Pour Mars, le message ultime c'est : "Consommez tranquille, nous sommes vigilants"

REPLAY / ÉDITO - Pour un petit bout de plastique dans une barre chocolatée Mars, le géant de la confiserie rappelle ses produits dans 55 pays à travers le monde. Pourquoi une opération d’une telle ampleur ?

Des barres chocolatées dans un supermarché >
Pour Mars, le message ultime c'est : "Consommez tranquille, nous sommes vigilants" Crédit Image : SIPA / ALLILI MOURAD | Crédits Média : RTL | Durée : | Date :
1/

Cela peut paraître démesuré, mais Mars a au moins trois bonnes raisons d’entreprendre cette gigantesque opération de mise au rebut. D'abord, ces produits (Mars, Snickers ou Constellation) visent un public jeune. Pas question de prendre le risque d’un dérapage sanitaire. Ensuite, en réagissant fort et partout (probablement bien au-delà du nécessaire), Mars montre sa puissance et surtout veut préserver ses marques et son label. Elle veut sauver son image et conserver son potentiel d’attractivité. Enfin, cet incident a peut-être mis à jour des défaillances dans les procédés de fabrication, qui posent un problème plus global.

Quel que soit le facteur prioritaire, le message ultime c’est : "Consommez tranquille, nous sommes vigilants".

Principe de précaution

Ces types d’opérations vont se multiplier. L’agroalimentaire est sur tous les radars du principe de précaution. C’est indispensable pour la santé publique. C’est vital pour l’industrie. On se souvient du choc subi par Danone (350 millions de pertes) pour une fausse alerte sur ses produits laitiers en Asie. On se rappelle plus récemment du scandale de la viande de cheval dans les plats cuisinés.

Ces dérapages se sont traduits par de longues périodes de désaffection des consommateurs. Avec des impacts financiers, mais pire encore avec des suites redoutables. Quand un client se détourne d’une marque ou d’un produit, il faut beaucoup de temps et d’investissements pour le reconquérir. Sans garantie de succès. Voilà pourquoi Mars dépense plusieurs centaines de millions d'euros pour ce petit bout de plastique rouge dans une barre chocolatée, prévue pour être noire et caramel. Il s’agit d'abord de protéger ses 30 milliards de chiffre d’affaires annuel.

Perrier, un précédent catastrophique

On va revoir très vite ces confiseries dans nos rayons. C’est le but final de toute cette opération. Pas question pour Mars de subir la catastrophe infligée à Perrier en 1990. Pour quelques traces de benzène dans treize bouteilles, Perrier avait dû retirer de ses marchés 280 millions de bouteilles. Coût direct : 1 milliard de francs. Coût indirect : un effondrement mondial des ventes, qu’il a fallu vingt-trois ans pour combler. Une fragilité qui a permis à Nestlé de lancer une OPA sur la source du Gard. Une histoire qu’aucune entreprise agroalimentaire n’a oubliée.

Le bloc-notes

L'Unedic ne prévoit pas de baisse significative du chômage d'ici 2018.

Après la publication d'excédents budgétaires records, les syndicats allemands veulent des hausse de salaires de 6%.

La note du jour

14/20 A Braley. Cette société de valorisation de déchets de 49 personnes implantée dans l'Aveyron a remporté un appel d'offre européen qui va lui permettre de produire avec ses déchets de l'hydrogène pour véhicule.  

La rédaction vous recommande
LoïcFarge42
par Journaliste RTL
Suivez Loïc Farge sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7782030587
Pour Mars, le message ultime c'est : "Consommez tranquille, nous sommes vigilants"
Pour Mars, le message ultime c'est : "Consommez tranquille, nous sommes vigilants"
REPLAY / ÉDITO - Pour un petit bout de plastique dans une barre chocolatée Mars, le géant de la confiserie rappelle ses produits dans 55 pays à travers le monde. Pourquoi une opération d’une telle ampleur ?
http://www.rtl.fr/actu/economie/pour-mars-le-message-ultime-c-est-consommez-tranquille-nous-sommes-vigilants-7782030587
2016-02-24 08:13:00
http://media.rtl.fr/cache/HbsO4ikHLfza3s09d2tgYw/330v220-2/online/image/2016/0224/7782031387_des-barres-chocolatees-dans-un-supermarche.jpg