3 min de lecture Médias

Isabelle Morini-Bosc : "Prenons soin de la nature et de nos 63 millions d'animaux de compagnie"

ÉDITO - La journaliste de RTL lance un appel de sensibilisation à la préservation de l'environnement et des animaux.

Deux chiens de race beagle (photo d'illustration)
Deux chiens de race beagle (photo d'illustration) Crédit : DON EMMERT / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Aujourd'hui, je souhaite évoquer une belle histoire. Elle se passe de nuit, au bord d'une route nationale fréquentée. Que voit-on en observateur ? Un petit animal qui, debout au pied d'un muret, tente vainement de se hisser, de se hausser. Il recule, pour mieux sauter. Il saute, pour mieux retomber. Condamné.

C'est alors qu'une main attrape la sienne. Une patte, devrait-on dire. Sauf qu'il s'agit d'un raton laveur, et c'est bien un "coup de main", que lui rendent brusquement les siens. Un raton adulte se penche en effet vers lui pour le tenir et le retenir tandis que derrière, un troisième larron (pardon, raton), agrippe la queue du sauveteur. Et cette chaîne de solidarité tient également la route ! Après plusieurs tentatives ratées, hisse et oh, il est hissé. Sauvé, les 3 ombres disparaissent alors dans la nuit.


Un petit raton laveur semble en grande difficulté... mais regardez bien ce qui suit, vous allez adorer! par Ohmymag

Nous sommes totalement déconnectés de la terre

Un instant plus tôt visibles d'une seule personne, les voici de nouveau invisibles à tous. Donc inexistants : nous ne les voyons pas, donc ils n'existent pas. Ils sont pourtant capables de réfléchir, sentir, ressentir, donc d'aimer et de souffrir. Avant de mourir. Sans bruit, sans comprendre. À cause d'un tracé et d'une pelleteuse. Avec leurs peurs, leurs douleurs. Sans savoir à quel point ils nous sont utiles. Sans que nous le sachions aussi. Puisqu'ils préservent des écosystèmes dont nous ignorons tout désormais. Cette scène du raton, je l'ai vue sur Oh, my mag, l'un des nombreux sites qui font parfois entrevoir ce monde qui tente de survivre. En y parvenant de moins en moins.

À lire aussi
L'équipe de "Deutsch-Les-Landes", la série française d'Amazon amazon
"Deutsch-Les-Landes", la série française d'Amazon pour conquérir l'Hexagone

À notre insu : la terre, nous en sommes tellement déconnectés que nos gamins ne font même plus le lien entre une volaille (qui leur semble être un fauve) et la "cuisse de poulet au faux feu de bois" achetée sous cellophane. Notez que, vu le nombre de particules de plastique présentes partout, la poule en produira peut être bientôt (du plastique) en même temps que l’œuf. Emballé dès la ponte ! Quel progrès !

Réfléchir avant de construire des aéroports contestables

"C'est normal que l'homme domine ; un animal n'a jamais inventé le vaccin contre la rage", m'a dit un copain avec le cerveau aussi irrigué qu'un aliment lyophilisé avant réhydratation. Que répondre à ça ? Simple : a) Que le moindre petit virus peut nous anéantir tous. b) Que toute "invention" est partie d'une observation de cette nature facile à piller. On en veut pour preuve les edelweiss et les algues, nouveaux produits de beauté à la mode. Alors, si seul l'homme vous intéresse, si vous trouvez normal qu'on abatte une forêt primaire en Pologne au lieu de lutter contre le coléoptère qui la dévore, vous devez doublement penser que ce petit monde parallèle nous est plus utile vivant que mort.

Pour s'endormir, on ne comptera bientôt plus les moutons mais les morts par pollution

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Sa disparition peut entraîner la nôtre, Ça serait bien d'y réfléchir avant de construire, entre autres, des aéroports contestables. Ou alors, attendu que nous serons de plus en plus nombreux, admettons immédiatement la destruction de tout environnement à l'exception de terres cultivables "saturées de tout". Pour s'endormir on ne comptera bientôt plus les moutons mais les morts par pollution, 48.000 par an pour l'instant ! Tout en caressant l'un de nos 63 millions d'animaux de compagnie, malades de nous parce que nous ne savons ni les soigner ni les aimer. Mais si !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Isabelle Morini-Bosc France Télévisions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783872017
Isabelle Morini-Bosc : "Prenons soin de la nature et de nos 63 millions d'animaux de compagnie"
Isabelle Morini-Bosc : "Prenons soin de la nature et de nos 63 millions d'animaux de compagnie"
ÉDITO - La journaliste de RTL lance un appel de sensibilisation à la préservation de l'environnement et des animaux.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-prenons-soin-de-la-nature-et-de-nos-63-millions-d-animaux-de-compagnie-7783872017
2016-06-27 19:35:09
http://media.rtl.fr/cache/ZnJ8oDUHTQEEvSoOOGI_Yw/330v220-2/online/image/2016/0510/7783170670_beagle.jpg