Vente de Rafale en Inde : "Nous avons de réelles chances de finaliser le contrat", dit le PDG de Dassault Aviation

REPLAY / INVITÉ RTL - Éric Trappier, le PDG du groupe Dassault Aviation, se montre optimiste malgré la signature d'un premier accord incomplet.

>
Vente de Rafale en Inde : "Nous avons de réelles chances de finaliser le contrat", dit le PDG de Dassault Aviation Crédit Image : AFP PHOTO / ECPAD Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel Télécharger

François Hollande a annoncé, lundi 25 janvier, la signature d'un accord intergouvernemental entre la France et l'Inde pour l'acquisition de 36 avions de chasse Rafale. Cette entente ne prend pas toutefois pas en compte les aspects financiers de l'opération, ce qui peut laisser entendre qu'il s'agit seulement d'un effet d'annonce politique. "C'est une étape sur le chemin de la réussite du contrat. Ce genre de gros contrat est négocié sur plusieurs années. Il ne reste plus qu'un petit détail, certes important : les conditions financières", reconnaît Éric Trappier, le PDG du groupe Dassault Aviation, au micro de RTL.

Les Indiens cherchent pour l'instant à baisser les prix. "C'est assez naturel", tempère le dirigeant français qui se montre prudent sans pour autant cacher son optimisme : "On peut tout imaginer. Il faut être enthousiaste car nous avons de réelles chances de finaliser. Mais tant que ces prix et ces conditions financières ne sont pas acceptées, l'accord ne peut être signé".

126 avions à vendre

Pour le constructeur aérien, l'enjeu de ce dossier réside surtout dans la possibilité d'entretenir des relations économiques à long terme avec l'Inde et peut-être "revenir" à une commande de 126 appareils, qui avait été évoquée en janvier 2012 mais était tombée à l'eau. "36 Rafale, c'est un petit peu court en nombre d'avions. Donc à la suite de ce premier contrat, nous espérons bien que d'autres suivront pour fabriquer du Rafale en Inde ou d'autres types de matériel comme du Falcon", explique Éric Trappier. 

En cas d'accord final avec l'Inde, Dassault prévoit des créations d'emploi : "Les deux premiers contrats (avec l'Égypte et le Qatar, ndlr) ont permis de conserver la cadence de la chaîne de fabrication des Rafale. Ce troisième contrat permettra de l'augmenter".

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781563440
Vente de Rafale en Inde : "Nous avons de réelles chances de finaliser le contrat", dit le PDG de Dassault Aviation
Vente de Rafale en Inde : "Nous avons de réelles chances de finaliser le contrat", dit le PDG de Dassault Aviation
REPLAY / INVITÉ RTL - Éric Trappier, le PDG du groupe Dassault Aviation, se montre optimiste malgré la signature d'un premier accord incomplet.
http://www.rtl.fr/actu/economie/vente-de-rafale-en-inde-nous-avons-de-reelles-chances-de-finaliser-le-contrat-dit-le-pdg-de-dassault-aviation-7781563440
2016-01-26 20:17:00
http://media.rtl.fr/cache/zbZvMKxmu3TLt2mGiWunEg/330v220-2/online/image/2016/0125/7781538283_la-france-et-l-inde-sont-tombees-ont-franchi-une-premiere-etape-dans-la-vente-de-36-rafale.jpg