aussi répété : les chiffres de recrutement au niveau du CAPES [diplôme nécessaire pour enseigner dans les collèges et lycées, ndlr] sont inquiétants, on ne trouve pas assez de professeurs de mathématiques. C'est le cauchemar de tout recteur d'académie", regrette-t-il. Sans compter sur les rotations perpétuelles des professeurs de mathématiques au sein de certains établissements. "Un cours de maths c'est un temps de concentration, et ce qui compte c'est apprendre à raisonner." Selon Cédric Villani, cela demande donc du temps, et des enseignants plus nombreux et bien formés.

La rédaction vous recommande
par Christophe PacaudJournaliste RTL
Suivez Christophe Pacaud sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786046323
Baisse du niveau des élèves français en maths : "Il faut donner les moyens aux enseignants", demande Cédric Villani
Baisse du niveau des élèves français en maths : "Il faut donner les moyens aux enseignants", demande Cédric Villani
INVITÉ RTL - Le mathématicien regrette de trop nombreux déparés dans le recrutement et la formation des enseignants de mathématiques, entraînant un niveau plus faible des élèves.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/baisse-du-niveau-des-eleves-francais-en-maths-il-faut-donner-les-moyens-aux-enseignants-demande-cedric-villani-7786046323
2016-11-30 00:02:00
http://media.rtl.fr/cache/kcf3i0mwIjBUFU8KKdVSBg/330v220-2/online/image/2015/0807/7779328937_le-mathematicien-cedric-villani.jpg