2 min de lecture Économie

"Les économistes, un monde d'hommes partout... sauf en France", constate Lenglet

ÉDITO - Sur la planète, la plupart des postes d'économistes de premier plan sont occupés par des hommes. En France, le fossé est un peu moins prononcé entre les deux sexes.

François Lenglet Lenglet-Co François Lenglet
>
"Les économistes, un monde d'hommes partout... sauf en France", constate Lenglet Crédit Image : iStock / Getty Images Plus | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
François Lenglet
François Lenglet et Loïc Farge

Il n'y a que peu de femmes économistes, et encore moins chez les économistes qui occupent les postes les plus importants. Dans la plupart des pays du monde, c'est une disproportion considérable.

Cela commence dès les études. Au Royaume-Uni et aux États-Unis, les jeunes femmes constituent environ 55% des diplômés du supérieur, et seulement un tiers des étudiantes en économie. Il n'y a jamais eu qu'une femme qui a obtenu le prix Nobel d'économie, Elinor Ostrom.

Si vous considérez l‘ensemble des banques centrales dans le monde, généralement dirigées par des économistes de haut niveau, seules 6% d'entre elles ont une femme à leur tête. Dans le secteur de la finance, les chiffres sont encore plus spectaculaires, en particulier pour la gestion de l’argent, là encore un domaine où les diplômés d’économie sont en principe très présents.

À lire aussi
Emmanuel Macron à Rouen, le 5 avril 2018 Alstom
Rachat d'Alstom par General Electric : "Macron n'a pas dit la vérité", dénonce un élu

Seuls 2% de tout l'argent investi sur la planète dans les marchés financiers sont gérés par des femmes. Ce qui veut dire que ce sont les hommes qui gèrent 98% de l’épargne mondiale.

La France et l'Inde se distinguent

Comment une telle disproportion peut-elle s'expliquer ? Probablement parce que l'économie est vue comme une discipline scientifique, où les mathématiques sont prévalentes et que les femmes sont moins enclines à se tourner vers ces matières. Elles sont plus présentes dans les sciences sociales traditionnelles. Tout aussi problématique, les choses de l'argent sont vues, de façon traditionnelle, comme un domaine masculin.

Il y a des pays où le fossé est moins profond entre les hommes et les femmes. C'est le cas des pays d'Asie du Sud-Est et de la Chine, pour ce qui est des postes d'économistes à responsabilité.

Et pour les études, figurez-vous, il y a deux pays où les femmes sont les plus présentes dans les cursus d'économie : l'Inde et la France. Chez nous, les filles comptent pour près de 60% des diplômés du supérieur, et pour un petit peu plus de la moitié dans les filières d’économie. C'est quasiment la même chose pour l'Inde.

Des femmes parfois bien placées

Avons-nous pour autant des économistes femmes ? Bon nombre des diplômées s'orientent en fait vers d'autres carrières ensuite (dans le secteur public, le conseil ou la banque). Pour ce qui est des économistes établies, elles sont moins nombreuses que les hommes, mais c'est en train de changer. Elles comptent ainsi pour un tiers des membres du Cercle des économistes.

Certaines occupent des postes de premier plan, comme Laurence Boone, chef économiste chez l'assureur Axa, ou Mathilde Lemoine, son homologue dans la grande banque internationale HSBC. Nous avons aussi des chercheurs réputés à l’international, comme Esther Duflo, spécialiste des questions de pauvreté.

Et, si elle n’est pas économiste au sens propre, Christine Lagarde, patronne du Fonds monétaire international, est à la fois une femme, une Française et occupe l'un des postes de premier plan du pouvoir économique. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Polémique International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792997006
"Les économistes, un monde d'hommes partout... sauf en France", constate Lenglet
"Les économistes, un monde d'hommes partout... sauf en France", constate Lenglet
ÉDITO - Sur la planète, la plupart des postes d'économistes de premier plan sont occupés par des hommes. En France, le fossé est un peu moins prononcé entre les deux sexes.
http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-economistes-un-monde-d-hommes-partout-sauf-en-france-constate-lenglet-7792997006
2018-04-13 09:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1TRYpcyhMxyGNQuWWgHF4w/330v220-2/online/image/2018/0413/7792999724_dans-le-monde-il-y-a-encore-peu-de-femmes-economistes.jpg