1 min de lecture Présidentielle 2017

VIDÉO - Présidentielle 2017 : "La jeunesse ne doit pas être considérée comme une clientèle électorale", selon Bertrand Delanoë

FACE AUX INTERNAUTES - Le soutien d'Emmanuel Macron explique qu'il y a "un conflit entre extrême droite et démocratie. Il faut choisir la démocratie".

Bertrand Delanoë dans le Social studio de RTL
Bertrand Delanoë dans le Social studio de RTL
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

"Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron". C'est avec ce slogan que des lycéens ont manifesté à Paris, jeudi 27 avril. Un millier de jeunes se sont réunis dans les rues parisiennes afin de s'opposer à l'affiche du second tour de l'élection présidentielle. Ils se sont donnés rendez-vous place de la République, avant de rejoindre Bastille et ont ainsi répondu à l'appel des mouvements de lycéens et étudiants, antifascistes anticapitalistes.

Invité dans le Social studio de RTL, l'ancien maire socialiste de Paris a souhaité faire "appel à leur raison, leur culture et leur intelligence". "Le fascisme, ce n'est pas pareil que le capitalisme. Le fascisme c'est la domination d'un peuple par une idéologie d'exclusion, de division et de fracturation. Le capitalisme, c'est un mode de fonctionnement économique qui n'est pas la référence principale d'Emmanuel Macron. Il y a un conflit entre extrême droite et démocratie. Il faut choisir la démocratie. Dans un régime totalitaire, il n'y a pas de liberté d'expression et il faut que ces jeunes puissent exprimer leur point de vue", a-t-il expliqué.

Le soutien d'Emmanuel Macron estime qu'il faut "respecter" la jeunesse. "Elle ne doit pas être considérée comme une clientèle électorale. Elle a envie de trouver sa place dans la société. Il faut investir massivement sur la formation, l'école et l'université. Ça c'est le projet d'Emmanuel Macron et de donner une chance à tous ceux qui ont envie d'agir et d'entreprendre dans la société. Il faut faire une société, dans laquelle ça vaut le coup de s'engager et c'est ce que les jeunes attendent". L'ancien maire socialiste de Paris indique s'être engagé aux côtés du candidat parce qu'il "aime la France" : "Je suis socialiste, européen, réformiste. Je n'aime pas les proclamations en faveur du progrès social, quand on ne se donne pas les moyens de le réaliser. Emmanuel Macron m'inspire confiance parce que ses valeurs sont des valeurs républicaines. Il est actif et entreprenant". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Bertrand Delanoë Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788320624
VIDÉO - Présidentielle 2017 : "La jeunesse ne doit pas être considérée comme une clientèle électorale", selon Bertrand Delanoë
VIDÉO - Présidentielle 2017 : "La jeunesse ne doit pas être considérée comme une clientèle électorale", selon Bertrand Delanoë
FACE AUX INTERNAUTES - Le soutien d'Emmanuel Macron explique qu'il y a "un conflit entre extrême droite et démocratie. Il faut choisir la démocratie".
http://www.rtl.fr/actu/politique/video-presidentielle-2017-la-jeunesse-ne-doit-pas-etre-consideree-comme-une-clientele-electorale-selon-bertrand-delanoe-7788320624
2017-04-28 09:18:00
http://media.rtl.fr/cache/i5BlWuUb-MMkI6TB3h1FWg/330v220-2/online/image/2017/0428/7788320661_bertrand-delanoe-dans-le-social-studio-de-rtl.png