3 min de lecture Ligue des champions

Monaco-Porto : comment Falcao est redevenu une machine à marquer

DÉCRYPTAGE - L'attaquant colombien de 31 ans a su surmonter une grave blessure au genou gauche puis deux prêts décevants en Angleterre pour mieux rebondir.

Radamel Falcao avec Monaco en juillet 2017
Radamel Falcao avec Monaco en juillet 2017 Crédit : David Niviere/SIPA
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Neymar et ses 222 millions d'euros ? Edinson Cavani, impressionnant d'efficacité la saison passée avec 35 buts en 38 journées ? Kylian Mbappé, son ancien coéquipier battant désormais pavillon parisien ? Non, la terreur des surfaces de ce début de saison en Ligue 1 se nomme Radamel Falcao, auteur d'un des plus impressionnant come-back de ces dernières années.

Dans la foulée d'un exercice 2016-2017 qui l'a vu renaître au plus niveau (21 buts en championnat, sept en Ligue des champions), le Colombien de 31 ans affole les chiffres depuis début août. 11 buts en sept matches sur 12 tirs cadrés. Du jamais vu en France depuis 40 ans et Carlos Bianchi avec Reims. Autre lecture de la performance : 13 équipes dont Saint-Étienne et Nice n'ont pas encore marqué autant avec tous leurs attaquants réunis.

Même le Radamel de Porto ne marquait pas autant

Radamel Falcao
Partager la citation

"Même le Radamel de Porto ne marquait pas autant", a plaisanté l'intéressé au sortir d'un succès (4-0) à Lille qu'il a signé d'un nouveau doublé, le troisième, sans compter un triplé. Lorsqu'il débarque au Portugal en 2009, Falcao est âgé de 23 ans. En deux saisons, il explose à la face de l'Europe, empile les buts (72 en 87 rencontres), remporte la Ligue Europa.

À lire aussi
Toni Kroos à la lutte avec Adrien Rabiot en novembre 2015 Ligue des champions
PSG-Real : pourquoi ce tirage fait peur à Madrid

Transféré en août 2011 à l'Atlético de Madrid pour 40 millions d'euros, le "Tigre" reste sur les même bases : 70 réalisations en 91 apparitions avec à la clef une nouvelle Ligue Europa. Les plus grands clubs se l'arrachent. C'est finalement le Monaco tout juste racheté par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev qui arrache le morceau en mai 2013 pour 60 millions d'euros - record à l'époque, battu de peu quelques semaines plus tard par la vente de Cavani au PSG.

Radamel Falcao avec l'Atlético de Madrid en mai 2013
Radamel Falcao avec l'Atlético de Madrid en mai 2013 Crédit : DANI POZO / AFP

Au côté de son compatriote James Rodriguez, Falcao se montre à la hauteur des attentes lors ses premiers mois en Principauté. Un soir de janvier 2014 face aux amateurs de Chasselay en Coupe de France bouleverse alors le cours de sa carrière. Fauché, l'attaquant d'1,77 m pour 72 kg souffre d'une lésion du ligament antérieur du genou gauche. Saison terminée. Rêve de Coupe du monde au Brésil envolé. Début d'un long tunnel de deux ans et demi.

Prêté à Manchester United en 2014-2015, Falcao ne marque que quatre fois en 26 apparitions. Direction Chelsea pour un nouveau prêt la saison suivante. Un petit but en 10 matches (228 minutes précisément), une nouvelle blessure, à l'aine, en novembre, suivie d'une rechute en janvier. Pas plus que les Red Devils, les Blues ne lèvent l'option d'achat. Retour à la case Monaco.

Laissé au repos par Leonardo Jardim lors des trois premières journées de la saison 2016-2017, le natif de Santa Mara retrouve la Ligue 1 début septembre, affûté, les cheveux courts, débordant d'envie. Entouré des Bernardo Silva, Thomas Lemar, Fabinho et autres Tiémoué Bakayoko, il ne tarde pas à refaire parler son sens du but. En confiance, préservé par son entraîneur à intervalles réguliers, il atteint la trêve avec 11 réalisations.

J'ai beaucoup prié pour vivre ce moment et marquer ce nombre de buts

Radamel Falcao
Partager la citation

Sur la deuxième moitié de saison, son entente avec le jeune Mbappé fait des étincelles. Monaco dépossède le PSG de "son" titre de champion de France depuis quatre saisons, atteint les demi-finales de la Ligue des champions. Durant l'été, la quasi totalité des principaux protagonistes de l'aventure quitte le Rocher. Lui reste, dans un rôle de grand-frère qui semble lui aller comme un gant, surfe sur la vague.


"Je suis content du travail de l'équipe, et, grâce à Dieu, j'ai pu être efficace, commente-t-il après le match de Lille. C'est un grand moment de ma carrière. J'ai beaucoup prié pour vivre ce moment et marquer ce nombre de buts et jouer tous les matches". Cap, désormais, sur la réception du FC Porto. Un match "spécial" pour lui, lors duquel il espère débloquer son compteur cette saison sur la scène européenne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue des champions AS Monaco FC Porto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790237665
Monaco-Porto : comment Falcao est redevenu une machine à marquer
Monaco-Porto : comment Falcao est redevenu une machine à marquer
DÉCRYPTAGE - L'attaquant colombien de 31 ans a su surmonter une grave blessure au genou gauche puis deux prêts décevants en Angleterre pour mieux rebondir.
http://www.rtl.fr/sport/football/monaco-porto-comment-falcao-est-redevenu-une-machine-a-marquer-7790237665
2017-09-26 16:11:03
http://media.rtl.fr/cache/w95GCFnuRauFAhtFLRe_BQ/330v220-2/online/image/2017/0908/7790022925_radamel-falcao-avec-monaco-en-juillet-2017.jpg