Johnny Hallyday remercie son "public en or" pour son dernier concert à Bercy

NOUS Y ÉTIONS - Le rockeur, toujours aussi généreux avec son public, jouait mercredi soir sa dernière date parisienne dans un show qui fait la part belle à son répertoire mais aussi à ses talentueux musiciens.

Johnny Hallyday à l'AccorHotels Arena le 3 février 2016
Johnny Hallyday à l'AccorHotels Arena le 3 février 2016

Devant Bercy, Gérard, 60 ans, et Joël, 62 ans, regardent la foule qui se presse dans l'AccorHotel Arena pour le dernier concert parisien de Johnny. Le premier était déjà là mardi soir, mais il espère grappiller une place pour ce mercredi 3 février - le dernier soir, "c'est le meilleur", martèle ce fan de la première heure. Le second, "Jojo", a déjà sa place dans la poche. Pas de doute, les fidèles de longue date sont là.

Mais pas que. Dans la salle, un étonnant mélange de générations, de ceux qui ont connu l'Idole des jeunes dans les années 60, à ceux qui ont hurlé Allumer le feu à leurs premières soirées étudiantes. Côté people, Jean Reno, Laura Smet et Nathalie Baye se trouvent dans les tribunes ("tous mes amis sont là", dira Johnny) et plus étonnant, Manuel Valls. Le gros des applaudissements revient logiquement à Laetitia Hallyday. Quelques minutes après l'entrée de l'épouse du rockeur, la grande tête de mort placée au sommet de la scène descend à la hauteur des planches et les lumières s'éteignent. Le crâne géant s'ouvre en deux et Johnny apparaît sous un tonnerre d'applaudissement.

Entre tubes et solos renversants

Rester vivant, sa première chanson, donne un furieux tempo, qui fait la part belle à un saxophoniste déchaîné. "C'est ma dernière date ici, ce soir. C'est toujours quelque chose de douloureux, mais ce soir on est là pour s'amuser, s'aimer", lâche l'artiste avant d'entamer Noir c'est noir. Après Requiem pour un fou ou Oh, ma jolie Sarah, Johnny veut chanter une chanson "en mémoire de celui qui me l'a composée" : Quelque chose de Tennessee.

L'interprétation de Gabrielle donne lieu à un solo d'harmonica enragé qui tiendra la salle en haleine quelques minutes. Le temps que le rockeur débarque sur une petite scène posée au milieu de la salle comme un îlot. La vraie bonne idée du spectacle : la mise en scène permet d'avoir un rapport plus intimiste avec le public et rapproche les musiciens, ce qui donne la pleine mesure de leur complicité.

Johnny en profite pour faire monter un bon ami à lui sur scène : Yodelice, alias Maxim Nucci. Il a composé plusieurs chansons sur les derniers albums de l'artiste, dont Au café de l'avenir, interprétée un peu plus tôt dans la soirée. Ils sont donc 8 sur la petite scène et Yodelice lance avec gourmandise De l'amour, chanson titre du dernier album de la star de la soirée. Avant l'entracte, il n'oublie pas le rock'n'roll et se lance dans une reprise de Carl Perkins, popularisée par Elvis, Blue Suede Shoes. Ça twiste jusque dans les gradins. Avant l'entracte, Johnny relance la machine à tubes avec Je te promets et L'envie d'avoir envie.

Les nostalgiques en pleurent

Après un intermède musical assuré avec brio par ses 4 choristes, Johnny Hallyday fait remonter la pression avec Fils de Personne. Yarol Poupaud, le fidèle guitariste du rockeur, se déchaîne. Porté par la foule, Il se lance dans un impressionnant solo de guitare pendant plusieurs minutes. Pour cette deuxième partie, Johnny enchaîne les tubes : Le Pénitencier, Ma Gueule et l'Idole des jeunes. Pour cette dernière chanson, les écrans géants diffusent des images de l'artiste dans ses jeunes années. De quoi tirer quelques larmes à ceux qui le suivent depuis longtemps. 

Changement de tonalité pour Dans la peau de Mike Brown, un titre présent sur son dernier album. "Cette chanson dénonce les actes racistes", annonce l'artiste. S'il n'a pas conservé dans son set Un dimanche de janvierl'émouvante chanson hommage à la marche du 11 janvier, le rockeur a tout de même gardé une trace de son engagement dans son spectacle.

Johnny a gardé le meilleur pour la fin. Après Que je t'aime, il réussit à Allumer le feu et les spectateurs, même à court de gaz dans leurs briquets, s'enflamment. Après une courte pause, l'Idole des jeunes revient pour jouer Victime de l'amour et Toute la musique que j'aime. "Elle vient de vous, vous êtes un public en or", continue de scander Johnny, avant de terminer sur une note plus intime avec Te manquer, clôturant 2h30 de concert. L'emblématique rockeur va maintenant partir en région avec son Rester Vivant Tour, qui porte forcément bien son nom.

La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7781693030
Johnny Hallyday remercie son "public en or" pour son dernier concert à Bercy
Johnny Hallyday remercie son "public en or" pour son dernier concert à Bercy
NOUS Y ÉTIONS - Le rockeur, toujours aussi généreux avec son public, jouait mercredi soir sa dernière date parisienne dans un show qui fait la part belle à son répertoire mais aussi à ses talentueux musiciens.
http://www.rtl.fr/culture/musique/johnny-hallyday-remercie-son-public-en-or-pour-son-dernier-concert-a-bercy-7781693030
2016-02-04 02:46:00
http://media.rtl.fr/cache/sBKUzt2kQAjYYgLCerVKgQ/330v220-2/online/image/2016/0204/7781693255_johnny-hallyday-a-l-accorhotels-arena-le-3-fevrier-2016.jpg