1 min de lecture Donald Trump

Ingérence russe : Trump pourrait "se gracier" lui-même s'il était inculpé

L'avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, affirme que le président américain a "probablement" le droit de se gracier dans l'enquête sur l'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016.

Le président américain Donald Trump le 30 avril 2018
Le président américain Donald Trump le 30 avril 2018 Crédit : SAUL LOEB / AFP
Marie Sasin
Marie Sasin
et AFP

Donald Trump a "probablement" le droit de se gracier s'il est inculpé dans l'enquête sur l'ingérence russe lors de la campagne présidentielle de 2016. C'est ce qu'a déclaré à ABC, dimanche, l'ancien maire de New-York, Rudy Giuliani, désormais membre de l'équipe juridique du président américain.

Dans la Constitution américaine, il est dit que le président dispose d'un droit de grâce, mais il n'est pas précisé si ce droit peut ou non s'appliquer à lui-même. Dans l'émission This Week, Rudy Giuliani a aussi précisé que le président n'avait pas l'intention d'utiliser ce droit car cela provoquerait une crise politique. Pour le moment, le chef de l'Etat n'est accusé de rien.

Il est menacé car des soupçons pèsent sur lui à propos d'une possible collusion avec la Russie lors de la campagne présidentielle de 2016.

À lire aussi
Melania Trump en déplacement dans un centre pour réfugiés mineurs à la frontière mexicaine, jeudi 21 juin 2018 États-Unis
Visite de Melania Trump dans un camp de migrants : un acte politique, pour un spécialiste

Se gracier : un pas vers la destitution ?

Donald Trump a récemment gracié des personnalités condamnées. Toutefois la possibilité de se gracier lui-même a suscité des réactions au sein du camp républicain.

L'ancien gouverneur du New Jersey Chris Christie a déclaré, toujours à la chaîne ABC : "la raison pour laquelle ça n'arrivera pas, c'est que ça deviendrait un problème politique". L'homme qui conseille parfois le président a ajouté "si le président se graciait, il serait destitué"

Donald Trump a réagi sur Twitter aujourd'hui : "J'ai le droit absolu de me gracier mais pourquoi ferai-je cela alors que je n'ai rien fait de mal ?". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793634517
Ingérence russe : Trump pourrait "se gracier" lui-même s'il était inculpé
Ingérence russe : Trump pourrait "se gracier" lui-même s'il était inculpé
L'avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, affirme que le président américain a "probablement" le droit de se gracier dans l'enquête sur l'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016.
http://www.rtl.fr/actu/international/ingerence-russe-trump-pourrait-se-gracier-lui-meme-s-il-etait-inculpe-7793634517
2018-06-04 16:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wLIh26YX3OKaZtmu2YlmvQ/330v220-2/online/image/2018/0602/7793613513_le-president-americain-donald-trump-le-30-avril-2018.jpg