Crise des migrants : "C'est une apocalypse humaine qui pousse des millions de gens sur les routes", estime une spécialiste

REPLAY / INVITÉE RTL - Dorothée Schmid, directrice de l'Ifri s'exprime alors que les négociations se poursuivent entre les 28 pays membres de l'UE réunis à Bruxelles.

>
Crise des migrants : "C'est une apocalypse humaine qui pousse des millions de gens sur les routes", estime une spécialsite Crédit Image : ANGELOS TZORTZINIS / AFP Crédit Média : Christophe Pacaud Télécharger

Un dîner pour trouver une position européenne commune sur la crise des réfugiés. Face à la Turquie, les tractations se poursuivent ce 17 mars à Bruxelles pour tenter de finaliser un accord qui pourrait régler la pire crise migratoire que le continent ait jamais connue. Les 28 pays membres de l'Union européenne veulent ainsi mettre à l'afflux de migrants, mais la tâche s'avère difficile puisque "leur nombre peut augmenter exponentiellement tant que le conflit syrien n'est pas réglé", explique Dorothée Schmid directrice de recherche à l'Ifri (Institut français des relations internationales) et responsable du programme Moyen Orient. 

Les réfugiés viennent également d'Irak, "pays en pleine décomposition" et d'Afghanistan "où la politique est de plus en plus instable". Dorothée Schmid explique qu'à ces réfugiés politiques, s'ajoutent des migrants économiques. "C'est ça qu'aujourd'hui les Européennes voudraient essayer de trier". Concrètement, l'Union européenne veut "accueillir les réfugiés politiques et conditionner la question des migrants économiques".

Aujourd'hui, 20% de la population du Liban est composée de réfugiés syriens.

Dorothée Schmid, directrice de l'Ifri

Depuis début 2016, 143.000 personnes sont arrivées en Grèce par la Turquie, plus d'un million par la terre et la mer en 2015. Difficile face à ces chiffres d'imaginer quelle pourrait être la solution à cette crise. Dorothée Schmid rappelle qu'à ce jour entre 4 et 5 millions de réfugiés syriens sont repartis dans les pays voisins, comme le Liban, la Jordanie ou encore la Turquie. 

"Aujourd'hui, 20% de la population du Liban est composée de réfugiés syriens. On ne parle pas suffisamment des efforts fournis par les pays voisins pour les accueillir". Pour Dorothée Schmid "c'est une apocalypse humaine qui pousse des millions de gens sur les routes". Mais les pays voisins sont eux-aussi dans des situations politiques compliquées, c'est pour cela que les réfugiés tentent de rejoindre l'Europe. 

La rédaction vous recommande
par Christophe PacaudJournaliste RTL
Suivez Christophe Pacaud sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782424057
Crise des migrants : "C'est une apocalypse humaine qui pousse des millions de gens sur les routes", estime une spécialiste
Crise des migrants : "C'est une apocalypse humaine qui pousse des millions de gens sur les routes", estime une spécialiste
REPLAY / INVITÉE RTL - Dorothée Schmid, directrice de l'Ifri s'exprime alors que les négociations se poursuivent entre les 28 pays membres de l'UE réunis à Bruxelles.
http://www.rtl.fr/actu/international/crise-des-migrants-c-est-une-apocalypse-humaine-qui-pousse-des-millions-de-gens-sur-les-routes-estime-une-specialiste-7782424057
2016-03-17 23:07:41
http://media.rtl.fr/cache/lZEs-dD_ejtmm7YgxZk31g/330v220-2/online/image/2015/0914/7779712915_l-ile-de-lesbos-accueille-les-refugies.jpg