Isabelle Morini-Bosc : "Jeremstar me laisse aussi perplexe qu'une autruche devant les plumes du Lido"

ÉDITO - La journaliste tire un portrait peu reluisant du Youtubeur star, qu'elle a découvert mardi soir.

Le Youtubeur Jeremstar
Crédit : capture d'écran YouTube
Le Youtubeur Jeremstar

"Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent". J'adore cette phrase d'Edgar Faure suggérant que les opportunistes ne font que suivre les "courants ascendants". Qu'il s'agisse des courants (hautement alternatifs) de la mode, des médias ou de la politique. Cette boutade amène toutefois une autre question : qu'en est-il des animateurs dans le vent qui tournent énormément tout en brassant également beaucoup d'air ? Eux aussi ont tout de girouettes voulant constamment être dans l'air du temps. Et tant pis si, au final, c'est du vent. Exemple-type, le "Youtubeur" (!) Jeremstar... Qui me laisse aussi perplexe que peut l'être une autruche devant les trucs en plumes du Lido. 

Que dire de lui a priori ? Que c'est ma foi un assez joli garçon qui fait manifestement peu de sport, qui s'est autoproclamé star, et qui fait ses interviews dans une baignoire, histoire de montrer qu'il est dans le bain. Qui invite-t-il dans son baquet ? Des "stars" (ben voyons!). En fait tous les starlets et starlettes de la télé-réalité, avec leur quota de tatouages et de gros poumons. Ce petit monde fait ainsi trempette avec des canards en plastique et son gros micro émergeant. Tout en répondant aux questions gratuitement méchantes que l'animateur pose pour prouver qu'il est de ceux à qui "on ne l'a fait pas". Le but avoué de Jeremstar : se faire mousser (forcément), tout en amassant le maximum d'argent en un minimum de temps. 

Ses scoops souvent restés inédits parce que personne n'avait jusque-là jugé utile de les dévoiler

Isabelle Morini-Bosc

Que voulez-vous, son premier choc télé remonte à Loana et à Jean-Edouard jouant du tuba dans la piscine du loft, ça laisse des traces. Le garçon, que j'ai mieux découvert mardi sur C8 qui le recevait, m'a un peu perturbée, je l'avoue. J'ai bien perçu son cynisme assumé, mais je n'ai rien vu de la flamboyance allant normalement avec, celle d'un Guitry ou d'un Oscar Wilde autrefois, celle d'un Ruquier, d'un Baffie ou d'un Nagui aujourd'hui. Son cynisme à lui était plus bêtement méchant qu'intelligemment cruel.

Qu'ai-je retenu ? Que ses invitées étaient des "thons insupportables", que "ça" lui rapportait beaucoup d'argent et qu'il en voulait plus encore ; sans parler de ses scoops souvent restés inédits parce que personne n'avait jusque-là jugé utile de les dévoiler. On glissera enfin sur son refus de se cultiver. Jusque sur son propre secteur : non, Jerem, Christophe Dechavanne n'a pas fait que La Ferme célébrités dans sa carrière. 

Sa petite entreprise ne connaît pas la crise

Conclusion : il tenait plus du sale gosse limité faisant son intéressant que du mec ayant tout compris au système. Celui qui a "tout compris", je l'ai découvert en lisant Libération. Le journal le montre certes comme un manipulateur surdoué avec sa "petite entreprise" qui ne connaît pas la crise (4 salariés et 800.000 euros de CA en 2016), mais il souligne qu'il est peut-être plus fragile encore que facile. Jerem jure ainsi ne pas être "le mec sans foi ni loi détruisant les gens".

Pour un peu, on serait tous presque émus par ce post-ado de 26 ans clamant que son "fond de commerce est la bêtise humaine". Par ce gay assumé mais asexué qui se consume plus qu'il ne consomme, et se sent déjà seul. Se pourrait-il qu'il soit plus intéressant qu'intéressé ? Allez, on veut bien admettre qu'il soit fier de "faire le plein de fric avec du vide", mais qu'il se méfie que ce "vide" ne l'envahisse pas. Au point de le laisser vidé.        

La rédaction vous recommande
par Isabelle Morini-BoscJournaliste RTL
Suivez Isabelle Morini-Bosc sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786060718
Isabelle Morini-Bosc : "Jeremstar me laisse aussi perplexe qu'une autruche devant les plumes du Lido"
Isabelle Morini-Bosc : "Jeremstar me laisse aussi perplexe qu'une autruche devant les plumes du Lido"
ÉDITO - La journaliste tire un portrait peu reluisant du Youtubeur star, qu'elle a découvert mardi soir.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/isabelle-morini-bosc-jeremstar-me-laisse-aussi-perplexe-qu-une-autruche-devant-les-plumes-du-lido-7786060718
2016-11-30 19:00:00
http://media.rtl.fr/cache/ZBIrD9shYfLLy3upO-iOFg/330v220-2/online/image/2016/1130/7786061148_le-youtubeur-jeremstar.jpg