3 min de lecture Assemblée nationale

Mélenchon traite Valls de "nazi", point de départ de leur affrontement public

Selon "Le Canard Enchaîné", Jean-Luc Mélenchon aurait traité Manuel Valls de "nazi", le 3 octobre dernier à l'Assemblée nationale.

Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon avec Michel Rocard, lors de son élection à la tête du Parti socialiste en 1993
Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon avec Michel Rocard, lors de son élection à la tête du Parti socialiste en 1993 Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Leur haine mutuelle ne s'exprime pas seulement par médias interposés. Jean-Luc Mélenchon et Manuel Valls sont devenus les meilleurs ennemis de la politique et n'hésitent plus à afficher leur détestation de l'autre sur les réseaux sociaux. Ils ont pourtant débuté ensemble, aux côtés de Michel Rocard. Mais la photo, prise en 1993, des deux jeunes politiciens entourant le premier secrétaire du Parti socialiste est d'un autre temps. 

Depuis plusieurs jours, le leader de la France insoumise et l'ancien premier ministre règlent leurs comptes sur Twitter. Le Canard Enchaîné de ce mercredi 11 octobre nous dévoile les origines de ce règlement de compte, affiché aux yeux de tous. Le journal rapporte un échange verbal très violent entre les deux protagonistes au sein du palais Bourbon, qui a laissé pantois les personnes présentes.

Moi, je ne m'assieds pas à côté de ce nazi !

Jean-Luc Mélenchon à propos de Manuel Valls
Partager la citation

Aux alentours de 17 heures, Manuel Valls et Jean-Luc Mélenchon se retrouvent dans la salle de la commission des Lois de l'Assemblée. La réunion n'a pas encore débuté que le ton serait directement monté. "Moi, je ne m'assieds pas à côté de ce nazi !", aurait crié le leader de la France insoumise à l'attention de l'ancien premier ministre. Le journal décrit la scène, au cours de laquelle il se serait éloigné physiquement de son rival, "avant de lâcher une nouvelle salve devant quelques administrateurs médusés". 

À lire aussi
L'assemblée nationale écologie
Écologie : l'Assemblée nationale en mission "zéro papier"

"Tu n'es qu'une ordure ! Un pauvre type ! Une merde", se serait-il emporté violemment. Manuel Valls lui aurait alors répondu : "Mais tu es complètement fou ! Tu vas te calmer !". La dispute s'étendrait aux observateurs, raconte Le Canard Enchaîné. David Habib, député socialiste des Pyrénées-Atlantiques, aurait pris la défense de l'ancien chef du gouvernement sous François Hollande et aurait asséné à Jean-Luc Mélenchon : "Arrête ton numéro... Tu es vraiment un connard !". Il aura fallu que des députés arrivent dans la salle pour interrompre les salves d'insultes. 

Selon Le HuffPost, la scène décrite par Le Canard Enchaîné est difficile à confirmer. David Habib revient sur l'événement et indique : "Vous devez comprendre que ça s'est passé en quelques secondes et que j'ai été saisi par la violence du propos. Sur le mot nazi, je ne sais plus s'il l'a répété ou si c'est Manuel Valls qui m'a glissé à l'oreille avoir été traité de nazi. Mais je suis intervenu pour faire cesser ce flot d'insultes car Jean-Luc Mélenchon semblait dans sa bulle". Et d'ajouter sur l'utilisation du mot 'connard' : "C'était clairement grossier et le terme n'avait pas sa place. J'aurais mieux fait de me taire ou d'employer un autre mot".

Une lettre envoyée à François de Rugy relance la guerre

Durant cette réunion, Manuel Valls a été élu président de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie. Avant de partir brutalement, Jean-Luc Mélenchon a manifesté son mécontentement. Ensuite, il a adressé une lettre, au président de l'Assemblée, François de Rugy, dans laquelle il écrit que l'homme porté à la tête de la commission est "un personnage extrêmement clivant, qui suscite de forts rejets du fait de sa proximité avec les thèses ethnicistes de l'extrême droite et avec des dirigeants de l'extrême droite israélienne". 

C'est alors que la détestation entre les deux hommes arrive sur les réseaux sociaux. Manuel Valls juge la lettre "ignoble". Jean-Luc Mélenchon attaque une nouvelle fois : "La bande à Valls est totalement intégrée à la fachosphère et à sa propagande". Et François de Rugy, entre les deux députés, juge lors du Grand Rendez-vous Europe 1/ Cnews/ Les Échos que "la polémique lancée par Jean-Luc Mélenchon est totalement hors de propos. Qu'il se hisse à la hauteur de l'histoire tragique de la Nouvelle-Calédonie".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Jean-Luc Mélenchon Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790472373
Mélenchon traite Valls de "nazi", point de départ de leur affrontement public
Mélenchon traite Valls de "nazi", point de départ de leur affrontement public
Selon "Le Canard Enchaîné", Jean-Luc Mélenchon aurait traité Manuel Valls de "nazi", le 3 octobre dernier à l'Assemblée nationale.
http://www.rtl.fr/actu/politique/melenchon-traite-valls-de-nazi-point-de-depart-de-leur-affrontement-public-7790472373
2017-10-11 13:26:00
http://media.rtl.fr/cache/Qwz-EvS3-HnzrqdPIV6IfA/330v220-2/online/image/2017/1011/7790473742_manuel-valls-et-jean-luc-melenchon-avec-michel-rocard-lors-de-son-election-a-la-tete-du-parti-socialiste-een-1993n.jpg