2 min de lecture Nicolas Sarkozy

Propositions sur la sécurité : les rivaux de Nicolas Sarkozy se démarquent

RÉACTIONS - Les propositions de Nicolas Sarkozy à l'antenne de RTL ont fait réagir les proches d'Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire.

François Fillon, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy sur la photo de "l'unité pour les journalistes" selon un jeune militant
François Fillon, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy sur la photo de "l'unité pour les journalistes" selon un jeune militant Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Benjamin Sportouch et Elizabeth Martichoux

Nicolas Sarkozy s'est exprimé pendant 45 minutes à l'antenne de RTL, ce mercredi 4 novembre. À un an de la primaire Les Républicains, comment ont réagi les ténors et candidats du parti ? Alain Juppé et François Fillon ne veulent pas s'exprimer publiquement pour ne pas donner l’impression de se placer dans la roue de Nicolas Sarkozy et de suivre son agenda. Ils présenteront leurs propres propositions en janvier et Bruno Le Maire attendra un peu plus tard, comme l'expliquent leurs entourages respectifs.


François Fillon a cependant confié à un proche que déléguer la sécurité routière aux sociétés d'autoroutes, comme le propose Nicolas Sarkozy, "c'est une connerie. Les Français sont contre". Selon un filloniste, "les Français en ont ras-le-bol de changer de législation toutes les 5 minutes". "Privatiser certaines missions d’accord, c’est déjà le cas pour la sécurisation de nombreux bâtiments publics mais verbaliser sur l'autoroute doit rester à la police nationale", estime le juppéiste Benoist Apparu. Le député-maire de Châlons-en Champagne explique à RTL qu'"armer les polices municipales doit rester la prérogative du maire".

On les piège un peu parce qu'on les oblige à réagir de près ou de loin…

Une source sarkozyste
Partager la citation

Autre mesure proposée par Nicolas Sarkozy : empêcher les trafiquants de drogue de revenir dans leur quartier après leur peine. "C'est infaisable", selon un proche de Bruno Le Maire. Même un proche de Nicolas Sarkozy n’est pas convaincu. Certaines propositions "ne sont pas complètement verrouillées" et plus embêtant, pas du tout bordées juridiquement. On est très loin du professionnalisme de la campagne de 2007. Il occupe l'espace mais globalement ça reste très classique. Il se remet certes au centre du jeu mais c’est très éphémère".
 
Selon un autre proche de l’ancien chef de l’État, les deux principaux collaborateurs de Nicolas Sarkozy, Frédéric Péchenard, ancien grand flic, et Michel Gaudin, ancien préfet de police de Paris, ne croient pas à la faisabilité d’une "vigie" policière dans "les quartiers les plus difficiles". Mais, un sarkozyste pur et dur relativise les critiques des futurs rivaux de Nicolas Sarkozy à la primaire : "On les piège un peu parce qu'on les oblige à réagir de près ou de loin…"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy Alain Juppé François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780370574
Propositions sur la sécurité : les rivaux de Nicolas Sarkozy se démarquent
Propositions sur la sécurité : les rivaux de Nicolas Sarkozy se démarquent
RÉACTIONS - Les propositions de Nicolas Sarkozy à l'antenne de RTL ont fait réagir les proches d'Alain Juppé, François Fillon et Bruno Le Maire.
http://www.rtl.fr/actu/politique/nicolas-sarkozy-comment-les-lieutenants-des-tenors-republicains-reagissent-aux-propos-de-l-ancien-chef-de-l-etat-7780370574
2015-11-04 12:56:00
http://media.rtl.fr/cache/yMSUdjOujdouKCRnseMhKQ/330v220-2/online/image/2015/0911/7779695954_fillon-juppe-et-sarkozy-sur-la-photo-de-l-unite-pour-les-journalistes-selon-un-jeune-militant.jpg