Horoscope 2017

Isabelle Morini-Bosc : "Le départ de Fleur Pellerin restera comme une tache"

ÉDITO - Le renvoi précipité de Fleur Pellerin remet en question un certain nombre de valeurs de François Hollande.

Fleur Pellerin a été révoqué de son poste au ministère de la Culture
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Fleur Pellerin a été révoqué de son poste au ministère de la Culture

C'est sûr, "on" ne le lui a pas dit avec des fleurs à la déjà ex-Ministre de la Culture Fleur Pellerin. La voilà donc "démissionnée" et obligée de prendre son bâton de pèl(l)erin pour aller se faire voir ailleurs, dans un monde professionnel qui n'aura pas de mal à être meilleur. La mauvaise boutade était tentante, sa situation ne l'est pas... C'est ainsi qu'on avait le droit de ne pas être naguère une "inconditionnelle de la dame" (c'est mon cas) et qu'on a quasiment  le devoir de la soutenir "aujourd'hui". De lui montrer du moins un début de compassion.

Vu de loin et à en croire mes confrères politologues, en quoi était-elle en effet pire, dans son secteur, qu'une Marisol Touraine ? "Maintenue à son poste et pourtant haïe", martèlent-ils, par "tout le secteur médical de la gauche à la droite" ! J'en prends note. Il n'y a d'ailleurs pas loin du point de vue aux "points sur les i". Car, sans être un pro de la politique-politicienne, on peut raisonnablement se poser un certain nombre de questions. La première qui me vient à l'esprit c'est : "qu'est-ce que le pays peut attendre d'un président ?" qui : a) Assure sa ministre de son soutien. b) Ne lui envoie aucun avertissement clair du contraire, du fait qu'il va la "lâcher". c) La laisse au contraire défendre son futur projet, et enfin, d) Lui inflige à ce moment-là l'humiliation suprême, celle d'apprendre son remplacement pratiquement "en-temps-réel". C'est à dire quasiment au même moment que la France entière. 

Les lâchetés amoureuses en politique

Pour quoi, pour qui a-t-il dès lors le moins d'égards, donc le plus de mépris? La femme? La fonction? Le pays? Les trois à la fois mon capitaine ? Si les petites lâchetés amoureuses ont toujours été considérées avec indulgence par les Français au cours de l'histoire, il n'en va pas de même "en politique". Les Français, pour parler basiquement, attendent du gouvernement qu'il assure et assume, qu'il "dise les choses". Les explique. Les justifie. Or là, de quelque façon qu'on présente justement "les choses", le départ de Fleur Pellerin restera comme une tache, un exemple du manque de considération absolue du premier personnage de l'État pour le peuple. Ce peuple, dont font aussi partie ceux qui l'entourent ou l'entouraient, comme Fleur Pellerin.

Ces hauts-fonctionnaires ont certes des avantages limitant notre sollicitude pour eux (des avantages dont ils usent et souvent abusent) mais, pour parler basiquement, "ce n'est pas une raison". En jetant Madame Pellerin "sans Fleur ni couronne", il l'a également jetée en pâture aux médias, qui ne font pas non plus dans la grandeur d'âme. C'est ainsi dommage que le chroniqueur Cyrille Eldin (Le Grand Journal) n'ait pas senti qu'il allait trop loin en lui faisant remarquer, alors qu'elle attendait sa voiture au bord du trottoir et au bord des larmes: "Vous faites la gueule. À croire que vous êtes remaniée"...Donc remerciée. 

Une sortie digne

Et à propos de remercier, elle a précisément mieux réussi sa sortie que son entrée en "remerciant" Manuel Valls pour son soutien. Elle, l'ancien bébé abandonné dans un bidonville et ensuite élevé dans une famille de prolétaires aimants. Elle fut méritante. Elle méritait surtout plus d'égards. C'est en fait comme en amour : c'est une chose d'être cocu, c'en est une autre de l'apprendre en même temps que le reste du monde. Un monde qui se demande subséquemment s'il n'a pas lui aussi été "trompé"

La rédaction vous recommande
par Isabelle Morini-BoscJournaliste RTL
Suivez Isabelle Morini-Bosc sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781903437
Isabelle Morini-Bosc : "Le départ de Fleur Pellerin restera comme une tache"
Isabelle Morini-Bosc : "Le départ de Fleur Pellerin restera comme une tache"
ÉDITO - Le renvoi précipité de Fleur Pellerin remet en question un certain nombre de valeurs de François Hollande.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-le-depart-de-fleur-pellerin-restera-comme-une-tache-7781903437
2016-02-15 19:14:00
http://media.rtl.fr/cache/qdJf5_1HbD_5AOv_owYrow/330v220-2/online/image/2016/0215/7781903486_fleur-pellerin-ministre-de-la-culture-et-de-la-communication.jpg