4 min de lecture Muse

Muse a donné un concert survolté dans la fan zone de la tour Eiffel

NOUS Y ÉTIONS - Le groupe britannique a électrisé les 50.000 spectateurs massés dans la fan zone de l'Euro devant la Tour Eiffel. 1h30 de pur rock dans une ambiance de match de foot.

Matthew Bellamy, le leader charismatique de Muse
Matthew Bellamy, le leader charismatique de Muse Crédit : LNP/Shutterstock/SIPA
101950880063477939242
Sylvain Zimmermann
Journaliste RTL

Entre Muse et la France c'est une grande histoire d'amour. Notre pays a suivi dès le début l'ascension vertigineuse du groupe britannique. Du fameux concert au Bataclan le 18 janvier 2000, en passant par les premières dates au Zénith de Paris en octobre 2001 (le disque Hullabaloo Live), au premier Bercy le 18 novembre 2003 pour l'Absolution Tour, aux deux Stade de France les 11 et 12 juin 2010. Sans parler des innombrables dates en régions et les festivals.


Que faire de plus alors ? Après avoir électrisé six soirs l'AccorHotels Arena de Paris en février dernier, Muse a donc décidé de donner mardi 28 juin un show survolté devant... la Tour Eiffel ! Un véritable défi pour Matthew Bellamy et sa bande. Muse est en effet le premier groupe de rock à se produire sur le Champ-de-Mars qui a accueilli par le passé Johnny Hallyday, Michel Polnareff ou encore le concert d'ouverture de l'Euro 2016. Pendant 1h30, les rockeurs britanniques ont fait vibrer les quelque 50.000 spectateurs massés dans la fan zone. Une soirée électrique, une ambiance digne d'un match de foot. 

Après s'être fait longtemps désirer, le groupe arrive enfin sur scène vers 21h50. Il fait encore jour, mais la Tour Eiffel brille déjà de mille feux en arrière-plan. Muse débute directement par Psycho, titre furieux, quasi-hard rock, extrait de Drones, son dernier disque. Une entrée en matière en forme d'uppercut. Le leader de Muse, Matthew Bellamy, porte une veste noire venue tout droit du futur, sa coiffure est impeccable. Tout comme sa voix puissante, montant dans les aigus avec une facilité déconcertante

Une scénographie impressionnante misant sur la vidéo

La scène propose pas moins de quatre écrans géants ainsi qu'un mur de vidéos placé juste derrière les musiciens. Outre les images du groupe, les écrans montrent des images inquiétantes, peuplées de machines, des scènes post-apocalyptiques. La scénographie est cependant beaucoup moins impressionnant que lors des concerts de février dernier où Muse avait offert un show hallucinant sur une scène centrale. Pour ce concert devant la Tour Eiffel, Muse mise d'abord et avant tout sur ses chansons. Jouant par exemple, Plug in Baby, l'un de ses plus grands tubes, dès le deuxième morceau, et très vite Map of The Problematique, titre électro-rock dont les notes de synthé transportent la foule. 

Mais, les Britanniques ne se contentent pas d'aligner les tubes de leur répertoire. Pas de best of, ils jouent de nombreux titres de Drones : Dead Inside, The Globalist, ou encore The Handler, pendant lequel de grandes mains apparaissent sur les écrans avec des fils semblant manipuler les membres de Muse comme des pantins. L'effet visuel est bluffant. Au milieu du titre, Bellamy se lance dans un grand solo accompagné par une batterie martiale. 

Une foule hystérique, un final épique

Après Supermassive Black Hole, Matthew Bellamy s'adresse enfin au public : "On vous aime, comment ça va ?" Et puis, sans perdre de temps, Muse enchaîne avec Starlight, repris en chœur par une grande partie du public. Les spectateurs scandent les paroles "Black Holes and revelations..." Après un énorme jam, puis un enchaînement de titres relativement plus calmes, le groupe rend hystérique la foule avec Hysteria et Time is Running Out. Matthew Bellamy agite la guitare de bas en haut, un déluge de lumière s'abat sur le public. À l'issue de cette tornade rock, le chanteur lance en français au public : "Merci beaucoup, vous êtes super"

On l'a compris, Matthew Bellamy n'est pas venu pour faire de longs discours ou rendre hommage à la Tour Eiffel. En rappel, Muse met définitivement chaos le public avec un enchaînement imparable : Mercy, Uprising et surtout, juste après un clin d'œil à L'Homme à l'harmonica de Ennio MorriconeKnights of Cydonia, son morceau de bravoure, une chevauchée furieuse à grands coups de guitare. Un final épique qui conclut brillamment un concert historique dans la ville lumière.

La setlist
1. Plug In Baby
2. Dead Inside
3. Map of the Problematique
4. The 2nd Law: Isolated System
5. The Handler
6. Supermassive Black Hole
7. Starlight
8. Munich Jam
9. Madness
10. Resistance 
11. Hysteria 
12. Time Is Running Out
13. The Globalist
14. Drones 
Encore 
15. Mercy 
16. Knights of Cydonia

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Muse Musique Concert
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783893219
Muse a donné un concert survolté dans la fan zone de la tour Eiffel
Muse a donné un concert survolté dans la fan zone de la tour Eiffel
NOUS Y ÉTIONS - Le groupe britannique a électrisé les 50.000 spectateurs massés dans la fan zone de l'Euro devant la Tour Eiffel. 1h30 de pur rock dans une ambiance de match de foot.
http://www.rtl.fr/culture/musique/muse-un-concert-survolte-fan-zone-de-l-euro-tour-eiffel-a-paris-7783893219
2016-06-29 03:14:00
http://media.rtl.fr/cache/l3jUXIiGG3Ob2muykRlHvw/330v220-2/online/image/2016/0629/7783893476_matt-bellamy-le-leader-charismatique-de-muse.jpg