2 min de lecture Sécurité

Gérard Collomb sur RTL : "5 lieux de culte nous semblent suspects"

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon revient sur les mesures de sécurité permises par le projet de loi antiterrorisme qui fait entrer des mesures d'exception de l'état d'urgence dans le droit commun. Parmi elles, la possibilité de faire fermer des lieux de culte.

Elizabeth Martichoux L'invité de RTL Elizabeth Martichoux
>
Baisse des dépenses de l'État : Gérard Collomb dénonce "la mauvaise surprise" laissée par Hollande Crédit Image : Camillle Kaelblen / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jérôme Chapuis et Cécile De Sèze

Le projet de loi antiterrorisme est présenté mardi 18 juillet au Sénat. Parmi les grandes lignes, l'assignation à résidence, le port du bracelet électronique... Des dispositions qui figuraient dans l'état d'urgence et qu'il s'agit maintenant de faire entrer dans le droit commun. En tant que ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb aura notamment la possibilité de faire fermer des lieux de culte selon "un processus extrêmement encadré, assure-t-il. Aujourd'hui, environ 5 lieux de culte nous semblent suspects".

Dans la loi, il y a également d'autres mesures, comme le fait d'avoir "des périmètres de sécurité pour organiser des grandes manifestations", défend encore le ministre de l'Intérieur, invité de RTL. Il illustre son propos avec la Fête des Lumières à Lyon : "Si je n'ai pas un périmètre de sécurité où l'on fouille les gens, je mets 2 millions de personnes dans la rue et je ne peux pas le réaliser." Et d'appuyer encore son propos : "Tous les organisateurs de festivals cet été me demandent de mettre des dispositifs comme cela en place. Ce qui permet la liberté de culture, la liberté pour les gens d'aller au spectacle".

Il faut essayer de faire en sorte que ce genre d'attentat ne puisse plus se répéter

Partager la citation

Va-t-on alors tomber vers un "despotisme doux", comme l'appelait la juriste Mireille Delmas-Marty, citant Tocqueville ? "Peut-être", répond l'ancien maire de Lyon. Mais pour Gérard Collomb, c'est nécessaire. "Essayer d'assurer la sécurité de nos concitoyens c'est quelque chose d'important", ajoute-t-il en prenant en exemple les familles des victimes de l'attentat à Nice qu'il a rencontrées vendredi dernier, pour les commémorations. "Il faut essayer de faire en sorte que ce genre d'attentat ne puisse plus se répéter". 

À lire aussi
Une scène de rodéo urbain à Clichy-sous-Bois 28 août 2009. police
Rodéos urbains : le ras-le-bol des maires

Certains observateurs redoutent néanmoins des dérives à l'état d'urgence. L’ancien député PS Sébastien Pietrasanta, spécialiste du renseignement et du terrorisme, prévient notamment que "les choses peuvent dériver d'une année à l'autre", d'autant qu'il estime, comme d'autres, que "l'état d'urgence n'est pas le principal moyen de lutte contre le terrorisme".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité Terrorisme Gérard Collomb
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789386398
Gérard Collomb sur RTL : "5 lieux de culte nous semblent suspects"
Gérard Collomb sur RTL : "5 lieux de culte nous semblent suspects"
INVITÉ RTL - Le ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon revient sur les mesures de sécurité permises par le projet de loi antiterrorisme qui fait entrer des mesures d'exception de l'état d'urgence dans le droit commun. Parmi elles, la possibilité de faire fermer des lieux de culte.
http://www.rtl.fr/actu/politique/gerard-collomb-sur-rtl-5-lieux-de-culte-nous-semblent-suspects-7789386398
2017-07-18 08:48:00
http://media.rtl.fr/cache/p70IKvgJkgtSUbPxq-_4Aw/330v220-2/online/image/2017/0718/7789386498_gerard-collomb-invite-de-rtl-le-18-juillet-2017.jpg