Agressions du Nouvel An à Cologne : les auteurs n'étaient pas des réfugiés

Selon la police allemande, les multiples agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre ont essentiellement été commises par des migrants marocains et tunisiens.

La gare de Cologne photographiée le 7 janvier 2016
Crédit : ROBERTO PFEIL / AFP
La gare de Cologne photographiée le 7 janvier 2016

Rapidement, ce sont les réfugiés qui ont été pointés du doigt après les centaines d'agressions sexuelles le soir du Nouvel An à Cologne. Pourtant, il semble aujourd'hui que cette théorie soit complètement fausse. La police de la ville a fourni les chiffres de ses interpellations au quotidien Die Welt. Il en ressort que très peu de réfugiés ont participé aux agressions sexuelles de masse de la nuit de la Saint-Sylvestre.  

Parmi les suspects figurent 25 Algériens, 21 Marocains, trois Tunisiens, trois Allemands, deux Syriens, un Irakien, un Libyen, un Iranien et un Monténégrin, a précisé le procureur de Cologne Ulrich Bremer. Parmi les accusés figurent des mineurs, et des immigrants illégaux. Certains accusés étaient déjà connus de la police. De nombreux migrants économiques originaires des pays du Maghreb ayant profité de l'ouverture exceptionnelle des frontières allemandes seraient à l'origine des violences.

Plus de 1.000 victimes

Parfaitement consciente de l'attractivité du pays, l'administration allemande a récemment placé l'Algérie, le Maroc et la Tunisie sur la liste des "pays sûrs". L'Allemagne souhaite ainsi accélérer l'examen des demandes d'asiles émanant des pays du Maghreb afin d'en favoriser les expulsions. En juin dernier, seuls 847 Algériens et 368 Marocains avaient déposé une demande d'asile. Six mois plus tard, ils étaient respectivement 2.296 et 2.896. Avec les accusations du réveillon, l'objectif réduire cet afflux est donc une priorité pour le gouvernement d'Angela Merkel.

À ce jour, les autorités dénombrent plus de 1.100 victimes, qui ne sont pas seulement des victimes d'agressions sexuelles, les vols étant le principal motif de plainte. En tout, 454 plaintes pour infraction à caractère sexuel ont été déposées. 

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781864395
Agressions du Nouvel An à Cologne : les auteurs n'étaient pas des réfugiés
Agressions du Nouvel An à Cologne : les auteurs n'étaient pas des réfugiés
Selon la police allemande, les multiples agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre ont essentiellement été commises par des migrants marocains et tunisiens.
http://www.rtl.fr/actu/international/agressions-du-nouvel-an-a-cologne-les-auteurs-n-etaient-pas-des-refugies-7781864395
2016-02-13 02:05:00
http://media.rtl.fr/cache/pUFU3kg-Qx4x6UL18UONYg/330v220-2/online/image/2016/0108/7781227758_la-gare-de-cologne-photographiee-le-7-janvier-2016.jpg