1 min de lecture Contrôle

Les premières voitures privées munies d'un radar flashent dès lundi 23 avril

Dès lundi 23 avril, de nouveaux radars embarqués sont mis en place sur les routes de France. S'ils ne sont que 5 pour l'instant, ils seront largement développés en 2020. Les associations d'usagers s'alarment.

>
Télécharger Le journal de 12h30 : les radars privés arrivent sur les routes de France Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Kathleen Franck

"Souriez, vous êtes flashé". Dès lundi 23 avril, les radars privés font leur apparition sur les routes françaises. Le dispositif, qui est pour l'instant mis en place à bord de 5 voitures, dans l'Eure, sera progressivement étendu à toute la France. Il devrait atteindre un total de 383 véhicules "flasheurs" en 2020, selon une annonce de la Sécurité routière vendredi 20 avril. C'est la première fois que le secteur privé fait son apparition dans le domaine de la prévention routière, en matière de contrôle d'excès de vitesse.

Frédéric Veille est monté à bord de l'une de ces voitures Peugeot 308, pour RTL. Le bloc radar du véhicule, installé sur la plage arrière et avant du véhicule, repère l'entrée et la sortie d'une zone de contrôle routier. La vitesse maximum autorisée est alors automatiquement détectée en fonction des panneaux de limitation. Les voitures souhaitant doubler ce "véhicule contrôleur" sont ensuite analysées pour détecter s'il y a une infraction au code de la route.

Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, prévient sur RTL : "Le chauffeur ignore totalement l'activité de flash du véhicule, et l'entreprise, pas plus. On externalise la conduite du véhicule. Il n'y a aucune prime au résultat." 

À lire aussi
Un policier (illustration) faits divers
Toulouse : 5 policiers blessés pendant un contrôle routier

Défiance des associations d'automobilistes

Cependant, cette externalisation des résultats scandalise l'association 40 millions d'automobilistes. Elle dénonce la volonté de l'État à générer d'importants revenus. Un recours a même été déposé au Conseil d'État contre le dispositif.

Une pétition circule sur internet pour alerter les automobilistes et les autorités publiques des conséquences que peuvent provoquer la hausse des dispositifs de contrôles routiers. Lancée par la Ligue de défense des conducteurs, elle a été signée par plus de 427.000 personnes. Ils dénoncent une répression liée à l'augmentation des PV, la perte de points et par conséquent l'invalidation de permis de conduire, pouvant porter préjudice aux conducteurs se rendant quotidiennement sur leur lieu de travail en voiture.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Contrôle Autoroute Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793122279
Les premières voitures privées munies d'un radar flashent dès lundi 23 avril
Les premières voitures privées munies d'un radar flashent dès lundi 23 avril
Dès lundi 23 avril, de nouveaux radars embarqués sont mis en place sur les routes de France. S'ils ne sont que 5 pour l'instant, ils seront largement développés en 2020. Les associations d'usagers s'alarment.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-premieres-voitures-privees-munies-d-un-radar-flashent-des-lundi-23-avril-7793122279
2018-04-23 18:43:53
https://cdn-media.rtl.fr/cache/SdKRFFilhUgHUJaM34yCqg/330v220-2/online/image/2018/0423/7793123373_ce-prototype-de-radar-embarque-a-ete-mis-en-circulation-sur-les-routes-francaises-le-23-avril-2018-pour-agrandir-le-controle-de-l-etat-sur-les-routes.jpg