3 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Marine Le Pen dévoile un programme édulcoré

La candidate du Front national a présenté à Lyon ses principales mesures dont la sortie de la zone euro et la restriction de l'immigration, le tout, accompagné d'un lexique aseptisé.

Marine Le Pen le 9 décembre 2016 à Paris
Marine Le Pen le 9 décembre 2016 à Paris Crédit : AFP / Martin Bureau
Emeline Le Naour et AFP

Pas de révolution, mais quelques évolutions sémantiques sur l'euro ou la peine de mort : Marine Le Pen, à Lyon pour deux jours d'"Assises présidentielles" le même week-end qu'Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, dévoile ses "144 engagements".  

Marine Le Pen, en tête des sondages de premier tour et donnée présente mais battue au second tour, tiendra un gros meeting dimanche 4 février, avec "plus de 5.000 inscrits". Il est le premier d'une série de dix réunions publiques jusqu'au premier tour, le 23 avril. Dans la capitale des Gaules, la présidente du FN a dévoilé devant ses troupes sept grands thèmes de campagne: une France "libre", "sûre", "prospère", "juste", "fière", "puissante" et "durable". 

À lire aussi
François Fillon le soir de sa défaite le 23 avril 2017 Les Républicains
François Fillon "s'est mis en mode silence radio"

Dans la continuité : deux référendums rapides sur "la priorité nationale" et les quatre "souverainetés", budgétaire, territoriale, monétaire et législative, à "récupérer"; la retraite à 60 ans avec 40 annuités de cotisations; les 35 heures, négociables par branche; la fin de l'Aide médicale d'État, la "tolérance zéro".

Un vocabulaire édulcoré

Les nouveautés du programme sont assez techniques, notamment des messages à l'attention des petites entreprises. Aucun chiffrage n'a été donné à la presse. C'est principalement le vocabulaire qui a été lissé : pas de "sortie de l'euro" mais "rétablissement d'une monnaie nationale" ; "prime de pouvoir d'achat" plutôt qu'une "augmentation nette de 200 euros des salaires jusqu'à 1,4 fois le SMIC"; "remplacer les dispositions de la loi Taubira".

La "perpétuité réelle" est désormais privilégiée à la peine de mort, même si Marine Le Pen, favorable à cette dernière, incite les Français à s'en "saisir" via un référendum d'initiative populaire nécessitant 500.000 signatures d'électeurs. "Dans un premier temps, ça sera moins détaillé", expliquait Jean Messiha, coordinateur du projet, convaincu que "l'élection ne se jouera pas à la virgule près, mais sur la vision".

À la tribune, ce samedi 4 février, ce haut fonctionnaire a prévenu aussi : "Sortir de l'UE, de l'euro", thèmes qui inquiètent les électeurs et suscitent les attaques des adversaires du FN, "ce ne sera pas une promenade de santé mais nous assumons l'incertitude de la liberté". 

Un chiffrage sommaire

La candidate a dévoilé un chiffrage succinct de son projet présidentiel. Dans un document de quatre pages, contre huit en 2012, la frontiste souhaite retrouver le chemin de la croissance. Selon elle, "le PIB devrait progresser en volume de 2% dès 2018 jusqu'à 2,5 par an en fin de quinquennat". L'inflation devrait quant à elle atteindre 2,5% à compter de 2020. 

En quête de crédibilité pour la présidentielle, Marine Le Pen souhaite rendre 40 milliards d'euros aux Français, "par la baisse des impôts des ménages (20 milliards d'euros) et par des mesures pour leur pouvoir d'achat (20 milliards d'euros). Concernant les entreprises, la députée européenne compte baisser l'impôt sur les TPE-PME afin de leur redonner 5,5 milliards d'euros et "pérenniser" le CICE.


Le FN compte faire des économies sur la gestion de la Sécurité sociale, la fraude sociale et l'évasion fiscale (notamment les profits détournés), l'Union européenne, l'immigration, la réforme institutionnelle et la délinquance pour "dégager près de 60 milliards d'euros en 5 ans", sans plus de détail.

Ennuis au Parlement européen

En pleine tourmente politique à droite, Marine Le Pen et ses troupes tablent sur un affrontement de second tour avec l'ancien ministre de l'Économie, Emmanuel Macron. Une "assez bonne formule pour nous", selon un dirigeant, avec "un débat extrêmement clair entre deux visions de la société" et une possible "fracturation de la droite", objectif central du FN.

Éloigner "ses" affaires, ensuite, notamment celle de ses propres assistants parlementaires, sa secrétaire et son garde du corps. Jugeant leur emploi indu, le Parlement européen va commencer en février à retenir la moitié de son salaire d'eurodéputée pour rembourser près de 340.000 euros. Deux des dirigeants du FN et des proches de Marine Le Pen sont en attente de leur procès en correctionnelle concernant le financement des campagnes présidentielle et législatives 2012. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Marine Le Pen Immigration
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787076628
Présidentielle 2017 : Marine Le Pen dévoile un programme édulcoré
Présidentielle 2017 : Marine Le Pen dévoile un programme édulcoré
La candidate du Front national a présenté à Lyon ses principales mesures dont la sortie de la zone euro et la restriction de l'immigration, le tout, accompagné d'un lexique aseptisé.
http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-marine-le-pen-devoile-un-programme-edulcore-7787076628
2017-02-04 19:29:00
http://media.rtl.fr/cache/092f4dY6kzj21dXdF0uLLQ/330v220-2/online/image/2016/1213/7786254498_marine-le-pen-le-9-decembre-2016-a-paris.jpg