4 min de lecture La revue de presse

Pour sa rentrée, François Fillon est "rayonnant"

REPLAY - L’ancien candidat républicain à la présidentielle, battu dès le premier tour, est sorti de l’ombre à l’occasion d’un repas avec des élus de la Sarthe. La séquence des affaires d’emplois fictifs de son épouse semble derrière lui.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
La Revue de Presse du 13 septembre 2017 Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot

Pour commencer, on passe à table. Pas avec n'importe qui, non, avec deux présidents, rien que ça. Un actuel et un ancien : Emmanuel Macron et Jacques Chirac. Les deux hommes ont récemment dîné ensemble. C'était le 21 juillet dernier, et c'est lefigaro.fr qui nous le révèle ce matin. Dîner de couples puisque Brigitte et Emmanuel Macron se sont rendus au domicile de Jacques et Bernadette Chirac.

La fille de l'ancien maire de Paris était aussi présente, elle aussi accompagnée de son époux. Claude Chirac l'assure, cette visite a fait très plaisir, ce sont ses mots, à l'ancien couple présidentiel. Brigitte Macron et Bernadette Chirac ont longuement discuté ensemble, les deux présidents ont abordé de nombreux sujets."Un moment de grande qualité et de grande courtoisie", ajoute Claude Chirac, qui explique que son père tenait à faire un cadeau personnalisé à son invité pour le remercier de sa venue. 

À lire aussi
Une maison de retraite (Image d'illustration) Angleterre
Une mère de 98 ans emménage en maison de retraite pour s'occuper de son fils de 80

"Un cadeau très personnel" de Chirac à Macron

Après avoir réfléchi à plusieurs hypothèses, Jacques Chirac a finalement offert à Emmanuel Macron un petit portrait du Général de Gaulle en bronze. Portrait qui n'a jamais quitté son bureau, que ce soit à l'Élysée ou à la mairie de Paris. "C'est un objet qui lui est très personnel", explique la fille de l'ancien président, mais au-delà, le président Chirac voulait "marquer la continuité de la République par-delà les appartenances politiques". Toujours selon Claude Chirac, Emmanuel Macron a promis de l'installer sur son bureau. 10 ans après l'ombre des Chirac n'a donc pas fini de planer sur les couloirs de l'Élysée

François Fillon réapparaît dans la Sarthe

À table toujours avec un autre ex. Alors pas un ex-président, même s'il aurait bien aimé, non un ex-candidat. Le journal le Maine Libre nous donne ce matin des nouvelles de François Fillon. L'ancien candidat à la présidentielle a dîné avec des élus de chez lui, à Solesmes. C'était il y a quelques jours, après un conseil municipal express. Dîner de couples là aussi, puisque les élus municipaux sont invités avec leur conjoints.

"On fait ça tous les ans", dit Pascal Lelièvre, le maire de la commune qui ne cache pas qu'il aurait rêvé de faire cette réunion de rentrée à l'Élysée. Alors, justement, comment va l’ancien candidat, battu dès le premier tour de la présidentielle. En pleine forme visiblement : "il  est rayonnant", dit même cet élu.  

Clitorine ou Boghosse, oui, Fañch non

Tout commence le 11 mai, et c’est l’Express qui nous raconte ce matin cette histoire complètement folle. Lydia Bernard donne naissance à un petit garçon. Beau bébé de 3,5 kg. Comme prénom, ses parents très attachés à la culture bretonne, puisent dans le répertoire celte : ce sera donc Fañch, l’équivalent de François. "C’est le prénom d’usage de mon arrière-grand-père", explique le jeune papa. Oui très bien vous allez me dire, rien d’extraordinaire. Sauf que Fañch s’écrit avec un tilde, vous savez cette petite virgule au-dessus du n. Petit détail qui change tout. Sans lui la prononciation, expliquent les parents, n’est pas la même.

Problème, ce tilde, l’administration n’en veut pas. La mairie de Quimper, d’abord, qui informe le couple par téléphone, quelques jours après la naissance. Sur le moment Lydia et Jean Christophe sont effondrés. "Pour nous, notre enfant s’appelait déjà Fañch". Même chose pour leurs proches. Ils décident alors de publier un communiqué de presse. Succès inattendu, internet s’enflamme, les quotidiens régionaux placent le sujet en Une. Bref le tilde fait tilt.Tant est si bien que la mairie de quimper décide finalement de traiter l’affaire en urgence et accepte finalement le prénom.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Le 5 juillet, les parents du petit Fañch se retrouvent convoqués au tribunal. Le ministère public déroule un argumentaire implacable. En gros, Fañch avec un tilde c’est impossible, la loi l’interdit. La Cour européenne a d’ailleurs, dans le passé, donné raison à la France qui avait refusé à des parents d’origine catalane d’appeler leur enfant Martí, avec un accent aigu sur le i. Pas de quoi décourager les parents de Fañch qui vont faire appel. Bien décidé à ne pas appeler leur petit garçon Emmanuel ou Jacques. Histoire hallucinante quand on sait, rappelle l’Express, que l’état français est en revanche capable d’une grande tolérance. Les prénoms Merdive ou encore Euthanasia n’ont pas été contestés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La revue de presse François Fillon Penelope Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790045901
Pour sa rentrée, François Fillon est "rayonnant"
Pour sa rentrée, François Fillon est "rayonnant"
REPLAY - L’ancien candidat républicain à la présidentielle, battu dès le premier tour, est sorti de l’ombre à l’occasion d’un repas avec des élus de la Sarthe. La séquence des affaires d’emplois fictifs de son épouse semble derrière lui.
http://www.rtl.fr/actu/politique/pour-sa-rentree-francois-fillon-est-rayonnant-7790045901
2017-09-13 11:20:56
http://media.rtl.fr/cache/7PIZAG43z2c1N-5SdG5IMQ/330v220-2/online/image/2017/0501/7788355000_francois-fillon-le-soir-de-sa-defaite-le-23-avril-2017.jpg