2 min de lecture Aqmi

Le jihadiste Mokthar Belmokhtar serait mort lors d'une frappe française

Le jihadiste, parmi les plus recherché dans la région du Sahel, a déjà été annoncé mort à de nombreuses reprises.

Mokhtar Belmokhtar dans une vidéo non datée diffusée par Aqmi en janvier 2013.
Mokhtar Belmokhtar dans une vidéo non datée diffusée par Aqmi en janvier 2013. Crédit : HO / ANI / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

Mokthar Belmokhtar a-t-il été tué ? Le jihadiste d'origine algérienne a été visé récemment par une frappe aérienne française en Libye. Cette dernière a eu lieu au mois de novembre, avec le soutien du renseignement américain, a annoncé un responsable américain, confirmant ainsi des informations parues dans le Wall Street Journal ce lundi 28 novembre. Une attaque aérienne qui illustre l'étendue de la coopération militaire et de renseignement entre les États-Unis et la France, selon le média américain.

Une information qui n'a cependant toujours pas été confirmée par la France, ni même par l'organisation terroriste. Mokhtar Belmokhtar a déjà été donné pour mort à plusieurs reprises, notamment en juin 2015 lors d'une frappe américaine en Libye. Chef du groupe Al-Mourabitoune qui a mené de nombreuses attaques sanglantes dans la région du Sahel, il est l'un des chefs islamistes extrémistes les plus recherchés de la région. Il milite pour une grande coalition avec les jihadistes du Niger, du Tchad et de Libye.

Après les attentats de Paris en novembre 2015, le président américain Barack Obama avait annoncé un renforcement des échanges d'informations entre les services de renseignement français et américains alors que les États-Unis avaient mis la tête du jihadiste à prix pour cinq millions d'euros

À lire aussi
Une plage de Martinique. (image d'illustration) martinique
Martinique : un Marocain qui avait violé son assignation à résidence a été arrêté

Mokhtar "le Borgne" Belmokhtar

Né en juin 1972 à Ghardaïa, en Algérie aux portes du Sahara, Mokhtar Belmokhtar est un véritable vétéran du jihadisme. Il a combattu très jeune en Afghanistan en 1991, où il a perdu un œil, d'où son surnom, "le Borgne". La suite est un long CV au sein de plusieurs organisation terroriste : il a fait partie du Groupe islamique armé (GIA, démantelé en 2005), puis du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), une dissidence du GIA soutenue par Ben Laden, qui deviendra l'Aqmi, et avec lequel il entretiendra des rapports conflictuels.

L'Aqmi le destituera en 2012, pour insubordination. En 2013, il fusionne son groupe armé avec Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), une des formations jihadistes du nord du Mali visées par l'opération française Serval, lancée en janvier 2013. Dès lors, Al Mourabitoune, le nouveau groupe dont il prend la direction, officialise son ralliement à Aqmi en décembre 2015. Condamné à mort à deux reprises par la justice algérienne, Mokhtar Belmokhtar aurait commandité l'assassinat de quatre Français en Mauritanie en décembre 2007, et les enlèvements de deux Canadiens en 2008, et de trois Espagnols et deux Italiens en 2009.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aqmi Mokhtar Belmokhtar Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786024705
Le jihadiste Mokthar Belmokhtar serait mort lors d'une frappe française
Le jihadiste Mokthar Belmokhtar serait mort lors d'une frappe française
Le jihadiste, parmi les plus recherché dans la région du Sahel, a déjà été annoncé mort à de nombreuses reprises.
http://www.rtl.fr/actu/international/libye-mokthar-belmokhtar-le-jihadiste-serait-mort-lors-d-une-frappe-francaise-7786024705
2016-11-28 18:45:19
http://media.rtl.fr/cache/27RuD_xRv79sjdbqHjQoYQ/330v220-2/online/image/2015/0825/7779494523_000-nic6176825.jpg