François Rebsamen avoue qu'il ne comprenait pas tout aux chiffres du chômage

L'ancien ministre du Travail, remplacé par Myriam El Khomri, confie à "M" qu'il s'y "perdait dans les catégories" et qu'il "traînait parfois des pieds" pour faire l'annonce mensuelle des chiffres du chômage.

L'ex-ministre du Travail François Rebsamen, à Matignon le 6 mars 2015 (archive).
Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
L'ex-ministre du Travail François Rebsamen, à Matignon le 6 mars 2015 (archive).

Être ministre du Travail, c'est aussi être le ministre qui annonce chaque mois les chiffres du chômage. Autant dire que ces dernières années, cette fonction est synonyme de monter à l’échafaud. Alors que le taux de chômage se situait aux alentours des 7% en 2008, il a monté chaque année depuis, pour se situer aux alentours des 10% aujourd'hui. François Rebsamen, ministre du Travail de avril 2014 à septembre 2015 sous la présidence de François Hollande, a récemment été remplacé par Myriam El Khomri au 101, rue de Grenelle, et s'est confié sur ce rôle particulier dans les colonnes de M, le magazine du Monde.

L'ancien sénateur y fait des révélations assez surprenantes. Il ne saurait pas exactement comment sont comptés les chômeurs, pas plus qu'à la direction Pôle emploi, d'ailleurs. "Le pire c'est qu'on ne sait pas trop comptabiliser, concède-t-il. On s'y perd dans les catégories. On essaie un peu d'interpréter les chiffres... Mais même le patron de Pôle emploi que j'avais interrogé m'avait répondu : 'Ah si seulement j'y comprenais quelque chose'".

Quelques fois je traînais des pieds pour l'annonce

François Rebsamen, à "M"

Revenu depuis le 10 août 2015 à la mairie de Dijon (Côte-d'Or), François Rebsamen revient sur cet épisode de sa carrière politique qui n'a pas l'air d'être celui qu'il a le plus apprécié, notamment en raison de cette annonce mensuelle du taux de chômage. Des chiffres souvent catastrophiques, avec près de 5 millions de demandeurs d'emploi début 2016. "Ça pourrit la vie du ministère, assure-t-il. Quelques fois, je traînais des pieds pour l'annonce. Mais le Président m'appelait pour me dire : 'Allez François faut communiquer'".

C'est désormais au tour de Myriam El Khomri, déjà sous le feu des projecteurs pour la controversée loi Travail, d'annoncer chaque mois les chiffres du chômage. Ne suffirait-il donc d'abandonner tout simplement cette tradition de publication mensuelle de chiffres, souvent pas clairs ? Dans M, l'ancien ministre du Travail, et actuel ministre des Finances, Michel Sapin, tranche : "Ce serait la révolte ! On nous reprocherait de casser ou de cacher le thermomètre ! Rien à faire. Il faut subir."

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782434176
François Rebsamen avoue qu'il ne comprenait pas tout aux chiffres du chômage
François Rebsamen avoue qu'il ne comprenait pas tout aux chiffres du chômage
L'ancien ministre du Travail, remplacé par Myriam El Khomri, confie à "M" qu'il s'y "perdait dans les catégories" et qu'il "traînait parfois des pieds" pour faire l'annonce mensuelle des chiffres du chômage.
http://www.rtl.fr/actu/politique/francois-rebsamen-avoue-qu-il-ne-comprenait-pas-tout-aux-chiffres-du-chomage-7782434176
2016-03-18 16:39:24
http://media.rtl.fr/cache/M5ZJYeJL5uTlenEe9AViGA/330v220-2/online/image/2015/0311/7776973794_000-par8114652.jpg