2 min de lecture Canal+

Canal+ : Stéphane Courbit veut faire cesser le "Canal bashing"

REPLAY - L'entrepreneur, l'un des premiers producteurs au monde, souhaiterait protéger et aider les gens qui essayent de faire des choses.

Marc-Olivier Fogiel L'Homme du jour Marc-Olivier Fogiel
>
Télécharger Canal+ : Stéphane Courbit veut faire cesser le "Canal bashing" Crédit Image : Pierre Raphael/SIPA | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

Passage des Guignols en crypté, nouvelle formule ratée du Grand journal, fuite de 400.000 abonnés en an ou départ de Yann Barthès, l'année 2016 est une année noire pour le groupe Canal+. Pourtant, Stéphane Courbit, patron de Banijay, l'un des premiers producteurs au monde, veut faire cesser le "Canal Bashing". En effet, pour l'entrepreneur, Canal+ est loin de vivre une année noire. "Aujourd'hui le plus gros contributeur de contenus en France et probablement en Europe, c'est Canal+. Le groupe dépense un milliard d'euros dans le sport, participe à la production de 200 films de cinéma par an et une dizaine de séries", rappelle l'entrepreneur, qui estime que l'industrie cinématographique française n'existe que grâce à Canal+

D'après certains commentateurs, le fameux "esprit Canal" aurait volé en éclat suite à l'accession de Vincent Bolloré à la tête du groupe, faisant fuir des centaines de milliers d'abonnés. Stéphane Courbit n'est pas de cet avis. "'L'esprit Canal" certes c'est important, c'est de l'emballage. Mais je ne crois pas que ce soit la motivation", estime l'homme de 51 ans.  

Vincent Bolloré ? Un ami davantage qu'un actionnaire

Vincent Bolloré, via Vivendi, est actionnaire à 26,2% de Banijay, le groupe de Stéphane Courbit. Dès lors, l'entrepreneur est-il le plus à même de défendre Canal ? "On a souvent l'impression que dans le terme d"'actionnaire', il y a un sentiment de subordination. Je ne viens pas sur le plateau sur commande, je n'ai pas d'ordre à recevoir de Vivendi. Si je suis là, c'est parce que Vincent Bolloré est mon associé", se défend-il. Vincent Bolloré serait donc davantage un ami, qu'il faudrait défendre face à ces critiques "injustes"

À lire aussi
Isabelle Huppert est en lice pour le César 2017 de la Meilleure actrice César
César 2017 : Isabelle Huppert, "Elle", "Frantz"... Les favoris de la 42e édition

Le groupe Canal+ serait dans une nouvelle ère, à l'heure des nouveaux acteurs américains qui débarquent sur le marché mondial du contenu, tels que Youtube, Netflix ou Amazon. "On a un acteur français qui peut jouer la concurrence avec ceux-là. Aidons-le ! Défendons-le ! (...) Il y a des gens qui essayent de faire des choses. Protégeons-les." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canal+ Bolloré Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

article
7783207366
Canal+ : Stéphane Courbit veut faire cesser le "Canal bashing"
Canal+ : Stéphane Courbit veut faire cesser le "Canal bashing"
REPLAY - L'entrepreneur, l'un des premiers producteurs au monde, souhaiterait protéger et aider les gens qui essayent de faire des choses.
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/canal-stephane-courbit-veut-faire-cesser-le-canal-bashing-7783207366
2016-05-12 21:50:00
https://media.rtl.fr/cache/MkQpZmrqVJo5p5_Cd3MT0w/330v220-2/online/image/2016/0512/7783210617_stephane-courbit-le-23-janvier-2016-au-parc-des-princes.jpg