2 min de lecture Éducation nationale

Bac : "La disparition des filières L, S et ES est une option" pour Blanquer

Le ministre de l'Éducation nationale donne des pistes sur la réforme du bac, dans une interview au "Parisien".

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale le 18 août 2017 à La Réunion
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale le 18 août 2017 à La Réunion Crédit : Richard BOUHET / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin
et AFP

Il s'agit du nouveau dossier auquel s'attelle le ministre de l'Éducation nationale. Jean-Michel Blanquer a annoncé le début des consultations, ce lundi 13 novembre, qui doivent in fine aboutir sur une réforme du baccalauréat. Un sujet potentiellement explosif. Dans un entretien au Parisien publié ce jour, le ministre a donné quelques pistes, expliquant en premier lieu vouloir "redonner du sens" au baccalauréat.

Pour ce faire, Jean-Michel Blanquer estime qu'il faut "en finir avec le bachotage". Il reconnaît également que "la disparition des filières L, S et ES est une option, mais parmi bien d'autres. (...) Notre fil directeur est surtout d'aboutir à quatre matières pour les épreuves finales du bac", poursuit-il. 

À lire aussi
Gabriel Attal, député REM des Hauts-de-Seine La République En Marche
Gabriel Attal était l'invité de RTL


"Le bac doit à la fois certifier une qualité atteinte à la fin de l'enseignement secondaire, mais aussi aider à réussir par la suite", assure Jean-Michel Blanquer, "qu'il soit un tremplin vers le supérieur pour les élèves." La consultation doit s'achever en février. "On se donne du temps", détaille le ministre, qui s'attaque là à un sujet sensible.

Le ministre annonce la création d'une "plan mercredi"

Outre la réforme du baccalauréat, le ministre a été amené à se prononcer sur d'autres thématiques. Au sujet du temps périscolaire, le locataire de la rue de Grenelle a par exemple annoncé qu'un "plan mercredi" allait être lancé. "L'important est plutôt de faire en sorte que les enfants fassent quelque chose d'intelligent et d'utile sur le temps périscolaire. C'est pourquoi je prépare un plan mercredi, en lien avec les ministres de la Culture et des Sports, Françoise Nyssen et Laura Flessel", a détaillé le ministre dans les colonnes du quotidien.


Jean-Michel Blanquer indique également être "en train de préparer la création d'unités laïcité qui seront effectives avant la fin de l'année" 2017. "Il s'agit d'équipes spécialisées qui interviendront dans les établissements. Il y aura une dimension juridique, pédagogique, pratique et psychologique. Les professeurs ont parfois besoin d'un conseil, d'une expertise devant certaines situations. Il est primordial que la réponse apportée puisse être la même dans tous les établissements", explique le ministre qui estime qu'"à chaque fois qu'il y a atteinte à la laïcité dans une école, un collège ou un lycée, le professeur concerné ne doit plus se retrouver seul". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Société Jean-Michel Blanquer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790942056
Bac : "La disparition des filières L, S et ES est une option" pour Blanquer
Bac : "La disparition des filières L, S et ES est une option" pour Blanquer
Le ministre de l'Éducation nationale donne des pistes sur la réforme du bac, dans une interview au "Parisien".
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/bac-la-disparition-des-filieres-l-s-et-es-est-une-option-pour-blanquer-7790942056
2017-11-13 18:13:05
http://media.rtl.fr/cache/0_ZvESpfBKXu3PKOSXS50A/330v220-2/online/image/2017/0906/7789983482_jean-michel-blanquer-ministre-de-l-education-nationale-le-18-aout-2017-a-la-reunion.jpg