2 min de lecture Littérature

Bernard Minier : "Dans les églises on échappe à l'esprit du temps"

RENCONTRE - L'auteur de "Glacé", évoque dans "Chemins d'écrivains" les villages et les paysages de son enfance en Haute-Garonne.

Bernard Lehut Chemins d'écrivains Bernard Lehut
>
Télécharger Bernard Minier : "Dans les églises on échappe à l'esprit du temps" Crédit Image : Bruno Lévy | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Pour ce premier rendez-vous de l'été, le guide est Bernard Minier. L'écrivain a grandi à Montréjeau, où il a passé les 17 premières années de sa vie. C'est donc tout naturellement que l'auteur de Glacé nous emmène dans cette partie de la Haute-Garonne. Très proche de la frontière naturelle avec l'Espagne, Montréjeau était un terrain de jeu pour lui et surtout l'endroit où il a pu développer son imagination.

Le jeune Bernard Minier passait la plupart de son temps à la maison de la presse : "C'est là que j'ai trouvé toutes mes premières lectures", confie-t-il. Les libraires sont toujours contentes de le retrouver et surtout de pouvoir vendre les livres de cet enfant du pays : "Bernard Minier, c'est notre lecture de l'été. Ses livres permettent aux vacanciers de découvrir la région aussi", explique l'une d'entre elles.

À lire aussi
Alice Zeniter publie "L'Art de perdre" chez Flammarion littérature
Goncourt des lycéens 2017 : Alice Zeniter lauréate pour "L'Art de perdre"

Bernard Minier aime aussi se rendre à Saint-Bertrand-de-Comminges et surtout dans la cathédrale Sainte-Marie. L'écrivain avoue avoir toujours eu une relation ambiguë avec la religion, "Je suis né à l'intérieur de la religion, je me propose un peu de mourir en dehors d'elle", explique-t-il. Une relation ambiguë qui n'empêche pas la fascination pour les édifices : "Il y a quelque chose qui fait qu'on échappe à l'esprit du temps".

Des lieux qui lui ont inspiré ses romans

Bernard Minier aime aussi se rendre dans la vallée de l'Ourse de Ferrère, qui lui a inspiré les lieux pour l'institut Varnier dans son premier polar Glacé. Une vallée assez sauvage où se tient une colonie de vacances. L'hiver venu, la colonie ferme, la vallée se vide et les paysages deviennent enneigés.

La dernière étape de son voyage d'écrivain se fait à Bagnères de Luchon, une ville qui lui a en grande partie inspiré Saint-Martin-de-Comminges dans Glacé et particulièrement la scène des télécabines. "Mon personnage va croiser non seulement l'assassin mais aussi sa prochaine victime. Martin monte alors que l'assassin et sa victime descendent. J'ai imaginé cette scène en observant les télécabines", explique Bernard minier. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Roman Polar
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789336893
Bernard Minier : "Dans les églises on échappe à l'esprit du temps"
Bernard Minier : "Dans les églises on échappe à l'esprit du temps"
RENCONTRE - L'auteur de "Glacé", évoque dans "Chemins d'écrivains" les villages et les paysages de son enfance en Haute-Garonne.
http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/bernard-minier-dans-les-eglises-on-echappe-a-l-esprit-du-temps-7789336893
2017-07-16 16:15:00
http://media.rtl.fr/cache/LfnVOgSmsJIr7_EOVJoJRQ/330v220-2/online/image/2017/0223/7787384311_bernard-minier-a-presente-son-nouveau-roman.jpg