Rythmes scolaires : Hamon dit son "intransigeance totale" vis-à-vis des maires mécontents

Le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon a assuré qu'il serait d'une "intransigeance totale" avec les maires qui menacent de ne pas ouvrir l'école le mercredi matin.

Le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, le 24 août 2014 à Frangy-en-Bresse lors de la Fête de la Rose. Il démissionne le lendemain.
Crédit : AFP PHOTO / JEFF PACHOUD
Le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, le 24 août 2014 à Frangy-en-Bresse lors de la Fête de la Rose. Il démissionne le lendemain.

Une "intransigeance totale" sera appliquée vis-à-vis des maires qui décideraient de ne pas ouvrir l'école le mercredi, a prévenu le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon, ce dimanche 24 août.

"La rentrée, c'est mardi 2 septembre. Dans toutes les écoles de la République, le mercredi 3 septembre, l'école sera ouverte", a rappelé le ministre depuis la Fête de la Rose de Frangy-en-Bresse (Saône-et-Loire) où il était l'invité d'Arnaud Montebourg.


"Des élus ont annoncé - ils sont très minoritaires - qu'ils pourraient faire obstacle à l'ouverture de l'école. Donc faire obstacle à la scolarisation des enfants là où la décision n'est pas de leur compétence mais de l'Etat", a-t-il déclaré. La réforme des rythmes scolaires, qui prévoit une matinée d'école de plus dans la semaine contre certaines journées moins longues, doit s'appliquer partout à la rentrée.

Benoît Hamon menace de faire appel aux préfets

"Je veux le dire : je ferai preuve d'une inflexibilité et d'une intransigeance totale sur la question de la scolarisation" le mercredi matin, a-t-il ajouté. "Si nous devons avoir recours au préfet - des maires ont été déboutés en justice - je poursuivrai cela".


"De surcroît, je mets en garde ces maires qui appellent les parents à boycotter le mercredi. Donc à se soustraire à ce qui est dans le Code de l'éducation, l'obligation d'assiduité à l'école (...) Ne pas être d'accord avec le gouvernement ce n'est pas un motif légitime" pour être absent le mercredi, a-t-il fait valoir.

"Je les écoute, les maires ne sont pas contents, des profs sont embarrassés, des parents d'élèves le sont aussi", a-t-il reconnu, se refusant toutefois de "remettre en cause cette réforme-là". Et d'assurer : "Mon action dans les mois et les années qui viennent se fera non pas en fonction des adultes à l'école, mais en fonction des intérêts des enfants".

La rédaction vous recommande
par La rédaction numérique de RTL
Suivez La rédaction numérique de RTL sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7773871042
Rythmes scolaires : Hamon dit son "intransigeance totale" vis-à-vis des maires mécontents
Rythmes scolaires : Hamon dit son "intransigeance totale" vis-à-vis des maires mécontents
Le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon a assuré qu'il serait d'une "intransigeance totale" avec les maires qui menacent de ne pas ouvrir l'école le mercredi matin.
http://www.rtl.fr/actu/politique/rythmes-scolaires-hamon-dit-son-intransigeance-totale-vis-a-vis-des-maires-mecontents-7773871042
2014-08-24 22:31:41
http://media.rtl.fr/cache/gUW43JbtW8aaxmqeLW8R-Q/330v220-2/online/image/2014/0824/7773871059_le-ministre-de-l-education-nationale-benoit-hamon-le-24-aout-2014-a-frangy-en-bresse-lors-de-la-fete-de-la-rose.jpg