Conférence santé : les 4 mesures à retenir

ÉCLAIRAGE - Une grande conférence visant a réconcilier le gouvernement et les médecins libéraux a été organisée jeudi 11 février.

La ministre de la Santé Marisol Touraine, le 22 janvier 2015 (archives)
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
La ministre de la Santé Marisol Touraine, le 22 janvier 2015 (archives)

Marisol Touraine a beau essayer d'améliorer ses relations avec les médecins libéraux, la mayonnaise ne prend pas. Deux mois après l'adoption par le Parlement de la controversée loi Santé qui généralise le tiers-payant, la ministre de la Santé a été accueillie sous les sifflets de quelques syndicalistes des hôpitaux de Paris à son arrivée à la Conférence santé. La ministre recevait une centaine de représentants des principaux syndicats médicaux et para-médicaux, jeudi 11 février. 

Après la fronde des médecins libéraux contre la loi Santé qui avait réuni entre 19.000 et 40.000 médecins dans les rues de Paris en mars 2015, le gouvernement a annoncé la tenue de cette conférence. Pas de quoi faire décolérer les médecins libéraux. Les principaux syndicats boycottent la conférence : ils organisent même leurs assises de la médecine libérale. En face, Marisol Touraine a présenté plusieurs pistes et Manuel Valls a conclu le rendez-vous.

1. La rémunération des médecins devrait évoluer

Les médecins la réclament depuis 2011. La hausse de leur rémunération pourrait intervenir prochainement. En effet, la ministre est "favorable à une évolution de la rémunération bien que cela relève de la négociation entre l’assurance maladie et les médecins".

La dernière hausse de tarif a eu lieu il y a 5 ans. Le tarif de la consultation était passé à 23 euros en parcours de soin et 25 euros en-dehors. La ministre de la Santé complète : "Il faudra sans doute aussi simplifier le mille-feuille des rémunérations complémentaires. Elles sont tellement nombreuses que les médecins s’y perdent, alors que les patients ne savent même pas qu’elles existent".

2. Le "numerus clausus" régionalisé

L'expérience avait été initiée dans dix régions françaises. Le numerus clausus, c'est-à-dire le nombre d'étudiants autorisés chaque année à passer en deuxième année des études médicales, prendrait en compte les besoins des territoires en fonction des spécialités. "Il s'agit de s'assurer que les praticiens formés dans une région s'y installent vraiment. D'autre part, des cursus publics pour les professions paramédicales où il n'existe que des formations privées seront mis en place, comme pour les kinés", explique Le Figaro.

Selon Ouest France, "l’Ordre des médecins propose de prendre également en compte les capacités de formation des universités et les possibilités d’organisation de stages sur le territoire. L’objectif est aussi de lutter contre le nombre croissant d’étudiants qui contourne le numerus clausus en suivant des études à l’étranger."

3. Un congé maternité rémunéré à hauteur de 3.100 euros par mois

La ministre de la Santé a par exemple annoncé que les femmes médecins qui ne pratiquent pas de dépassement d'honoraires ou qui se sont engagées à les limiter, bénéficieront d'une "protection maternité". Sur France 2, la ministre a déclaré qu'il allait être mis en place "un congé maternité de 3.100 euros par mois pendant trois mois". Environ 15.000 femmes en âge de procréer pourront bénéficier de cette mesure.

4. Des "passerelles" entre les professions de santé

Des socles d'enseignements communs seront également créés pour que médecins, kinésithérapeutes, et infirmiers apprennent à travailler ensemble. Aujourd'hui, ils n'ont quasiment pas d'enseignements communs pendant leur formation. Le secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon, a de son côté annoncé que des "passerelles" entre certains métiers médicaux et paramédicaux pourraient être "envisagées", permettant, par exemple, à un kiné de devenir médecin rééducateur.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781834974
Conférence santé : les 4 mesures à retenir
Conférence santé : les 4 mesures à retenir
ÉCLAIRAGE - Une grande conférence visant a réconcilier le gouvernement et les médecins libéraux a été organisée jeudi 11 février.
http://www.rtl.fr/actu/politique/conference-sante-les-4-mesures-a-retenir-7781834974
2016-02-12 12:29:18
http://media.rtl.fr/cache/CdKURIBtx4CO8mypqfbNaA/330v220-2/online/image/2015/0219/7776678561_touraine.jpg