Le loyer surréaliste que Londres paie à la reine d'Angleterre

La ville participe à une cérémonie traditionnelle depuis neuf siècles, dans l'ignorance totale d'une grande partie du royaume.

L'Union Jack devant Big Ben à Londres.
Crédit : JUSTIN TALLIS / AFP
L'Union Jack devant Big Ben à Londres.

Mais à quoi peuvent donc bien servir une hache, une serpe, six fers à cheval et 51 clous ? C'est l'étrange loyer payé par la ville de Londres à la reine d'Angleterre. Et ce depuis 1211. Le site Atlas Obscura rapporte qu'au début du mois d'octobre, la capitale du Royaume-Uni a payé son dû à la Couronne lors d'une cérémonie à la Cour royale de justice organisée par la "Queen's Remembrancer", qui occupe le rôle judiciaire le plus ancien d'Angleterre.

Ce drôle de loyer sert historiquement à payer deux terrains, même si personne ne sait aujourd'hui où ils se trouvent exactement. D'ailleurs plus grand monde ne connaît l'existence de cette cérémonie au Royaume-Uni. Malgré tout, le le rituel perdure. "À chaque automne, généralement en octobre, la ville et la Couronne réalisent le même échange, pour aucune autre raison qu’elles ont toujours agi ainsi", explique Atlas Obscura

Une panoplie de loyers farfelus

Le plus ancien loyer, composé d'une hache et d'une serpe, paie "les Moors", des terres dont l'emplacement précis a été perdu depuis longtemps. Le second, qui représente six fers à cheval et 61 clous, est dû depuis 1235 pour un terrain proche de la Cour royale de justice où "le roi organisait un tournoi au cours duquel les chevaliers avaient besoin d’aide pour réparer leur armure. L’homme qui devait faire ce travail recevait ensuite un bail pour la terre où il devait fabriquer une forge". Une autre version de l'histoire prétend que son travail était de refaire les fers des chevaux des Templiers. La forge n'existe plus mais le loyer, lui, n'a pas bougé.

Cet étrange attirail n'est pas le seul loyer que la Couronne britannique continue de percevoir, précise Atlas Obscura. "En dehors de Londres, les propriétaires terriens doivent payer une variété de loyers : un seau de neige à sa demande, trois roses rouges, un petit drapeau français, une lance pour saumons. Certains loyers ne sont dus que si la reine ou le roi vient leur rendre visite : il faut alors fournir à la Couronne un lit de paille, selon un accord, et dans l'autre sens, le locataire doit offrir une rose blanche."

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785340285
Le loyer surréaliste que Londres paie à la reine d'Angleterre
Le loyer surréaliste que Londres paie à la reine d'Angleterre
La ville participe à une cérémonie traditionnelle depuis neuf siècles, dans l'ignorance totale d'une grande partie du royaume.
http://www.rtl.fr/actu/international/le-loyer-surrealiste-que-londres-paie-a-la-reine-d-angleterre-7785340285
2016-10-18 18:17:00
http://media.rtl.fr/cache/a1SZsL6Xe75wA9Y8Pf7P5A/330v220-2/online/image/2016/0915/7784863030_le-brexit-un-divorce-annonce-mais-non-consomme-selon-yves-bertoncini-president-de-l-institut-jacques-delors.jpg