1 min de lecture Diplomatie

Donald Trump à Kim Jung-Un : "Ne nous sous-estimez pas"

Dans un discours musclé prononcé depuis Séoul, le président des États-Unis a voulu mettre en garde la "cruelle dictature" de Corée du Nord.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
Télécharger Le message de Trump à Kim Jung-Un : "Ne nous sous-estimez pas" Crédit Image : AFP / Lee Jin-man | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Loïc Farge

"Ne nous sous-estimez pas, ne nous mettez pas à l'épreuve". C'est avec un ton beaucoup plus musclé depuis le début de sa tournée asiatique que Donald Trump a adressé, mercredi 8 novembre depuis la Corée du Sud, une mise en garde au dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un. Le président américain, qui s'exprimait devant l'Assemblée nationale sud-coréenne, a dénoncé les horreurs d'une "dictature cruelle". Une sortie accueillie par des applaudissements nourris. "Nous défendrons notre sécurité commune, notre prospérité commune et notre liberté sacrée", a-t-il ajouté, réclamant la fin du programme nucléaire de Pyongyang.

Évoquant le régime de Pyongyang, situé à peine quelque 200 kilomètres plus au nord, le locataire de la Maison Blanche a dressé le tableau extrêmement sombre d'un pays transformé en "secte" qui se livre à "une expérimentation dans un laboratoire de l'histoire".
Paradoxalement, Donald Trump a aussi tendu la main au dirigeant nord-coréen. "En dépit des crimes que vous avec commis contre Dieu et l'Homme, nous voulons ouvrir une voie vers un avenir meilleur", a-t-il déclaré à l'attention du dictateur.

À lire aussi
Hassan Nasralla, le chef du Hezbollah libanais, en mai 2017 Liban
Crise au Liban : qu'est-ce que le Hezbollah ?
>
Le discours de Donald Trump devant l'Assemblée nationale sud-coréenne, le 8 novembre 2017


Preuve qu'il a modéré son discours depuis cet été : on attendait qu'il annonce la réinscription de la Corée du Nord dans la liste américaine des pays terroristes (dans laquelle figurent notamment la Syrie et l'Iran). Il a choisi finalement de ne pas l'annoncer.

Visite avortée sur la zone démilitarisée

Ce discours intervenait quelques heures après une déconvenue pour Donald Trump. Après Reagan, Clinton et Obama, il espérait bien effectuer une visite surprise sur la zone démilitarisée (DMZ). Il est monté dans l'hélicoptère. Mais l'appareil est finalement revenu à Séoul, à cause - soi-disant - de problèmes météorologiques.

"Il est vraiment frustré", a souligné Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif américain, interrogée sur l'état d'esprit du président américain : "C'est quelque chose qu'il voulait faire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Donald Trump Nucléaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790848975
Donald Trump à Kim Jung-Un : "Ne nous sous-estimez pas"
Donald Trump à Kim Jung-Un : "Ne nous sous-estimez pas"
Dans un discours musclé prononcé depuis Séoul, le président des États-Unis a voulu mettre en garde la "cruelle dictature" de Corée du Nord.
http://www.rtl.fr/actu/international/donald-trump-a-kim-jung-un-ne-nous-sous-estimez-pas-7790848975
2017-11-08 06:57:00
http://media.rtl.fr/cache/fKTuPY9emUIf6hThDxRd3A/330v220-2/online/image/2017/1108/7790849014_donald-trump-devant-l-assemblee-nationale-sud-coreenne-le-8-novembre-2017.jpg