Alep : "Bachar al-Assad n'a pas envie de discuter", assure Jean-Marc Ayrault

INVITÉ RTL - Le ministre des Affaires étrangères s'est dit "très très inquiet" de la situation actuelle dans la ville syrienne. Plus de 250.000 habitants sont toujours bloqués à Alep.

>
Alep : "La Russie a une responsabilité immense", déplore Jean-Marc Ayrault Crédit Image : AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel Télécharger

"Laissez les civils sortir, protégez les civils, mettez en place un couloir sûr pour qu'ils puissent partir". Le président du conseil local d'Alep, Brita Hagi Hasan, a tiré la sonnette d'alarme alors que la ville syrienne est sous le feu des bombardements. Face à cette situation, Jean-Marc Ayrault s'est dit "très très inquiet". "Le président du conseil local a lancé un appel désespéré pour que les civils puissent survivre. C'est ce que la France a défendu au Conseil de sécurité. Dire à tous les belligérants qui soutiennent le régime de Bachar al-Assad de penser à cette population civile", explique-t-il au micro de RTL. 

Si près de 300.000 habitants subissent la situation actuelle, 20.000 ont déjà réussi à fuir cette zone de guerre. "Mais dans quelles conditions ?", s'interroge le ministre qui déplore que la Russie soit "complice" de ces bombardements. Lors d'un entretien avec Sergueï Lavrov, Jean-Marc Ayrault a ainsi critiqué cette position ambiguë : "C'est ce que j'ai encore dit hier : 'Vous ne pouvez pas rester comme cela, vous prenez une responsabilité immense. Ça restera dans l'Histoire d'avoir massacré une population pour soutenir un régime à bout de souffle", relate-t-il.

Il considère que toutes les personnes qui s'opposent lui sont des terroristes

Jean-Marc Ayrault

L'important est désormais l'arrêt des bombardements. "Ce qu'on veut, c'est qu'on n'oublie pas qu'il y a une solution possible par la voix de la négociation pour trouver une solution durable à la paix. Il faut parler avec tout le monde, y compris avec les Russes", avance le ministre des Affaires étrangères qui ne regrette pas la fin des discussions avec Bachar al-Assad : "Il n'a pas envie de discuter, il considère que toutes les personnes qui s'opposent lui sont des terroristes". 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786060741
Alep : "Bachar al-Assad n'a pas envie de discuter", assure Jean-Marc Ayrault
Alep : "Bachar al-Assad n'a pas envie de discuter", assure Jean-Marc Ayrault
INVITÉ RTL - Le ministre des Affaires étrangères s'est dit "très très inquiet" de la situation actuelle dans la ville syrienne. Plus de 250.000 habitants sont toujours bloqués à Alep.
http://www.rtl.fr/actu/international/alep-bachar-al-assad-n-a-pas-envie-de-discuter-assure-jean-marc-ayrault-7786060741
2016-11-30 18:56:09
http://media.rtl.fr/cache/4Zjj9NlITWF5vd6UKvd4KA/330v220-2/online/image/2015/0413/7777353478_jean-marc-ayrault-le-9-avril-2015.jpg