1 min de lecture Agriculture

Guillaume Garot : "Je ne vois pas d'avenir pour l'agriculture sans un minimum de régulation"

REPLAY - INVITÉ RTL - Guillaume Garot est l'invité du journal inattendu de ce samedi 25 février. Le député socialiste de la Mayenne est à l'origine de la loi antigaspillage.

Vincent Parizot Le Journal Inattendu Vincent Parizot
>
Télécharger Le Journal Inattendu du 25 février 2017 Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette Journaliste RTL

Guillaume Garot a été ministre délégué à l'agro-alimentaire entre 2012 et 2014. Il a laissé son nom a une loi contre le gaspillage alimentaire, appliqué depuis un an. Né le 29 mai 1966, ce fils d'agriculteur est originaire de Laval, en Mayenne. En 2007, il est élu député de la Mayenne, puis maire de Laval en 2008, "un mandat passionnant au plus près des gens", déclare Guillaume Garot.

En juin 2012, il reçoit un coup de téléphone du président de la République François Hollande."Il me propose de rentrer au gouvernement comme ministre de l'agro-alimentaire", se rappelle-t-il avant de poursuivre : "Je me souviendrai longtemps de ce jour et de cet épisode car lorsqu'il m'appelle je suis entre Le Mans et Laval, il y a des conditions climatiques épouvantables". Lors de son mandat, Guillaume Garot a porté une loi qui porte désormais son nom, contre le gaspillage alimentaire

"La politique agricole est conçue sur un plan européen"

L'homme politique a vécu de près la crise agricole qui noircit le paysage français et qui a amené plusieurs éleveurs à se suicider. "C'est un drame, c'est terrible [...] Je me suis forcé comme ministre et comme député, d'agir pour qu'on puisse garantir du revenu aux producteurs", déclare Guillaume Garot en faisant référence à la loi Sapin 2

À lire aussi
Jérémy Decerle, président des Jeunes agriculteurs, le 24 janvier 2018 à Paris agriculture
Salon de l'agriculture : "L'accueil sera franc", préviennent les Jeunes agriculteurs

Selon lui, de nombreuses solutions existent pour relancer l'agriculture. L'ancien ministre a insisté pour que des actions soient mises en place au plan européen. "La politique agricole est conçue sur un plan européen. Je ne vois pas d'avenir pour l'agriculture sans un minimum de régulation", estime-t-il, en évoquant les revenus de production et les aléas des revenus des producteurs. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787420400
Guillaume Garot : "Je ne vois pas d'avenir pour l'agriculture sans un minimum de régulation"
Guillaume Garot : "Je ne vois pas d'avenir pour l'agriculture sans un minimum de régulation"
REPLAY - INVITÉ RTL - Guillaume Garot est l'invité du journal inattendu de ce samedi 25 février. Le député socialiste de la Mayenne est à l'origine de la loi antigaspillage.
http://www.rtl.fr/actu/politique/je-ne-vois-pas-d-avenir-pour-l-agriculture-sans-un-minimum-de-regulation-7787420400
2017-02-25 15:13:15
http://media.rtl.fr/cache/LdNi0skkm4ezqB6aCy4iAg/330v220-2/online/image/2017/0225/7787420700_guillaume-garot.jpg