3 min de lecture Argent

Pourquoi les monnaies locales ont le vent en poupe ?

ÉCLAIRAGE - À la fin du mois de juin, la Normandie va expérimenter une monnaie régionale 100% numérique. De plus en plus de communes et de territoires parient sur la monnaie locale pour dynamiser les circuits courts.

De la monnaie (illustration)
De la monnaie (illustration) Crédit : SIPA
Marie Sasin
Marie Sasin
Journaliste

Le rollon, c'est le nom de la première monnaie régionale. Son expérimentation débute à la fin du mois à Saint-Lô (Manche). Elle tient son nom du premier duc de Normandie. La monnaie sera déployée grâce à une application et un site web. 

Sa création avait été annoncée par Hervé Morin, le président de la région, dès juin 2016. Si l'initiative, à terme, se veut régionale, beaucoup de villes ont franchi le cap auparavant. C'est le cas à Strasbourg (67), à Montreuil (93) ou encore à Bayonne (64).


C'est l'association Euskal Moneta qui est à l'origine de la monnaie locale basque. Créée en 2013, elle est utilisée par "3.000 utilisateurs particuliers, 720 professionnels et 11 mairies" détaille Dante Edme-Sanjurjo, le directeur général de l'association, contacté par RTL.fr. "Il y a plus de 870.000 eusko en circulation, sous forme de billets et sous forme numérique". La mairie de Bayonne l'utilise aussi.

À lire aussi
Des tickets de Loto (illustration) loto
Loto : les résultats du tirage du samedi 23 juin

Reconnues légalement, ces monnaies locales s'achètent avec des euros. Une fois empochées, les consommateurs peuvent les utiliser chez les commerçants partenaires. Il s'agit de monnaies complémentaires, elles n'ont pas vocation à remplacer les euros.  

Qu'est-ce que les commerçants y gagnent ?

Les monnaies locales sont au cœur de l'économie sociale et solidaire. À Rouen, "l'agnel", lancée en novembre 2015, vise à "remettre du lien social et consommer local" d'après Grégoire Meurice, commerçant rouennais. Il dit avoir adhérer à l'agnel "par principe", avant même que la monnaie soit lancée.

Accepter d'être payé dans une monnaie locale c'est aussi avoir plus de visibilité, comme l’explique Lucas Rochette-Berlon, co-président cofondateur de l'association "Une monnaie pour Paris !". Plus de visibilité, car les artisans et commerçants partenaires sont signalés auprès des usagers de la monnaie.

"Une PME sur 2 n’a pas de site internet en France, c’est plus bas encore pour le petit commerce. Sur notre site internet, nos réseaux sociaux, notre annuaire et bientôt notre application nous les mettons en avant pour leur donner une nouvelle visibilité."

Et les consommateurs ?

Du côté des consommateurs, la monnaie locale sert à soutenir l'économie réelle et les commerces de proximité. Selon les territoires, il est aussi possible de payer des services et donc les artisans grâce à cette monnaie. 

A Montreuil, près de Paris, les habitants peuvent opter pour "la pêche". Une pêche correspond à un euro. Elle doit son existence à l'association Une monnaie pour Paris !. Afin de mettre en place cette monnaie, l'association a organisé une campagne de financement participatif, qui lui a permis de recueillir 21.000 euros.

Difficile d'estimer le succès de cette monnaie locale pour le moment, comme l'explique Lucas Rochette-Berlon, le cofondateur de l'association à l’origine de l'initiative, même s'il y a un fort engouement. " Nous avons déjà 1.300 usagers en Île-de-France et 120 entreprises." détaille-t-il, contacté par RTL.fr.

Un truc de bobo ?

Le cofondateur d'Une monnaie pour Paris le concède. "Oui, en France, les monnaies locales donnent l’image d’être surtout utilisées par les bobos, alors que leurs buts profiteront surtout aux plus pauvres". 

A titre d'exemple, l'association a mis en place le principe des 3%, pour 100 euros convertis, 103 pêches sont mises en circulation. Lorsque les entreprises souhaitent convertir leurs pêches, elles paient 3% de frais de reconversion si elles ne dépensent pas localement. 

En Normandie, le rollon, testé dès le 29 juin à Saint-Lô, sera ensuite utilisable sur toute la région. "Ça nous permet d'avoir une masse critique suffisante pour que le système puisse fonctionner" explique Tristan Ferré, le directeur de l'association La Monnaie normande citoyenne, à RTL.fr. 

Le but est que la monnaie circule en Normandie et ainsi éviter les reconversions en euros.
Le but est que la monnaie circule en Normandie et ainsi éviter les reconversions en euros. Crédit : Capture d'écran normandie-rollon.fr

Le but justement c'est que les entreprises puissent aussi utiliser le rollon et non pas le reconvertir. "Nous voulons créer de la richesse et la fixer sur le territoire". Pour toucher toutes les populations, un fonds de redistribution de rollons sera créé à destination des bénéficiaires d'aides sociales. "Ce fonds permettra de les sensibiliser à consommer chez les artisans" développe le directeur de l'association, dont le siège social est à Rouen.

"La monnaie locale ce n'est pas seulement acheter bio et en circuits courts" réagit Tristan Ferré. "Des entreprises sont intéressées pour payer les salariés en rollon, pour le treizième mois par exemple. C'est un moyen pour elles de sensibiliser les salariés à consommer local. L'idée c'est aussi qu'elles puissent payer leurs fournisseurs avec".

D'où le choix de l'échelle régionale pour que la monnaie puisse vraiment circuler entre particuliers et entreprises. A terme, le rollon pourrait aussi être utilisé par les habitants frontaliers de la Normandie et les touristes. Les monnaies locales semblent avoir de beaux jours devant elles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Argent Économie Normandie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793679819
Pourquoi les monnaies locales ont le vent en poupe ?
Pourquoi les monnaies locales ont le vent en poupe ?
ÉCLAIRAGE - À la fin du mois de juin, la Normandie va expérimenter une monnaie régionale 100% numérique. De plus en plus de communes et de territoires parient sur la monnaie locale pour dynamiser les circuits courts.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/pourquoi-les-monnaies-locales-ont-le-vent-en-poupe-7793679819
2018-06-16 10:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XiIq3-l-Sg-tdZ3zumNgRg/330v220-2/online/image/2018/0206/7792145223_de-la-monnaie-illustration.jpg